Millénaire de la Russie

Millénaire de la Russie
Monument Millénaire de la Russie
Pièces commémoratives du monument
Pièces commémoratives du monument, émises sous l'URSS en 1988.

Le Millénaire de la Russie est un célèbre monument en bronze situé dans le Kremlin de Novgorod. Il a été fabriqué en 1862 à l'occasion de la commémoration de l'arrivée du viking Riourik à Novgorod, devenant ainsi le premier prince de la principauté en 862, évènement traditionnellement perçu comme le point de départ de l'histoire russe[1].

Histoire

Un concours pour la conception du monument fut lancé dès 1859. À l'issue de celui-ci 2 candidats furent retenus : l'architecte Viktor Hartmann et l'artiste Mikhaïl Mikechine . Mikechine n’était pas lui-même sculpteur, les 129 statues individuelles du monument furent donc réalisées par les plus éminents sculpteurs de la Russie de cette période, à l’instar de son ami Ivan Schroeder et du célèbre Alexandre Opekouchine.
Lorsque le monument fut inauguré le , de nombreuses critiques éprouvèrent le sentiment qu’il était trop surchargé en figures. Au contraire les partisans de l’œuvre de Mikeshin considéraient celle-ci comme en harmonie avec son emplacement médiéval dans le Kremlin, et qu’elle soulignait avec subtilité la poussée verticale et la grandeur de la cathédrale Sainte Sophie[2].

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Nazis démontèrent le monument pour le ramener en Allemagne. Cependant l'Armée Rouge reprit le contrôle de la ville et le monument fut rendu à la vue des habitants en 1944[3]. Une pièce commémorative de 5 roubles fut également réalisée en URSS en 1988 pour célébrer le monument.

Description

Le plus cher monument russe érigé à cette époque, il aurait coûté près de 400 000 roubles, la plupart levés grâce à des dons publics. Dans le but de fournir un piédestal approprié pour la gigantesque sculpture, 16 blocs de granit de Sortavala furent apportés à Novgorod, chacun pesant largement 35 tonnes. Le monument en lui-même pèse 65,5 tonnes pour un diamètre de 9 mètres[4] et une hauteur de 15 mètres[3].

La conception de Mikechine appelait à la grandeur avec une cloche de 15 mètres de haut couronnée par une croix symbolisant le pouvoir du tsar. Tout autour de la cloche furent gravés de nombreux étages de sculptures représentant les monarques de Russie, les clercs et les courtisans ayant vécu durant des périodes variées de l’histoire du pays.
Plutôt étonnant pour un projet officiel de cette ampleur, les tsars et les dirigeants étaient représentés côte à côte avec 16 éminentes figures de la culture russe : Mikhaïl Lomonossov, Denis Fonvizine, Alexandre Kokorinov, Gavrila Derjavine, Fiodor Volkov , Nikolaï Karamzine, Ivan Krylov, Vassili Joukovski, Nikolaï Gnieditch , Alexandre Griboïedov, Mikhaïl Lermontov, Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol, Mikhaïl Glinka, Karl Brioullov et Dmitri Bortnianski.

Notes et références

  1. (fr) Michel Heller, Histoire de la Russie et de son empire, Flammarion, 1997, (ISBN 2-080-81410-9), p. 23
  2. (ru) Aleksandr Ignat'evich Semenov. Pamiat' 1000 letiu Rossii v Novgorodskom Kremle, Novgorod, Gazeta Novgorodskaia Pravda, 1960
  3. a et b (en) [1]
  4. (fr) [2]

Articles connexes

Liens externes

(en) Site de la ville de Novgorod