Milan Biševac

Milan Biševac
Image illustrative de l’article Milan Biševac
Milan Biševac signant un autographe en 2011
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Luxembourg F91 Dudelange
Numéro 3
Biographie
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Serbie Serbe
Naissance (35 ans)
Lieu Titova Mitrovica (Yougoslavie)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Défenseur central
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2001-2003 Drapeau : Serbie-et-Monténégro BASK Belgrade052 0(5)
2003-2004 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Bežanija Novi Belgrade015 0(1)
2004 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Železnik Belgrade015 0(1)
2004-2006 Drapeau : Serbie Étoile rouge de Belgrade076 0(3)
2007-2008 Drapeau : France RC Lens044 0(1)
2008-2011 Drapeau : France Valenciennes FC 103 0(4)
2011-2012 Drapeau : France Paris Saint-Germain025 0(1)
2012-2016 Drapeau : France Olympique lyonnais 101 0(1)
2016 Drapeau : Italie Lazio Rome015 0(1)
2016-2018 Drapeau : France FC Metz031 0(0)
2018- Drapeau : Luxembourg F91 Dudelange005 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2006 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro espoirs009 0(0)
2004 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro olympique002 0(0)
2006-2014 Drapeau : Serbie Serbie019 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 novembre 2018

Milan Biševac (en serbe cyrillique : Милан Бишевац, se prononce Milane Bichèvats), né le à Titova Mitrovica (auj. Mitrovica) en Yougoslavie (aujourd'hui au Kosovo), est un footballeur international serbe qui évolue au poste de défenseur central au F91 Dudelange.

Biographie

Débuts en Serbie

Milan Biševac est passé par le FK BASK, le Sopot et le FK Železničar Belgrade mais c'est à l'Étoile rouge de Belgrade qu'il s'est révélé après le départ de Nemanja Vidic.

Rapidement il devient un élément important du club et s'impose comme titulaire. C'est là qu'il fait ses débuts sur la scène européenne en Ligue des Champions puis en Coupe de l'UEFA. Après une victoire en Coupe nationale en 2004-2005, l'Étoile rouge de Belgrade remporte le championnat 2005-2006 et retrouve la Ligue des Champions la saison suivante (éliminé en tour préliminaire contre l'AC Milan de Carlo Ancelotti, futur vainqueur de l'épreuve).

Le , Milan Biševac connait sa première sélection avec la Serbie. Face à la République tchèque en match amical à Uherské Hradiště, son pays s'impose sur le score de 3 buts à 1.

RC Lens (2007-2008)

Milan Biševac, sur un écran de Bollaert en 2008.

Durant l'été 2006, Biševac s'engage pour quatre ans avec le RC Lens alors qu'il était suivi par le Milan AC. Cependant, à cause de problèmes familiaux, il reste à Belgrade et ne rejoint le club qu'en janvier 2007. Il y retrouve Nenad Kovacevic également transféré dans l'Artois.

À son arrivée il n'est pas autorisé à disputer la Coupe de l'UEFA puisqu'il y a déjà disputé des matchs avec Belgrade en début de saison. Il retrouve cette compétition la saison suivante sous les ordres de Guy Roux puis Jean-Pierre Papin mais Lens est rapidement éliminé contre le FC Copenhague. Cette première saison complète avec Lens s'avère compliquée et s'achève par une relégation en Ligue 2 lors de la dernière journée du championnat.

Valenciennes (2008-2011)

Milan Biševac, premier en haut à gauche lors de la saison 2010-2011.

À la suite de la relégation de Lens en Ligue 2, le jeudi , il signe un contrat de quatre ans avec le club voisin du Valenciennes FC[1]. Dans une équipe qui a perdu ses deux défenseurs centraux, Éric Chelle et Abdeslam Ouaddou, Biševac ne tarde pas à se faire une place dans le onze de Kombouaré, aux côtés de Rafael Schmitz. Dès sa première saison à Valenciennes, il est le joueur le plus utilisé par l'entraîneur, avec 37 titularisations. Il devient le capitaine de Valenciennes durant la saison 2009-2010.

Durant le mercato estival 2010, il attire les convoitises de certains clubs allemands (Schalke 04, Borussia Dortmund, VfB Stuttgart, Hambourg SV), portugais (Benfica Lisbonne), turcs (Galatasaray) ou russes (CSKA Moscou, Spartak Moscou, Zénith Saint-Pétersbourg), mais c'est le Paris Saint-Germain où est parti Kombouaré qui se montre le plus insistant. Aucun de ces clubs ne s'aligne sur les attentes de Valenciennes. Biševac reste finalement une saison de plus dans le Nord.

Pour le match amical Israël - Serbie, le , Biševac est convoqué en sélection pour la première fois depuis plus de quatre ans. Titulaire au côté du défenseur central de Manchester United, Nemanja Vidić, et auteur d'une excellente prestation, il est de nouveau convoqué pour disputer les rencontres contre l'Irlande du Nord et l'Estonie - Serbie, qualificatives pour l'Euro 2012.

Paris Saint-Germain (2011-2012)

Milan Biševac face à Valenciennes en 2011.

Le , il signe en faveur du Paris Saint-Germain pour trois saisons et une indemnité de 3,5 millions d'euros[2]. La pression inhérente à ce club, d'autant plus présente depuis sa reprise par les qataris ne lui fait pas peur : "Moi j’ai connu cela à l’Étoile Rouge Belgrade, où les supporteurs pouvaient entrer dans les vestiaires pour nous demander de gagner. Je n’ai pas peur de la pression. Je préfère même qu’il y en ait, je suis plus concentré et je fais de meilleures performances"[3],[4]. Après le remplacement d'Antoine Kombouaré par Carlo Ancelotti, Biševac est replacé au poste d'arrière-droit. À la suite de ce repositionnement, il inscrit un but et délivre une passe décisive et remporte ainsi le Trophée du joueur du mois UNFP en janvier 2012[5].

Olympique lyonnais (2012-2016)

Le guerrier[6] (son surnom acquis par sa réputation de combattant sur le terrain[7]) s'engage à l'Olympique lyonnais le pour un contrat de quatre ans en échange de 2,75 millions d'euros versés par l'OL au PSG[8]. À la suite du départ de Dejan Lovren pour le club de Southampton, il prend à l'été 2013 le numéro 5 qui confirme sa future place de cadre de l'équipe pour la saison 2013-2014.

Il est atteint d'une rupture du ligament croisé antérieur de son genou droit le lors d'un match de championnat de son équipe en déplacement sur le terrain de l'AS Monaco. Cette blessure met fin à sa saison[9]. Après une première moitié de saison en demi-teinte (8 matchs disputés), gêné par une blessure survenue contre Reims (9e journée) puis écarté à la suite de sa prestation face à Montpellier (15e journée, défaite 2-4), il choisit de changer d'air.

Lazio Rome (2016)

Il résilie son contrat pour prendre la direction de la Lazio Rome le [10]. Après 15 matchs et 1 but toutes compétitions confondues, il résilie le contrat qui le lie aux Romains.

FC Metz (2016-2018)

Le , alors que déjà deux journées de championnat ont été disputées, Biševac revient en France et signe pour deux ans chez le promu du FC Metz[11]. Le il est suspendu six matchs suite à un mauvais geste sur Ivan Santini[12].

F91 Dudelange (depuis 2018)

En fin de contrat avec Metz, il rejoint le club luxembourgeois de Dudelange le [13].

Statistiques

Statistiques de Milan Biševac au 12 novembre 2018[14]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Serbie Serbie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2001-2002 Drapeau de la République fédérale de Yougoslavie BASK Belgrade Srpska Liga 24 1 - - - - - - - - - 24 1
2002-2003 Drapeau de Serbie-et-Monténégro BASK Belgrade Srpska Liga 28 4 - - - - - - - - - 28 4
Sous-total 52 5 - - - - - - - - - 52 5
2003-2004 Drapeau de Serbie-et-Monténégro Bežanija Novi Belgrade Prva Liga 15 1 - - - - - - - - - 15 1
2003-2004 Drapeau de Serbie-et-Monténégro Železnik Belgrade First League 15 1 - - - - - - - - - 15 1
2004-2005 Drapeau de Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade First League 24 1 - - - - C1+C3 4+1 0+0 - - 29 1
2005-2006 Drapeau de Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade First League 21 0 - - - - C3 6 0 - - 27 0
2006-2007 Drapeau de la Serbie Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 14 2 - - - - C1+C3 4+2 0+0 2 0 22 2
Sous-total 59 3 - - - - - 17 0 2 0 78 3
2006-2007 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 9 0 2 0 - - - - - - - 11 0
2007-2008 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 26 1 - - 3 0 C3 4 0 1 0 34 1
Sous-total 35 1 2 0 3 0 - 4 0 1 0 45 1
2008-2009 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 1 37 0 1 0 - - - - - - - 38 0
2009-2010 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 1 31 2 1 0 - - - - - - - 32 2
2010-2011 Drapeau de la France Valenciennes FC Ligue 1 32 2 - - 1 0 - - - 5 0 38 2
Sous-total 100 4 2 0 1 0 - - - 5 0 108 4
2011-2012 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 19 1 3 0 - - C3 3 0 1 0 26 1
Sous-total 19 1 3 0 - - - 3 0 1 0 26 1
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 30 0 1 0 1 0 C3 4 0 6 0 42 0
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 27 0 2 0 3 0 C1+C3 3+7 1+0 3 0 45 1
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 13 0 1 0 - - C3 1 0 1 0 16 0
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 6 0 - - - - C1 2 0 - - 8 0
Sous-total 76 0 4 0 4 0 - 17 1 10 0 111 1
2015-2016 Drapeau de l'Italie Lazio Rome Serie A 11 1 1 0 - - C3 3 0 - - 15 1
Sous-total 11 1 1 0 - - - 3 0 - - 15 1
2016-2017 Drapeau de la France FC Metz Ligue 1 21 0 - - - - - - - - - 21 0
2017-2018 Drapeau de la France FC Metz Ligue 1 10 0 - - - - - - - - - 10 0
Sous-total 31 0 - - - - - - - - - 31 0
2018-2019 Drapeau du Luxembourg F91 Dudelange BGL League 2 0 - - - - C3 3 0 - - 5 0
Sous-total 2 0 - - - - - 3 0 - - 5 0
Total sur la carrière 415 17 12 0 8 0 - 47 1 19 0 501 18

Palmarès et récompenses

Palmarès en club

Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile Rouge de Belgrade
Drapeau : France RC Lens
Drapeau : France Paris SG
Drapeau : France OL

Récompenses individuelles

Drapeau : France Paris SG

En équipe nationale

Drapeau : Serbie Serbie

Notes et références

  1. Milan Bisevac quitte Lens pour Valenciennes sur le site du RC Lens, le .
  2. Au tour de Milan Biševac! sur le site du PSG
  3. http://www.paristeam.fr/club/bisevac-%C2%AB-pas-peur-de-la-pression-%C2%BB-42725.html
  4. http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/milan-bisevac-kombouare-ne-m-a-pas-pris-pour-me-faire-plaisir-13-08-2011-1564383.php
  5. « Biševac joueur du mois de janvier », So Foot, 9 février 2012.
  6. http://www.butfootballclub.fr/ol-bisevac-le-guerrier-presente/
  7. http://www.lyon-info.fr/?Milan-Bisevac-pour-solidifier-la
  8. « Bisevac est Lyonnais (off.) », sur eurosport.fr, (consulté le 17 août 2012)
  9. « Rupture du ligament croisé du genou droit pour Milan Bisevac (OL), il sera absent six mois », sur eurosport.fr,
  10. « Milan Bisevac a signé à la Lazio », sur L'Equipe.fr (consulté le 6 janvier 2016)
  11. Milan Bisevac signe à Metz
  12. Commission de discipline : Six matches ferme de suspension pour Milan Bisevac (Metz), quatre pour Benjamin Mendy (Monaco)
  13. Milan Bisevac rebondit à Dudelange, www.lequipe.fr, 31 juillet 2018.
  14. « Fiche de Milan Biševac », sur footballdatabase.eu

Liens externes