Montfavet

Quartier Montfavet
Montfavet
Le Technopole Agroparc, à Avignon, dans le quartier Montfavet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Vaucluse
Ville Avignon
Code postal 84140
Géographie
Coordonnées 43° 56′ 08″ nord, 4° 52′ 19″ est
Altitude 31 m
Transport
Gare Gare de Montfavet
Tramway T3 (évoquée)
Bus BusPlus 3, 4, 17, 30
Autopartage PopCar, covoiturage du Grand Avignon : ligne A et B
Localisation
Localisation de Quartier Montfavet
Localisation du quartier Montfavet sur la carte d'Avignon.

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier Montfavet

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Quartier Montfavet

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

Voir sur la carte administrative de Vaucluse
City locator 14.svg
Quartier Montfavet

Géolocalisation sur la carte : communauté d'agglomération du Grand Avignon

Voir sur la carte administrative de Grand Avignon
City locator 14.svg
Quartier Montfavet

Le quartier Montfavet est l'un des 9 quartiers d'Avignon, dans le département français du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Il abrite notamment :

Le quartier dispose entre autres d'un code postal différent du reste de la ville : 84140.

Géographie

Hydrographie et les eaux souterraines

Forage dans la nappe Hôpital spécialisé Montfavet[1].

Toponymie

Le nom de Montfavet vient du Cardinal Bertrand de Montfavès né à Castelnau-Montratier vers 1270 et mort à Avignon en 1342. Il serait enterré dans l'église Notre-Dame-de-Bon-Repos.

Ce dernier aurait laissé son nom au diocèse qui petit à petit s'est transformé de petite paroisse en quartier. Monfavès a donné Montfavet.

Les micro-quartiers

Avignon Agroparc

Le micro-quartier Avignon Agroparc, possède une forte identité étudiante, il abrite notamment l'Aéroport Avignon Provence et le campus Jean-Henri Fabre de l'Université d'Avignon.

Bonpas

Situé à l'extrémité sud-est de la ville d'Avignon, le micro-quartier Bonpas abrite la sortie "Avignon Sud " de l'autoroute A7.

Souspirous

Le micro-quartier est situé au long de l'avenue des Souspirous à Avignon. Il abrite principalement des résidences à loyers modérés.

Souvine

Ce micro-quartier, abritant la zone commerciale de la Cristole-Avignon Sud, la zone commerciale de la Castelette, le centre commercial Mistral 7 et le complexe sportif de la Souvine, est situé au nord de la route de Marseille et au sud du chemin de Bel-Air.

Clos des Médecins

Clos des Médecins, est situé au sud de la route de Réalpanier et au nord de celle de Jonquerettes, à la limite entre Avignon et Le Pontet.

Clos des Riches

Ce micro-quartier est situé en dessous de celui du Clos des Médecins, il abrite notamment le collège Alphonse Tavan.

Histoire

Révolution française

Lors de la Révolution française, Montfavet fut temporairement érigée en commune indépendante à Avignon. Ses habitants s'appelaient alors les Montfavétains.

Entre 1790 et 1794, la commune fut rattachée à Avignon et passa alors en commune appartenant à la ville.

Depuis 1794, Montfavet est un quartier intégré entièrement à Avignon.

Période contemporaine

Dans les années 1950, Montfavet fait l'actualité avec l'affaire du Christ de Montfavet.

Dans les années 1990, une association très active, « Montfavet Commune Libre », s'est battue pour l'érection de ce quartier en une véritable commune indépendante d'Avignon. Malgré le soutien d'une large partie de la population et des procédures judiciaires favorables (avis favorable du Conseil d'État), le projet n'a jamais abouti.[réf. nécessaire]

Depuis ces 15 dernières années, Avignon vit une véritable évolution économique. Montfavet est l'un des quartiers subissant le plus de changement :

  • création d'Agroparc : quartier étudiant d'Avignon ;
  • installation de grandes entreprises et enseignes comme Auchan, Casino ou encore Décathlon.

Aujourd'hui, le centre historique de Montfavet s'éteint pour laisser place à Agroparc, le nouveau cœur du quartier.

Transports en commun

Le quartier est desservi par la société des Transports en Commun de la Région d'Avignon.

Arrêt Agroparc Centre du réseau de bus TCRA.
Arrêt Agroparc Centre du réseau de bus TCRA.

Bus Urbain

Lignes de bus desservant le quartier
Ligne Parcours Fréquence Communes desservies Arrêts dans le quartier
3 Saint-Lazare <> Agroparc 12 minutes Avignon Bon Vent, Cristole, Souvine, Mistral 7, Fresquière, Castelette, Valente, INRA, CFAI, Agroparc Centre, Demonque, Cité de l'Artisanat, Grand Avignon, CROUS, Agroparc
4 Limbert <> Agroparc 15 minutes Avignon Cimetière de Montfavet, Souspirous, Mairie de Montfavet, Gare de Montfavet, Primevères, Croix de Joannis, La Halte Épicurium, Bouton d'Or, Les Granges, Valentin, Pont Bleu, Salle de Montfavet, Félons, Agroparc
17 Agroparc <> Avignon Nord 30/60 minutes Avignon, Morières-lès-Avignon, Saint-Saturnin-lès-Avignon, Vedène, Le Pontet Près Vert, Saint-Louis, Bastide, Vertes Rives, Sœurs, Étoiles, Les Martines, Préfète, Jarretières, Corot, Mairie de Montfavet, Gare de Montfavet, Primevères, Croix de Joannis, La Halte Épicurium, Magnanarelle, INRA, CFAI, Agroparc Centre, Demonque, Cité de l'Artisanat, Grand Avignon, CROUS, Agroparc
30 Avignon Poste <> Caumont Balarucs En heures de pointe

uniquement

Avignon, Caumont-sur-Durance Bon Vent, Cristole, Souvine, Mistral 7, Fresquière, Castelette, Valente, INRA, CFAI, Agroparc Centre, Demonque, Cité de l'Artisanat, Lycée Agricole, Aéroport

Covoiturage / Autopartage

Le quartier possède trois arrêts PopCar (le covoiturage connecté du Grand Avignon) et est desservi par les deux lignes du service.

Lignes PopCar desservant le quartier
Ligne Parcours Communes desservies Arrêts à Montfavet
A Villeneuve Centre <> Grand Avignon Villeneuve-lès-Avignon, Avignon INRA, Agroparc Centre, Grand Avignon
B Roquemaure <> Grand Avignon Roquemaure, Sauveterre, Pujaut, Les Angles, Avignon INRA, Agroparc Centre, Grand Avignon
C Auchan Nord <> Grand Avignon Avignon, Morières-lès-Avignon, Vedène et Le Pontet Agroparc Centre, Grand Avignon
D Villeneuve Centre <> Grand Avignon Avignon, Morières-lès-Avignon, Vedène, Saint-Saturnin-lès-Avignon et Entraigues Agroparc Centre, Grand Avignon

Transport ferroviaire

Le quartier possède une gare SNCF : la gare de Montfavet, desservie par la ligne TER d'Avignon à Miramas.

Économie

Recherche et Industrie

  • Ancienne distillerie d'absinthe Jules Pernod à Montfavet[2].
  • Les atouts économiques :
    • Nombreuses zones commerciales et industrielles ;
    • Aéroport d'Avignon-Provence;
    • Agroparc, le quartier étudiant d'Avignon;

Agriculture

Autrefois le territoire était très agricole grâce à des terres riches irriguées par des canaux et les nappes phréatiques de la Durance située en bordure sud du territoire.

Le foin de Montfavet est particulièrement réputé pour sa qualité, et vendu dans la France entière ; chaque année on célèbre encore la Fête des Foins[3].

Entreprises implantées à Montfavet

Tourisme

Population et société

Entrée du bâtiment C du lotissement Les Jardins d'Avenio au coeur du technopôle Agroparc à Avignon.
Lotissement Les Jardins d'Avenio au coeur du technopôle Agroparc à Avignon.

Démographie

Le quartier compte près de 14 000 habitants.

Enseignement

  • École Élémentaire Sainte-Catherine[5].
  • Lycée Agricole d'Avignon, François Pétrarque[6].
  • Collège Alphonse Tavan.

Santé

Cultes

Culte catholique, Paroisse Notre-Dame-de-Bon-Repos, Diocèse d'Avignon[10].

Sites et Monuments

Le Couvent et l'Église Notre-Dame-de-Bon-Repos (XIVe s.)

Le Cardinal Bertrand de Montfavès.

L'histoire de Montfavet est étroitement liée à la construction au lieu-dit « Bon Repos », dans les années 1343-1347, du monastère fondé par le Cardinal Bertrand de Montfavet, originaire du diocèse de Cahors et neveu du pape Jean XXII[11]. Le nom de ce cardinal est aujourd'hui celui de la principale rue du quartier (cours Cardinal Bertrand de Montfavet) mais il est surtout à l'origine du nom de ce quartier avignonnais. C'est en effet autour du monastère et de son église que vont peu à peu s'agglomérer au fil des siècles les exploitations et habitations qui constitueront le cœur du noyau villageois montfavétain.

Le monastère lui-même prit le nom de son fondateur, mort en 1343 sans avoir pu voir l'ouvrage achevé par les maçons Bertrand et Pierre Folcoaud d'Avignon. Le cardinal sera inhumé sous une dalle, devant l'autel même, en 1343 et, si cette tombe a aujourd'hui disparu, il subsiste encore dans une chapelle voisine celle de Pierre de Cohorn, un noble Suédois exilé dont l'inscription datée de 1486 raconte une peu banale odyssée. Cette dalle funéraire, « découverte » au XVIIIe siècle dans des conditions rocambolesques à la Tour d'Espagne voisine, est aujourd'hui reconnue comme un faux moderne[12].

Au monastère est accolée son église, Notre-Dame-de-Bon-Repos. Isolés en campagne, l'ensemble architectural a été fortifié et compris entre deux puissantes tours carrées, crénelées mais sans machicoulis. On peut reconnaître encore, à l'intérieur des bâtiments, la salle capitulaire, le réfectoire, le chauffoir ainsi que l'emplacement des cuisines.

Le couvent de Montfavet dépendit d'abord de l'abbaye Saint-Ruf, avant d'être transformé en bénéfice au début du XVe siècle puis d'être uni à l'Œuvre du pont d'Avignon (1452), pour finalement accueillir, en 1613, quelques religieux Récollets. En 1759, ceux-ci furent remplacés par des Capucins [13].

Notre-Dame-de-Bon-Repos[14] est aujourd'hui classée monument historique. Elle abrite une Vierge à l'Enfant en pierre dite Notre-Dame du Bon Repos datant du XIVe siècle[15], un tableau : le Christ en croix[16], une dalle funéraire de Pierre de Cohorn, mort en 1479[17] et un maître-autel[18].

Nef de l'église Notre-Dame-de-Bon-Repos.

La Tour d'Espagne

Dernier vestige du monastère de Sainte-Praxède fondé vers 1346, elle est visible à quelques centaines de mètres au nord de l'église[19].

Son fondateur, Pedro Gomez de Barrosso, colégat de Bertrand de Montfavet, était surnommé le cardinal d'Espagne.

Autres lieux et sites

  • Monastère Sainte-Claire, fondé en 1941, abrite une communauté de clarisses.
  • Monuments commémoratifs :
  • Le Centre Hospitalier Montfavet Avignon. L'ordonnance royale du 21 septembre 1839 autorisa la Maison de Santé à acquérir la principale partie du domaine agricole de Montdevergues, d'abord pour y installer des convalescents. Les trente premiers malades hommes arrivèrent en 1844, pour prendre place dans la ferme réaménagée. Cet asile a notamment eu comme patiente Camille Claudel. Au cours des trente années qu'elle y passa, elle connut les périodes les plus difficiles de l'histoire de l'hôpital — la période de surpopulation (2000 patients en 1937), la Première Guerre mondiale, mais surtout la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle elle décède : les restrictions mais aussi la politique du régime de Vichy provoquèrent pénuries et malnutrition dans les hôpitaux psychiatriques et entraînèrent de nombreux décès.
  • Domaines :
    • Domaine de la Grande Castelette[21].
    • Domaine de la Queyrelle[22].
    • Domaine de la Durette[23].
    • Domaine de Montcaillou[24].
  • Fontaine couverte[25].

Personnalités de Montfavet

Mémorial Camille Claudel.

Liens externes

  • Présentation du quartier sur le site de la Ville d'Avignon

Bibliographie

Articles connexes

Notes et références

  1. Forage dans la nappe Hôpital spécialisé Montfaret
  2. Maison de la liqueur d'absinthe de Jules Pernod
  3. [PDF] http://www.avignon.fr/medias/news_1216973392_1.pdf
  4. Fondasol
  5. L’école Sainte Catherine
  6. « Lycée agricole de Cantarel dit lycée agricole François Pétrarque », notice no PA00082214, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Médecins à Montfavet
  8. Infirmières libérales et cabinets infirmier sur Montfavet
  9. Centre hospitalier de Montfavet
  10. Paroisse Notre-Dame du Bon repos
  11. GIRARD (Joseph), Évocation du Vieil Avignon, Paris, 1958, Les Éditions de Minuit, p. 358-361.
  12. Les faits relatés ne se raccordent à rien de connu dans l'histoire de Suède, et les détails de l'inscription comme de l'armure sont aberrants. Cf Henry-Paul EYDOUX, "Monuments méconnus, Tome III (Provence 1re série), Perrin 1977, et en dernier lieu Hervé de CHRISTEN, L'énigme de la pierre tombale de Pierre de Cohorn..., Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 2005, p. 63-80
  13. GIRARD (Joseph), Évocation du Vieil Avignon, Paris, 1958, Les Éditions de Minuit, p. 359.
  14. L'église Notre-Dame-de-Bon-Repos de Montfavet à Avignon
  15. Notice no PM84000665, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame du Bon Repos
  16. Notice no PM84000215, base Palissy, ministère français de la Culture tableau : le Christ en croix, cadre
  17. Notice no PM84000214, base Palissy, ministère français de la Culture dalle funéraire de Pierre de Cohorn, mort en 1479
  18. Notice no PM84000213, base Palissy, ministère français de la Culture autel (maître-autel)
  19. « Tour de l'ancienne abbaye des Dominicaines de Sainte Praxede », notice no PA00081951, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Monument aux morts quartier Montfavet
  21. « Domaine de la Grande Castelette, à Montfavet », notice no PA84000003, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Domaine de la Queyrelle, à Montfavet », notice no PA84000005, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Domaine de la Durette, à Montfavet », notice no PA00081562, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « Domaine de Montcaillou, à Montfavet, Clos des Voulongues », notice no PA84000004, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Fontaine couverte sise près du chemin de Fontcouverte en direction de Montfavet », notice no PA00081835, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. Les adeptes du Christ de Montfavet. Vers la résurgence d’un culte ou transformation d’un groupe religieux minoritaire en un cercle de pensée ?, par Régis Rericquebourg