Montlaur (distribution)

Montlaur
logo de Montlaur (distribution)
Logo de Montlaur entre les années 1980 et 1994

Création 1966
Dates clés 1991 : faillite du groupe Montlaur
Disparition 1994
Fondateurs Michel Montlaur
Slogan « Trouvez moins cher ! »
Activité Grande distribution
Produits Hypermarchés, supermarchés
Société mère Groupe Montlaur
Effectif 2 900

Chiffre d’affaires 4,7 milliards de francs (1990)

Montlaur était une enseigne française d'hypermarchés et quelques supermarchés et un groupe régional de grande distribution, créée en 1966 et disparue en 1994, dont le siège était à Montpellier (Hérault).

Histoire

Michel Montlaur comptait parmi les premiers compagnons d'Édouard Leclerc avant d'avoir sa propre enseigne. Après avoir obtenu un diplôme de l'Essec, il ouvre, en 1958 une première épicerie à Mazamet (Tarn) à l'enseigne E.Leclerc[1]. En 1966, lorsque le groupement d'indépendants interdira à ses adhérents la possession de plus de deux points de vente, Michel Montlaur créera sa propre enseigne[2].

En , le groupe familial Montlaur dépose son bilan, ne pouvant plus payer ses dettes. Présent exclusivement dans le sud de la France, il comptait 14 hypermarchés, 6 supermarchés, 5 jardineries et 8 cafétérias, représentant un chiffre d'affaires de 4,7 milliards de francs (1990) et employant près de 2 900 salariés.

Le groupe Carrefour rachète alors l'ensemble auprès du tribunal de commerce de Montpellier pour 1,05 milliard de francs. Il ne conserve finalement que 4 hypermarchés, à Lattes, Nîmes, Balaruc-les-Bains et Port-de-Bouc, qui prennent rapidement l'enseigne Carrefour. Les autres hypermarchés sont revendus et adoptent pour la plupart l'enseigne Mammouth, soit en direct avec Docks de France ou en affiliés avec Guyenne et Gascogne pour les magasins de Saint-Jean-de-Luz et Auch.

Poursuivi pénalement, Michel Montlaur qui laisse des centaines de millions d'euros de créanciers impayés, est définitivement condamné à 3 ans d'emprisonnement et 80 000 € d'amende pour faux et usage de faux, faux bilans et banqueroute (arrêt de la Cour d'appel de Montpellier du 23 janvier 2003 confirmé par la Chambre criminelle de la Cour de cassation le 17 novembre 2004 arrêt 03-82.657).

Implantation

Liste des anciens hypermarchés

Notes et références

  1. Frédéric Carluer-Lossouam, Les petits soldats du général Leclerc, Challenges, n°145, 20 novembre 2008, p.81
  2. Frédéric Carluer-Lossouam, Les petits soldats du général Leclerc, Challenges, n°145, 20 novembre 2008, p.84

Voir aussi

Article connexe

Lien externe