Mogneville

Mogneville
La nouvelle mairie.
La nouvelle mairie.
Blason de Mogneville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Nogent-sur-Oise
Intercommunalité Communauté de communes du Liancourtois Vallée Dorée
Maire
Mandat
Michel Delahoche
2014-2020
Code postal 60140
Code commune 60404
Démographie
Gentilé Mognevillois, Mognevilloises
Population
municipale
1 540 hab. (2014)
Densité 394 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 54″ nord, 2° 28′ 20″ est
Altitude Min. 36 m
Max. 113 m
Superficie 3,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Mogneville

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Mogneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mogneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mogneville
Liens
Site web www.mogneville60.com

Mogneville est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France. Ses habitants sont appelés les Mognevillois et les Mognevilloises.

Géographie

La commune est située dans le département de l'Oise, entre le chef-lieu de canton de Liancourt au nord et l'agglomération de Creil au sud, au pied du versant occidental d'une chaîne de collines, près de la rive gauche de la Brêche et à une distance orthodromique de 51 km au nord de Paris[1]. Compiègne est éloignée de 28 km[2], et le chef-lieu de département Beauvais de 29 km[3]. L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle est situé à 37 km au sud[4]. Mogneville entre dans l'unité urbaine (ou agglomération au sens de l'Insee) de Creil composée de 22 communes et regroupant 116 662 habitants en 2009[5],[6].

Communes limitrophes de Mogneville[7]
Liancourt Verderonne
Cauffry Mogneville[7] Angicourt
Monchy-Saint-Éloi
Vue aérienne de Mogneville.

La commune compte cinq communes limitrophes, dont trois ne disposent pas d'un lien routier direct avec Mogneville : Cauffry, Verderonne et Angicourt. Par contre, la continuité urbaine est établie avec Liancourt, au nord, par l'ancien hameau de Mognevillette. Mogneville est lovée à la base d'une grande colline nommée la Montagne qui va de Monchy-Saint-Éloi à Liancourt. L'altitude du territoire de la commune varie entre 36 m et 113 m. Environ un tiers de sa superficie est boisée, constituée de parcelles privées. La plaine est quant à elle agricole, comme en témoigne la photo aérienne ci-contre. Un hameau de Mogneville est niché tout en haut de la Montagne. Il s'agit de l'Ordibée, près de l'hôpital Villemin, et mitoyen des communes d'Angicourt et de Verderonne. Dans le bas de la commune, sur une très courte distance, la rivière la Brêche baigne la limite entre Mogneville et Cauffry et reçoit la Béronnelle arrivant de Liancourt.

Sur le plan des voies de communication, Mogneville est desservi par la RD 62, en même temps route principale du village (rue Paul-Faure) et unique route départementale sur le territoire communal. La RD 62 est un axe secondaire nord-sud parallèle à la RD 1016, important axe nord-sud qui va de Paris à Amiens et se présente comme une voie rapide sur une grande partie de son parcours. La RD 1016 peut être rejointe à Monchy-Saint-Éloi, au sud (pour les directions de Creil et Paris), ainsi qu'à Cauffry par Liancourt, à l'ouest. Depuis Liancourt, d'autres routes départementales partent dans toutes les directions. Une voie communale relie Mogneville au hameau de l'Ordibée et à l'hôpital Villemin. Mogneville ne dispose pas d'une gare, mais la gare de Liancourt - Rantigny est à une distance routière de 3,2 km seulement. Concernant les transports en commun routiers, Mogneville est desservi par une ligne du Réseau départemental Sud-Oise du Conseil général de l'Oise, exploitée par Keolis Oise à Senlis. Il s'agit de la ligne no 1 Creil - Liancourt par Monchy-Saint-Éloi, qui propose cinq aller-retours du lundi au vendredi et un le dimanche, ainsi que des renforts en période scolaire[8]. Le tarif est consultable sur le site web[9].

Toponymie

Le nom du village « Mogneville » vient de Moignivilla donné en 1160, Monachivilla en 1182, puis Mognevillam en 1218. Le nom du village aurait alors eu des noms successifs comme : Monneville, Moinville, Moinneville, Moigneville, Mongneville (prononciation picarde), Monneville à nouveau au XVIIIe siècle (Cassini). La terminaison "villa" est précédée d'un nom de personne : Mona (ayant donné Monaevilla) ou Monachus (le moine)[10].

Histoire

Fondation

Il est possible que l'emplacement du village ait été le lieu de séjour des mercatores qui accompagnaient le camp situé sur la colline, dont les traces (en particulier de nombreuses monnaies) ont été reconnues lors de l'installation de l'Établissement d'Angicourt. Lors de la guerre des Gaules par Jules César, l'établissement d'un camp romain aux abords de Catenoy a pu s'étendre jusqu'à Sailleville et Angicourt dont Mogneville. Des cercueils de pierre avec ossements et poteries ont été retrouvés dans les terrains sableux.

Moyen Âge

La commune a eu autrefois des fiefs assez nombreux, mais on n'y connaît pas d'ancien manoir. Un prieuré devait être près de l'église. D'ailleurs diverses communautés religieuses y possédaient des biens : l'abbaye de Chaalis, l'abbaye de Lannoy, le prieuré de Wariville.

Vers 1080, il est cité Alix de Mogneville comme bienfaiteur de la paroisse et de l'abbaye de Saint-Martin-aux-Bois, qui y possédait aussi. En 1373, le chapitre de Notre-Dame de Clermont jouissait du droit de la Haute-Justice sur une partie du territoire.

À la même époque les seigneurs de Villers-Saint-Paul furent également en partie seigneur de Mogneville. Il y ont possédé pendant quatre siècles[11]. Un de leurs vassaux fut Gilles de Chaule. On cite, en 1218, le fief de Cepoy, à Eudes de Mogneville.

Mais sous Henri IV, une partie de Mogneville, avec Villers et d'autres terres, fut incorporée au marquisat de Verneuil, créé en faveur de Henriette de Balzac d'Entragues.

Ancien Régime

Au temps où les seigneurs de Monchy avaient des terres et bois sur Mogneville, des querelles s'élevaient fréquemment entre les gardes des propriétés voisines. En particulier, après que le marquisat de Liancourt, créé en 1673, se fut étendu lui aussi sur une partie de la paroisse, il y eut mort d'hommes à la suite de coups de feu échangés dans les bois de Corbonval, et le procès qui suivit fut fort long[10].

XXe siècle

Les derniers conflits mondiaux n'ont pas occasionné de destructions sur le territoire. Mais la population a subi des pertes en vies humains qui furent relativement lourdes. De plus, le résistant local : Paul Faure fait la renommée de Mogneville. L'habitation de ses parents, Auguste et Louise Desplanque, est située à l'actuel 55 rue Paul-Faure de Mogneville où une plaque commémorative fut placée. Livré aux Allemands, incarcéré dans le quartier allemand de la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne), Paul Faure fut condamné à mort le 28 janvier 1944 par le tribunal militaire de la Wehrmacht FK 758 de Saint-Cloud (Seine-et-Oise, Hauts-de-Seine). Il a été fusillé le 14 février avec deux autres FTP de la région P3, André Deveze et Adolphe Wersand[13].

Politique et administration

Mogneville fait partie des 10 communes de la Communauté de communes du Liancourtois Vallée Dorée.

Liste des maires succesifs

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1885 1919 Éloi Bolle    
1919 1945 Émile Lambert    
1945 1947 Camille Mansart    
1947 1953 Maurice Hercelin    
1953 1957 Lucien Hamiot    
1957 1961 Émile Lambert    
1961 1962 Raymonde Battiston    
1962 mars 1977 André Sénéchal    
mars 1977 mars 1983 Claude Savreux    
mars 1983 juin 1995 Raymond Marcon    
juin 1995 mars 2001 Yvon Aillen RPR  
mars 2001 mars 2014 Lionel Duchatel PRG  
mars 2014[14] en cours
(au 14 septembre 2014)
Michel Delahoche LREM  

Résultats progressifs aux élections

Élections Présidentielles (NQ : Non Qualifié / NI : Non Inscrit)
Partis Politiques 2002[15]

(1er tour)

2002

(2e tour)

2007[16]

(1er tour)

2007

(2e tour)

2012[17]

(1er tour)

2012

(2e tour)

2017[18]

(1er tour)

2017

(2e tour)

Front National

(FN)

27,58% 31,32% 17,62% NQ 31,40% NQ 39,74% 55,32%
Les Républicains

(RPR - UMP - LR)

15,04% 68,68% 28,89% 57,75% 20,20% 48,94% 10,38% NQ
Parti Socialiste

(PS)

13,57% NQ 20,85% 42,25% 26,23% 51,06% 5,38% NQ
Europe Écologie Les Verts

(EELV)

6,34% NQ 1,55% NQ 1,85% NQ NI NI
Extrêmes Gauches

(PCF - NPA)

4,87% NQ 5,05% NQ 1,97% NQ 1,79% NQ
Mouvement Démocratique

(MODEM)

NI NI 13,47% NQ 5,79% NQ NI NI
Front de Gauche

(FDG)

NI NI NI NI 10,71% NQ 18,72% NQ
En Marche

(EM)

NI NI NI NI NI NI 16,92% 44,68%

Les résultats aux élections présidentielles à Mogneville sont traditionnelles et résultent d'un phénomène plus global. Mogneville tire son identité politique entre le vote traditionnel de droite situé aux alentours de Chantilly et Senlis, un vote traditionnel de gauche situé à Nogent sur Oise, Creil voire Liancourt avant les élections de 2002. Cependant depuis quelques décennies la montée du vote Front National s'enracine sur ce territoire et commence à devenir un vote traditionnel dans le Liancourtois et Clermontois. En effet, depuis la "dédiabolisation" du Front National, Mogneville connait une expansion du vote Frontiste : alors qu'il y avait 22 listes aux élections européennes de 2014, la liste FN a atteint la majorité des suffrages (52,84%).

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 540 habitants, en augmentation de 3,01 % par rapport à 2009 (Oise : 2,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
208 235 225 222 242 226 215 217 207
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
243 285 288 360 352 420 453 411 450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
465 506 481 457 451 471 443 446 539
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
601 629 721 803 1 203 1 373 1 423 1 495 1 540
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,7 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 21,7 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 11,2 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 24,4 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 13,5 %).
Pyramide des âges à Mogneville en 2007 en pourcentage[23]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
0,3 
2,9 
75 à 89 ans
4,2 
8,2 
60 à 74 ans
9,0 
23,3 
45 à 59 ans
22,3 
21,7 
30 à 44 ans
23,1 
18,1 
15 à 29 ans
16,7 
25,7 
0 à 14 ans
24,4 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[24]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Église Saint-Denis.
Fontaine Saint-Denis.

Mogneville ne compte qu'un seul Monument historique sur son territoire.

Article détaillé : Église Saint-Denis de Mogneville.
  • Église Saint-Denis (classée monument historique par liste de 1862 et par arrêté du [25]) : Elle remonte au début du XIIe siècle, mais uniquement la base et le premier étage du clocher central subsistent de l'église romane primitive. La courte nef non voutée, les bas-côtés, le transept et le chœur au chevet plat proviennent de deux campagnes de construction au cours du XIIe siècle et témoignent de la transition du style roman vers l'architecture gothique. L'élément le plus remarquable de l'église, le second étage du clocher et sa flèche dont le sommet atteint une hauteur de 39 m depuis le sol, datent de la fin du XIIe et du début du XIIIe siècle. Finalement, deux chapelles latérales gothiques remplacent les absidioles romanes vers 1250 et 1300. La façade occidentale, sans intérêt, daterait de 1381. À gauche et plus encore à droite, elle comporte les vestiges des bas-côtés, démolis pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, peut-être à la Révolution. Les six arcades à arc brisé les reliant à la nef et au transept sont toujours visibles de l'extérieur. L'église menace ruine dès la fin du XIXe siècle, la base du clocher ayant été négligé pendant les restaurations précédentes[26]. Une restauration profonde n'est lancée qu'en 1974 selon un plan pluriannuel[27].

Autres éléments du patrimoine

  • Fontaine Saint-Denis, rue Paul-Faure, à l'angle avec la rue Fontaine Saint-Denis : Cette fontaine représente en fait une combinaison entre fontaine et calvaire. La fontaine actuelle est une borne-fontaine d'un modèle courant installée par la commune en 1949 ; elle a remplacé une borne-fontaine plus ancienne. Il n'existe pas de témoignages sur un caractère sacré de la fontaine, comme pourrait le suggérer sa vocation à un saint, en l’occurrence le patron de l'église de Mogneville. Quant au calvaire, il se compose de trois éléments. Le socle consiste en deux blocs de pierre de taille superposés, le second de plus faible envergure que le premier, surmonté par un gable. En sort une colonne à la base octogone, mais au fût simple et sans ornements. Le crucifix est un beau travail filigrane en fer forgé, caractéristique de son époque : il a été offert à la commune par son maire, M. Fontaine, en 1869. Aujourd'hui, la fontaine s'est tarie, la canalisation amenant l'eau depuis la source ayant été obturée[28].
  • Ancienne mairie-école, rue Paul-Faure, face à l'église : Il s'agit d'une ancienne chaumière sans étage acquise par la commune en 1840 au bout de quatre années de discussions. La maison n'accueille d'abord que l'école et le logement ; elle est en très mauvais état mais ne reçoit une nouvelle toiture en tuile qu'en 1851. L'ajout d'un étage en 1867, dédié à la mairie, provoque l’affaissement du rez-de-chaussée. En 1908, quand le nombre d'élèves atteint les soixante-treize, une seconde salle de classe est construite à l'arrière, perpendiculairement au bâtiment initial. Elle servira d'école de filles. Une nouvelle façade est également réalisée. L'école déménagera dans un nouveau bâtiment en 1998[29], et la nouvelle mairie est inaugurée en 2007.

Personnalités liées à la commune

  • Paul Faure (1913-1944), résistant communiste lors de la Seconde Guerre mondiale[13].

Héraldique

Armes de Mogneville

Les armes de Mogneville se blasonnent ainsi :

écartelé d'azur à trois fleur de lys d'or et d'or a trois lionceaux de gueules

Voir aussi

Bibliographie

  • Marcel Aubert, « L'église de Mogneville », Congrès archéologique : Séances générales tenues à Beauvais en 1905, Paris et Caen, A. Picard et H. Delesques, no 72,‎ , p. 475-488 (lire en ligne)
  • Lionel Duchâtel, Mogneville : Son histoire 1, Mogneville, Mairie de Mogneville, , 72 p. (lire en ligne)
  • Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Liancourt, arrondissement de Clermont (Oise), , 146 p. (lire en ligne), p. 70-71

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. « Orthodromie entre Mogneville et Paris », sur Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation (lion1906) (consulté le 9 octobre 2012).
  2. « Orthodromie entre Mogneville et Compiègne », sur Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation (lion1906) (consulté le 9 octobre 2012).
  3. « Orthodromie entre Mogneville et Beauvais », sur Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation (lion1906) (consulté le 9 octobre 2012).
  4. « Orthodromie entre Mogneville et Tremblay-en-France », sur lion1906 (consulté le 9 octobre 2012).
  5. « Composition communale de l'agglomération : 60601-Creil », sur le site de l'Insee (consulté le 18 octobre 2012).
  6. « Résumé statistique - unité urbaine de Creil », sur le site de l'Insee (consulté le 18 octobre 2012).
  7. Communes limitrophes de Mogneville sur Géoportail.
  8. [PDF] « Horaire de la ligne 1 Creil - Liancourt - Clermont », sur Oise Mobilité, .
  9. « Tarifs réseau interurbain du CG 60 », sur Oise mobilité (consulté le 9 octobre 2012).
  10. a et b Lucien Charton, Liancourt et sa région, Liancourt, , 535 p., p. 270
  11. carticulaire de Chantilly : pièce 63 - 119 D - 17
  12. a et b « FAURE Paul, Auguste [Pseudonymes : Robert, Gaston et François DARIEN] - Maitron », sur maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr (consulté le 15 janvier 2017)
  13. « Mogneville », Cartes de France (consulté le 14 septembre 2014)
  14. « L'Express - Actualités Politique, Monde, Economie et Culture », sur LExpress.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  15. « L'Express - Actualités Politique, Monde, Economie et Culture », sur LExpress.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  16. « L'Express - Actualités Politique, Monde, Economie et Culture », sur LExpress.fr (consulté le 9 janvier 2017)
  17. conseil-general.com, « MOGNEVILLE 60140 ⇒ Résultat des élections Présidentielles », sur conseil-general.com (consulté le 30 mai 2017)
  18. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  22. « Évolution et structure de la population à Mogneville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 octobre 2010)
  23. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 octobre 2010)
  24. Notice no PA00114748, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. M. Marcel Aubert, « L'église de Mogneville », Congrès archéologique : Séances générales tenues à Beauvais en 1905, Paris et Caen, A. Picard et H. Delesques, no 72,‎ , p. 475-488 (lire en ligne)
  26. Lionel Duchâtel, Mogneville : Son histoire 1, Mogneville, Mairie de Mogneville, , 72 p. (lire en ligne), p. 29-30.
  27. Lionel Duchâtel, Mogneville : Son histoire 1, op. cit., p. 46-49.
  28. Lionel Duchâtel, Mogneville : Son histoire 1, op. cit., p. 13-17.