Montcourt-Fromonville

Montcourt-Fromonville
Montcourt-Fromonville
Château de Moncourt, siège de la mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nemours
Maire
Mandat
Jean-Marc Pannetier
2014-2020
Code postal 77140
Code commune 77302
Démographie
Gentilé Moncourtois
Population
municipale
2 007 hab. (2015 en diminution de 3,97 % par rapport à 2010)
Densité 246 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 21″ nord, 2° 42′ 18″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 85 m
Superficie 8,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Montcourt-Fromonville

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Montcourt-Fromonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montcourt-Fromonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montcourt-Fromonville
Liens
Site web moncourt-fromonville.fr

Montcourt-Fromonville (nommée également Moncourt-Fromonville non officiellement) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Moncourtois.

Géographie

Montcourt-Fromonville est située à 5 km au nord de Nemours.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Montcourt-Fromonville
Grez-sur-Loing La Genevraye
Montcourt-Fromonville
Saint-Pierre-lès-Nemours Darvault Nonville

Lieux-dits et écarts

Fromonville, Pleignes.

Hydrographie

Toponymie

Anciennement en dialecte Montchourt.

La commune, instituée lors de la Révolution française sous le nom de Fromonville, prend en 1926 celui de Montcourt-Fromonville[3].

Histoire

À l’origine paroisse constituée de plusieurs hameaux : Fromonville, Moncourt, Pleignes et Darvault

Cette dernière a pris son autonomie communale en 1913[3]..

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve depuis 1988 dans l'arrondissement de Fontainebleau du département de Seine-et-Marne. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la deuxième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle fait partie depuis 1793 du canton de Nemours[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 17 à 51 communes.

Intercommunalité

La commune est membre de la communauté de communes Pays de Nemours, créée fin 2009.

Liste des maires

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1957 Modeste Timbert   Agriculteur
1957 mars 1965 Étienne Dailly[5],[6] Rad. puis
UDF-Rad.
Juriste, chef d'entreprise
Sénateur de Seine-et-Marne (1959 → 1995)
Conseiller général de Nemours (1961 → 1979)
Président du conseil général de Seine-et-Marne (1967 → 1979)
Maire de Nemours (1965 → 1977)
mars 1965 1966 Francis Delucinges   Inspecteur de police
1966 mars 1977 Louis Dailly MRG Agriculteur
mars 1977 1981 Marc Lucy   Ingénieur en informatique
1981 mars 1983 Yves Marescot du Thilleul   Ancien général
mars 1983 juin 1995 Robert Planet   Chirurgien dentiste
juin 1995 en cours Jean-Marc Pannetier DVD Responsable comptable retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[7]
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2015, la commune comptait 2 007 habitants[Note 1], en diminution de 3,97 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550643632672734731762753748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
728702670685681666626653703
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
714726690288325331337319410
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4815006141 5102 1832 2312 1372 1232 057
2015 - - - - - - - -
2 007--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

  • Zone artisanale Le Camp. Entreprise la plus importante[Quand ?] : Stock Express. 10 artisans et commerçants[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine

L'église Saint Étienne.
L'église Saint Étienne.

Lieux et monuments

La tour latérale de forme carrée est étayée aux angles par d'importants contreforts. Chacune des faces de ce clocher est éclairée par des baies géminées. L’édifice comporte une nef de plan rectangulaire à chevet carré, sans bas-côté. Une chapelle de 1538 précède la sacristie, ces deux éléments se trouvant en enfilade, accolés au mur nord.
- Retable du maître-autel – XVIIe siècle.
- Pierre tombale du curé Debonnaire - début du XVIIIe siècle.
- Pierre tombale de la duchesse de Richelieu - milieu du XVIIIe siècle.
- Station du chemin de croix – XIXe siècle - métal émaillé.
- Saint Avoye - Vitrail - fin du XIXe siècle.
- Le bon pasteur - vitrail – XIXe siècle.
  • Le château de Moncourt (XIXe et XXe siècle), anciennement appelé château de Chaillot, acquis par la commune et qui abrite la mairie depuis 1997.
  • Le château de Pleignes - XIVe siècle.
  • Le canal du Loing (percé au XVIIIe siècle).

Personnalités liées à la commune

  • Jeanne de Lavaulx (1734-1815).
  • Patricia Highsmith (1921-1995), romancière américaine spécialisée dans les romans policiers résida pendant plusieurs années dans une maison de la rue de la Boissière avant de partir pour la Suisse[12].
  • Jacques Cassabois, auteur français de livres pour la jeunesse (mythes fondateurs, contes, albums, romans historiques...).
  • Franco Lucentini (1920-2002), traducteur et romancier italien, connu par les polars écrits avec Carlo Fruttero.
  • Georges Feher (1929-2015), artiste peintre résidant à Montcourt-Fromonville.
  • Nicolas Seguy qui se faisait appeler jusqu'en 2014 S Petit Nico est un auteur, compositeur, interprète et réalisateur artistique

Voir aussi

Bibliographie

  • Le Patrimoine des Communes de la Seine-et-Marne, Éditions Flohic, tome II, Paris, 2001, p. 1147-1150, (ISBN 2-84234-100-7)

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. Sandre, « Le Loing »
  2. « Le canal du Loing », notice no IA45000050, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Les maires de Montcourt-Fromonville », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 27 février 2018).
  5. « DAILLY Etienne », Ancien sénateur de la Ve République, Sénat (consulté le 26 février 2018).
  6. Nicole Gauthier, « Mort d'Étienne Dailly, membre du Conseil constitutionnel », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en mars 2014).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Notice no PA00087115, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. à propos du séjour en France de Patricia Highsmith