Moulineaux

Moulineaux
Moulineaux
L'église Saint-Jacques.
Blason de Moulineaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Rouen
Canton Elbeuf
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe
Maire
Mandat
Martine Taillandier
2014-2020
Code postal 76530
Code commune 76457
Démographie
Population
municipale
957 hab. (2015 en augmentation de 7,05 % par rapport à 2010)
Densité 276 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 35″ nord, 0° 58′ 00″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 125 m
Superficie 3,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulineaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulineaux
Liens
Site web mairie-moulineaux.fr

Moulineaux est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime et la région Normandie.

Géographie

Village en bordure de la Seine au nord et limité au sud par la forêt de La Londe

Communes limitrophes

Carte de la commune.

Transports

La ligne de bus 39 permet de rejoindre le centre-ville de Rouen en cinquante minutes à raison d'un passage toutes les heures (correspondance avec le bus 6 sur Grand-Couronne).

Toponymie

Moulineaux de la langue d'oïl molinel, « petit moulin »[1].

Histoire

Découverte en 1872 dans la forêt de La Londe d'une hache en pierre polie datant du néolithique et présence de vestiges d'un cimetière gaulois dans les fossés du château de Robert le Diable[2].

Robert le Diable, qui serait Robert Ier de Normandie, a donné son nom à un château, situé à Moulineaux en bordure de l'autoroute A 13. Mais aucune preuve de sa construction par ce personnage ne peut être établie à ce jour.

Le roi Richard Cœur de Lion y séjourna et Jean sans Terre aurait agrandi le château entre 1200 et 1203.

Au cours de la seconde moitié du XIVe siècle, la charge de capitaine de ce château a été confiée au chevalier Guillaume Aux-Épaules, bailli du Cotentin, afin de protéger le territoire contre les invasions anglaises.

Pendant la guerre franco-allemande, en décembre 1870 - janvier 1871, les gardes mobiles, pourtant très inférieurs en nombre, parvinrent à tenir tête aux 20 000 Prussiens d'Edwin von Manteuffel qui avaient franchi la Seine sur la glace.

En 1901, un monument aux morts a été érigé et inauguré par l'écrivain normand Jean Revel, qui prit part aux affrontements, en présence du général André, ministre de la Guerre.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1874   Durocher    
1884 1898 Berneval    
1907   Martin    
Les données manquantes sont à compléter.
1958 1971 Roger Parment   Journaliste
    Michel-Erik Flament    
mars 2001 17 avril 2007 Catherine Duchemin Divers gauche Enseignante
2007 en cours
(au avril 2014)
Martine Tailliandier   Secrétaire

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 957 habitants[Note 1], en augmentation de 7,05 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1836 1841 1846 1851 1856 1861
335400460317291294302285285
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
297315309360252252228241283
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
284307332389394457537462843
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015 -
973838792890881880929957-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Sites classés

  • L'église, l'if, le calvaire, le cimetière de Moulineaux Logo des sites naturels français Site classé (1935)[9]
  • Propriété de M. Maurice Cosserat comprenant les ruines du château dit « de Robert-le-Diable » et leurs abords avec le terre-plein sur lequel est édifié le monument commémoratif du combat de 1870 et la totalité du château de la Vacherie avec son parc et ses dépendances Logo des sites naturels français Site classé (1935)[10]

Héraldique

Armes de Moulineaux

Les armes de la commune de Moulineaux se blasonnent ainsi :

Tranché d’azur et de sinople, à deux léopards d’or surmontés et senestrés d’une silhouette de tour à mâchicoulis pavillonnée au trait d’argent le tout brochant.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

  • Farid Abdelouahab (dir.) (préf. Jack Lang), Regards objectifs : Mieusement et Lesueur photographes à Blois, Paris, Somogy, , 183 p. (ISBN 2-85056-436-2), p. 63
    Photographie de Séraphin-Médéric Mieusement de l'église.

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Moulineaux sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. 2, p. 1352
  2. « Moulineaux : Présentation »
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Notice no IA00021508, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Notice no IA00021505, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « L'église, l'if, le calvaire, le cimetière de Moulineaux », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 30 avril 2018)
  10. « Le château de Robert le diable à Moulineaux », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 30 avril 2018)