Mikaela Shiffrin

Mikaela Shiffrin
image illustrative de l’article Mikaela Shiffrin
Mikaela Shiffrin en 2016.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2011 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Américaine
Naissance (23 ans)
Lieu de naissance Vail, Colorado
Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 170 cm
Poids de forme 66 kg
Club Burke Mountain Academy
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 1 0
Championnats du monde 3 1 0
Coupe du monde (globes) 7 1 2
Coupe du monde (épreuves) 43 7 12

Mikaela Shiffrin, née le à Vail dans le Colorado, est une skieuse alpine américaine qui construit son palmarès dans les épreuves techniques et plus particulièrement le slalom, mais dont la carrière évolue vers la polyvalence, en gagnant aussi en descente et en combiné. Elle compte à son palmarès deux médailles d'or olympiques en slalom et en géant, trois titres de championne du monde de slalom, deux gros globes de cristal et cinq petits en slalom. D'une grande précocité, elle est devenue à 18 ans et 345 jours la plus jeune championne olympique en slalom de l'histoire. Avant ses 20 ans, elle avait déjà remporté sa médaille d'or olympique, deux titres de championne du monde et deux globes de cristal. Elle est aussi la deuxième skieuse, après l'Allemande Christl Cranz dans les années 1930, à avoir conservé un titre en slalom sur trois mondiaux consécutifs.

Elle participe à sa première course de coupe du monde de ski alpin le 11 mars 2011 à Špindlerův Mlýn et glane ses premiers points le 27 novembre 2011 en finissant 8e du slalom d'Aspen. En février 2011, elle termine à la 3e place du slalom des championnats du monde juniors à Crans-Montana. Le 29 décembre 2011, elle obtient son premier podium en coupe du monde en terminant 3e du slalom de Lienz. Le 10 novembre 2012, elle décroche une nouvelle 3e place lors du premier slalom de la saison 2013 disputé à Levi, puis sa première victoire à Åre un mois plus tard. Sa première saison au plus haut niveau ainsi lancée, elle remporte le titre mondial en slalom à Schladming à l'âge de 17 ans, et trois autres victoires en Coupe du monde pour s'adjuger finalement le petit globe de cristal de la spécialité.

Le 21 février 2014 à Rosa Khutor, Mikaela Shiffrin remporte le slalom olympique des Jeux de Sotchi devant Marlies Schild et Kathrin Zettel. Elle conserve le 8 mars à Åre son globe de cristal du slalom pour la saison 2013-2014, avant de gagner son deuxième titre de championne du monde à domicile le 14 février 2015. Elle remporte ex-aequo le premier slalom géant de sa carrière internationale le 25 octobre 2014 à Sölden en ouverture de la saison 2014-2015. Victorieuse de cinq slaloms lors de cette saison, elle remporte le 21 mars 2015 à Méribel son troisième globe de cristal consécutif de la spécialité, comptant ainsi six trophées (Coupe du monde trois fois, championnats du monde deux fois, Jeux olympiques) gagnés successivement dans la même discipline.

Sa saison 2015-2016 est interrompue début décembre par une blessure au genou. Elle revient en février et reprend sa domination, portant sa série en slalom à huit victoires consécutives. Mais son absence d'un peu plus de deux mois entraîne la perte du globe de cristal de la discipline au profit de la suédoise Frida Hansdotter. Elle réalise entre le 14 février 2015 et le 29 décembre 2016 une série de douze victoires consécutives en slalom qui lui permet d'égaler le vieux record de Vreni Schneider.

Lors des championnats du monde de Saint-Moritz 2017 elle obtient le 16 février la médaille d'argent du slalom géant derrière Tessa Worley, remportant sa troisième médaille mondiale en trois participations aux championnats du monde. Le 18 février, Mikaela Shiffrin conserve son titre de championne du monde du slalom, empochant une troisième couronne mondiale consécutive dans la spécialité à seulement 21 ans. Enfin, ayant marqué des points dans les cinq disciplines (descente, slalom, géant, super-G et combiné), Mikaela Shiffrin remporte le classement général de la Coupe du monde. Elle est la 3e américaine après Tamara McKinney et Lindsey Vonn à s'adjuger le gros globe de cristal du ski alpin.

Le 2 décembre 2017 à Lake Louise, Mikaela Shiffrin gagne la première descente de sa carrière, après seulement quatre départs dans cette discipline. Elle s'impose également, le 20 décembre 2017 à Courchevel, dans le premier slalom parallèle de l'histoire de la Coupe du monde. En mars 2018, elle atteint les trente-et-une victoires en slalom et les quarante-deux en carrière, lui permettant de battre le record d'Annemarie Moser-Pröll et ses 41 victoires avant l'âge de 23 ans. Lors des Jeux de PyeongChang 2018, Mikaela Shiffrin gagne son deuxième titre olympique en s'imposant dans le slalom géant. Elle termine également médaillée d'argent du combiné alpin. Mais elle ne conserve pas son titre du slalom en terminant quatrième de la course gagnée par Frida Hansdotter.

L'hiver 2017-2018 en Coupe du monde est la meilleure saison de sa carrière, où elle totalise douze victoires dont neuf en slalom, et s'adjuge définitivement son deuxième gros globe de cristal consécutif à cinq courses de la fin.


Biographie

Né à Vail, au Colorado, Shiffrin est le deuxième enfant d'Eileen (née Condron) et de Jeff Shiffrin, tous deux originaires du Nord-Est et anciens coureurs de ski[1],[2].

Ses débuts

Mikaela Shiffrin à 16 ans, en 2012

En Coupe nord-américaine de ski alpin, Shiffrin est montée six fois sur le podium, donc quatre sur la plus haute marche (deux fois en slalom à Sunday River en janvier 2011, une fois en slalom géant à Panorama en décembre 2010 et une fois en super-combiné à Panorama en décembre 2010). Lors de la coupe nord-américaine 2011, elle a pris la 3e place du classement général, la première du slalom, ainsi que la 3e en slalom géant et en super-combiné.

En février 2011, elle s'est classée 3e des championnats du monde juniors de ski alpin à Crans-Montana. En avril 2011, elle a été sacrée championne de slalom nationale et a pris la 10e place du slalom géant.

Dès la saison suivante et forte de ces performances en juniors, l'Américaine est alignée sur la plupart de coupe du monde de la saison. Elle marque ses premiers points à domicile lors du slalom d'Aspen qu'elle termine au 8e rang, impressionnant par son toucher de neige et son élasticité. Après un mois de décembre décevant marqué par trois abandons en coupe du monde, l'Américaine marque les esprits lors du dernier slalom de l'année 2011 disputé à Lienz, à l'issue duquel elle accroche son premier podium en terminant 3e derrière Marlies Schild et Tina Maze, à 16 ans et malgré le dossard 40. Sur la lancée de cette performance, elle se qualifie régulièrement en seconde manche durant la suite de la saison mais ne parvient pas encore à rééditer son exploit : elle termine sa première saison au 17e rang du slalom.

2013 : championne du monde et petit globe du slalom à dix-huit ans

Après un excellent début de saison 2013 qui la voit signer un podium lors du slalom de Levi, derrière Maria Höfl-Riesch et Tanja Poutiainen, et des performances notables en géant et en slalom, elle remporte à 17 ans sa première victoire en coupe du monde lors du slalom d'Åre, devançant Frida Hansdotter et Tina Maze[3],[4]. Un mois plus tard à Zagreb, elle remporte la deuxième victoire de sa carrière, toujours en slalom, devant Hansdotter et Erin Mielzynski, ce qui lui permet de prendre la tête du classement de la spécialité[5],[6]. Elle se réjouit de remporter une victoire « sur la piste de Janica [Kostelić] », son idole de jeunesse et reçoit les félicitations de ses rivales[7]. 2 semaines plus tard lors du slalom nocturne de Flachau en Autriche elle conforte sa place de leader de la discipline en remportant son 3e succès devançant une nouvelle fois Hansdotter et la finlandaise Poutiainen[8].

Le 16 février 2013, Shiffrin est sacrée championne du monde de slalom aux championnats du monde disputés à Schladming, en Autriche. 3e de la première manche, elle signe le 4e meilleur temps du second tracé sur la piste de la Planai, et s'impose avec un temps total de 1:39.85 devant l'Autrichienne Michaela Kirchgasser à 22 centièmes de seconde et la Suédoise Frida Hansdotter, meilleur temps de la première manche, à 26 centièmes de seconde. La dernière championne du monde de cet âge est la Liechtensteinoise Hanni Wenzel à 17 ans et 56 jours dans la même discipline lors des championnats du monde de Saint-Moritz 1974.

Le 16 mars 2013, 3 jours après ses 18 ans, elle remporte le slalom des finales de Lenzerheide devant Bernadette Schild et Tina Maze à la suite d'une seconde manche largement dominée. Elle remporte par la même occasion le petit globe de cristal du slalom, avec 4 victoires dans la saison. Elle est la 4e plus jeune skieuse à remporter un globe de slalom.

2014 : plus jeune championne olympique du slalom

Mikaela Shiffrin en 2014.

Elle début la saison 2013-2014 sur les mêmes bases que la fin de saison 2013. Elle montre sa progression en slalom géant avec une 6e place au géant inaugural de la saison à Sölden fin octobre 2013, puis remporte son cinquième slalom en Coupe du monde à Levi devant Maria Höfl-Riesch et Tina Maze. Lors du second slalom géant de la saison, disputé à Beaver Creek devant son public, elle réalise deux manches solides, qui lui permettent d’accéder à la deuxième marche du podium derrière Jessica Lindell-Vikarby. La fin du mois de décembre 2013 puis le début de l'année 2014 sont prolifiques, puisqu'elle enchaine trois podiums de suite sur les épreuves de Lienz et Bormio, dont une victoire lors du slalom italien.
Après un nouveau succès à Flachau, elle a l'occasion de décrocher dès janvier un nouveau petit globe à Kranjska Gora, mais malgré le meilleur temps dans la première manche, elle craque dans la seconde et ne termine que 7e.

Elle dispute ensuite les Jeux olympiques, où elle s'aligne en géant et en slalom. Lors du géant, elle réalise une bonne performance, terminant 5e à une demi-seconde du titre.
En slalom, elle remporte la première manche avec le dossard no 6 et conserve 53 centièmes d'avance à l'issue de la seconde manche. Elle devient alors la plus jeune championne olympique de slalom de l'histoire, à 18 ans et 345 jours. Elle devance sur le podium les Autrichiennes Marlies Schild et Kathrin Zettel.

Le 8 mars, à Åre (Suède), Mikaela Shiffrin remporte son quatrième slalom de la Coupe du monde 2013-2014 et conserve ainsi son globe de cristal de la spécialité, avant la course finale de la saison à Lenzereheide (Suisse), qu'elle remporte également le 15 mars.

2015 : deuxième titre mondial et troisième globe de cristal

Mikaela Shiffrin remporte sa première victoire dans la discipline du slalom géant en Coupe du monde à l'issue de la course d'ouverture de la saison 2014-2015 sur le glacier de la Rettenbach à Sölden le 25 octobre. Meilleur temps de la première manche, la skieuse américaine de 19 ans termine finalement première ex-aequo avec l'Autrichienne Anna Fenninger[9]. En novembre et décembre, elle ne retrouve pas le chemin du succès en slalom[10] et la suédoise Frida Hansdotter prend la tête du classement de la coupe du monde de la discipline[11]. Mais Mikaela Shiffrin remporte deux succès consécutifs à Kühtai (Autriche) le 29 décembre puis à Zagreb (Croatie) le 4 janvier, avant de prendre la 3e place du slalom de Flachau (Autriche) le 13 janvier[10].

Lors des championnats du monde de Vail/Beaver Creek dans le Colorado, la station où elle est née et où elle a grandi, elle commence devant son public par prendre la 8e place du slalom géant. Le 14 février 2015 sur la piste Birds of Prey de Beaver Creek, Mikaela Shiffrin conserve son titre de championne du monde de slalom, en prenant une avance de 40/100e sur Frida Hansdotter en première manche, avant de la devancer au total de 34/100e en bas du deuxième tracé au prix d'une belle accélération dans le mur final[12]. Avant de fêter ses 20 ans, Mikaela Shiffrin a donc remporté en slalom tous les grands évènements auxquels elle a participé depuis 2013.

En remportant le slalom de Maribor avec une large avance au terme des deux manches[13], le 22 février, Mikaela Shiffrin reprend la tête du classement de la Coupe du monde de la spécialité avec 30 points d'avance sur Frida Hansdotter (9e de cette épreuve)[14], puis s'impose dans les deux dernières courses de la saison, à Are le 14 mars, puis à Méribel le 21 mars pour gagner son troisième globe de cristal consécutif en slalom.

2016 : blessée mais toujours invincible

À Vienne en octobre 2016

Restée sur trois victoires consécutives pour conclure la saison 2014-2015, Mikaela Shiffrin reste invaincue dans sa discipline en s'imposant fin novembre dans les deux slalom d'Aspen. Mais le 12 décembre 2015, elle chute durant la reconnaissance du parcours du slalom géant à Are en Suède et se blesse au genou. Souffrant de « différents hématomes osseux et d'une déchirure du ligament collatéral tibial » du genou droit[15], elle annonce que, compte tenu du temps estimé d'indisponibilité, sa saison est déjà terminée[15]. Mais elle reprend le ski dès la fin janvier[16]

Mikaela Shiffrin fait son retour à la compétition le 15 février 2016 et remporte le slalom de Crans-Montana[17]. Toujours plus fort, elle gagne le slalom de Jasna (Slovaquie) le 6 mars avec une avance de 2 s 36 sur la Suissesse Wendy Holdener. Lors du slalom final à Saint-Moritz, le 19 mars, Shiffrin s'impose en creusant un nouveau gouffre : Veronika Velez Zuzulová prend la deuxième place à 2 s 03. Sur une série de huit victoires consécutives[18], mais compte tenu de son absence d'un peu plus de deux mois, la skieuse américaine laisse le petit globe de cristal du slalom à la Suédoise Frida Hansdotter[19].

2017 : troisième titre mondial consécutif en slalom et gros globe de cristal

La championne américaine repart sur le même rythme lors de l'hiver 2016-2017 en s'imposant dans les trois premiers slaloms de la saison à Levi (Finlande), à Kilington (Etats-Unis) puis à Sestrières (Italie) pour porter sa série d'invicibilité dans sa discipline à onze victoires consécutives[20]. Elle remporte également, en 24 heures, les 27 et 28 décembre, les deux slaloms géants disputés dans la station Autrichienne de Semmering[21]. Et le 29 décembre, sa victoire en slalom dans la même station autrichienne lui permet d'étendre sa série d'invincibilité commencée à Maribor le 22 février 2015 à douze courses consécutives. Elle égale ainsi le record établi dans la discipline par Vreni Schneider entre 1988 et 1990[22]. Alors qu'elle a l'occasion de le battre à Zagreb le 3 janvier, l'Américaine enfourche en première manche. Fin de série[23]. Mais elle reprend sa domination à Maribor le 8 janvier en remportant son cinquième slalom de la saison et la vingt-septième victoire de sa carrière[24]. Le 31 janvier, Mikaela Shffrin s'impose dans le City Event de Stockholm, en finale devant Veronika Velez Zuzulová. Lara Gut ne disputant pas cette compétition, l'Américaine prend 180 points d'avance en tête du classement général de la Coupe du monde[25].

Lors des championnats du monde 2017 disputés à Saint-Moritz, Mikaela Shiffrin remporte tout d'abord le 16 février la médaille d'argent du slalom géant en terminant au terme des deux manches, 34/100 de seconde derrière Tessa Worley[26]. Deux jours plus tard, Mikaela Shiffrin survole le slalom en remportant les deux manches pour s'imposer avec 1 s 64 d'avance sur la suissesse Wendy Holdener et 1 s 75 sur la Suédoise Frida Hansdotter. Ainsi, la skieuse américaine gagne son troisième titre mondial de suite dans la discipline à 21 ans et n'est que la deuxième skieuse de l'histoire à réussir un triplé en slalom après l'Allemande Christl Cranz dans les années 1930[27].

Le 26 février, Mikaela Shiffrin s'impose pour la première fois en combiné (super G + slalom) à Crans-Montana. Elle gagne ainsi dans une 4e discipline du ski alpin après le slalom (24 victoires), le slalom géant (trois victoires) et le City Event (1 victoire)[28]. Après la blessure de Lara Gut lors des championnats du monde de Saint-Moritz et son forfait pour le reste de la saison, la skieuse américaine qui fête ses 22 ans le 13 mars, se rapproche de son premier « gros globe » de cristal, avec 298 points d'avance sur sa nouvelle dauphine Ilka Štuhec au classement général de la Coupe du monde[28]. Les 10 et 11 mars, Mikaela Shiffrin remporte le slalom géant puis le slalom de Squaw Valley, pour parvenir au total de 31 victoires, s'adjuger son quatrième petit globe de cristal du slalom, et désormais devancer Stuhec de 378 points au classement général alors qu'il ne reste plus que quatre courses à disputer[29]. Le 17 mars, suite à l'annonce du forfait d'Ilka Stuhec pour les deux dernières courses de la saison, Mikaela Shiffrin, qui compte 198 points d'avance sur celle-ci s'adjuge de le classement général de la Coupe du Monde et par conséquent le gros globe de cristal[30]. Depuis le mois de mars, Mikela Shiffrin est en couple avec le spécialiste français du slalom géant Mathieu Faivre[31],[32].

2018 : Deuxième gros globe de cristal consécutif, championne olympique du slalom géant

Gagnante de sa première course de la saison 2017-2018 à l'arrivée du slalom de Killington le 26 novembre[33], après être montée deux fois sur le podium (2e du slalom de Levi et 2e du slalom géant de Killington), Mikaela Shiffrin prend les troisième et quatrième départs de sa carrière en descente sur la Coupe du monde, les 1er et 2 décembre à Lake Louise. Elle termine 3e de la première course, et remporte la suivante, son premier succès dans la spécialité, qui est aussi le trente-troisième de sa carrière[34]. Désormais, il ne lui manque plus qu'une victoire en Super-G pour rejoindre les six skieuses qui se sont imposées dans les cinq disciplines du ski alpin[34]. Elle compte déjà une avance importante en tête du classement général de la Coupe du monde[35]. Le 19 décembre à Courchevel, Mikaela Shiffrin remporte sa 3e course de la saison dans une troisième discipline : meilleur temps de la première manche du slalom géant, elle s'impose finalement avec presque une seconde d'avance sur Tessa Worley[36]. Le lendemain, dans la même station, elle remporte le premier slalom parallèle de l'histoire de la Coupe du monde, en battant de 4/100e de seconde Petra Vlhová dans le duel final[37]. Elle enchaîne sur une troisième victoire consécutive au terme du slalom de Lienz le 28 décembre, son vingt-septième succès dans la spécialité et la trente-sixième victoire de sa carrière[38]. Mikaela Shiffrin termine l'année 2017 avec un nouveau podium : 3e du géant disputé le lendemain dans la station autrichienne, remporté dans un mouchoir de poche par Federica Brignone devant Viktoria Rebensburg[39].

Mikaela Shiffin sur le podium le 15 février 2018 à Yongpyong après sa victoire dans le slalom géant des Jeux de PyeongChang, entourée de Ragnhild Mowinckel et Federica Brignone

]]Mikaela Shiffrin est invaincue dans les cinq premières courses de l'année 2018: elle s'impose le 1er janvier dans le City Event d'Oslo, où elle bat Wendy Holdener en finale, gagne trois jours plus tard le slalom de Zagreb à nouveau devant Holdener, avant de s'adjuger le sixième slalom géant de sa carrière en remportant celui de Kranjska Gora le 6 janvier devant Tessa Worley, puis de gagner le slalom disputé le lendemain dans la station slovène, devant Frida Hansdotter et Wendy Holdener. La série continue le 9 janvier dans le slalom nocturne de Flachau où, devancée en première manche par Bernadette Schild, l'Américaine réalise le meilleur temps sur le second tracé et la bat finalement de presque une seconde[40], remportant au passage la 200e victoire en Coupe du monde de l'équipe de ski alpin des États-Unis[41]. Elle atteint ainsi à 22 ans, les trente victoires en slalom et les quarante-et-une victoires en carrière[42] Le 19 janvier, l'actuelle n°1 mondiale du ski alpin féminin accroche un nouveau podium en descente : elle se classe 3e de celle de Cortina d'Ampezzo, remportée par Sofia Goggia devant sa compatriote Lindsey Vonn[43]. Cela se passe moins bien par la suite : abandon dans le Super-G de Cortina d'Ampezzo, sortie en première manche dans le géant de Kronplatz, 7e du géant de Lenzerheide, et pour sa dernière course avant les Jeux 2018, faute et abandon en fin de 2e manche du slalom disputé dans la station suisse, le 28 janvier. Il n'en reste pas moins qu'avec quinze podiums dont dix victoires lors de cet hiver, Mikaela Shiffrin a déjà passé la barre des 1500 points, avec une avance de 671 points sur Wendy Holdener en tête du classement général de la Coupe du monde[43]. Avec 1513 points à ce stade de la saison (30 courses disputées sur 39), elle en totalise déjà plus que les gagnantes du gros globe de cristal Michaela Dorfmeister en 2002, Anja Pärson en 2005, Lindsey Vonn en 2008 ou Anna Fenninger en 2014.

Lors des Jeux olympiques de PeyongChang 2018, Mickaela Shiffrin remporte son deuxième titre olympique en s'imposant dans le slalom géant le 15 février devant Ragnhild Mowinckel et Federica Brignone[44]. Mais le lendemain, elle perd son titre du slalom en terminant quatrième de la course gagnée par Frida Hansdotter[45]. Enfin, l'Américaine de 22 ans s'aligne dans le combiné alpin le 22 février. Sixième de la descente, elle réalise le quatrième temps du slalom, et est devancée au total par la Suissesse Michelle Gisin, ajoutant donc une médaille d'argent à son palmarès olympique[46].

À Ofterschwang le 9 mars, où reprend la Coupe du monde, Mikaela Shiffrin se classe 3e du slalom géant remporté par Ragnhild Mowinckel devant Viktoria Rebensburg. Les 60 points qu'elle marque alors, pour porter son total à 1573 points, font qu'elle ne peut plus être rejointe en tête du classement général. Elle s'adjuge donc son deuxième gros globe de cristal consécutif à cinq courses de la fin de la saison[47]. Le lendemain dans la station allemande, la skieuse américaine qui n'a pas encore fêté ses 23 ans, remporte son huitième slalom de la saison qui lui permet de gagner son cinquième petit globe de la spécialité (à une unité du record de Vreni Schneider, qui en a totalisé six entre 1989 et 1995), signant également la quarante-deuxième victoire de sa carrière[48]. Elle détient du coup un nouveau record : 42 victoires avant ses 23 ans, dépassant ainsi Annemarie Moser-Pröll (41 succès au même âge) et Ingemar Stenmark (40)[49]. Elle remporte le dernier slalom de la saison à Åre le 17 mars, sa neuvième victoire dans la discipline au cours du même hiver, portant à douze son total de victoires en 2017-2018, ce qui constitue pour elle une saison record.

Palmarès

Jeux olympiques d'hiver

Article détaillé : Ski alpin aux Jeux olympiques.
Épreuve / Édition Drapeau : Russie Sotchi 2014 Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2018
Combiné - Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Slalom géant 5e Médaille d'or, Jeux olympiques Or
Slalom Médaille d'or, Jeux olympiques Or 4e

Championnats du monde

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Schladming 2013 Drapeau : États-Unis Vail/Beaver Creek 2015 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2017
Slalom géant 6e 8e Médaille d'argent, monde Argent
Slalom Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or

Coupe du monde

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.

* palmarès au 17 mars 2018
* les épreuves de city event et de slalom parallèle comptent pour la coupe du monde de slalom

Différents classements en coupe du monde

Saison / Épreuve Général Descente Super G Géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2012 43e 168 - - - - 49e 5 17e 163 - -
2013 5e 822 - - - - 19e 134 1re 688 - -
2014 6e 895 - - - - 7e 257 1re 638 - -
2015 4e 1036 - - - - 3e 357 1re 679 - -
2016 10e 648 - - 39e 18 21e 98 4e 500 23e 32
2017 1re 1643 36e 33 24e 70 2e 600 1re 840 6e 100
2018 1re 1773 5e 256 28e 56 3e 481 1re 980 - -

Détail des victoires

Saison / Épreuve Slalom Géant Super-G Descente Combiné City Event Slalom parallèle Total
2013 Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Autriche Flachau
Drapeau : Suisse Lenzerheide
4
2014 Drapeau : Finlande Levi
Drapeau : Italie Bormio
Drapeau : Autriche Flachau
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Suisse Lenzerheide
5
2015 Drapeau : Autriche Kühtai
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Slovénie Maribor
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : France Méribel
Drapeau : Autriche Sölden 6
2016 Drapeau : États-Unis Aspen (× 2)
Drapeau : Suisse Crans-Montana
Drapeau : Slovaquie Jasna
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
5
2017 Drapeau : Finlande Levi
Drapeau : États-Unis Killington
Drapeau : Italie Sestrières
Drapeau : Autriche Semmering
Drapeau : Slovénie Maribor
Drapeau : États-Unis Squaw Valley
Drapeau : Autriche Semmering (× 2)
Drapeau : États-Unis Squaw Valley
Drapeau : Suisse Crans-Montana Drapeau : Suède Stockholm 11
2018 Drapeau : États-Unis Killington
Drapeau : Autriche Lienz
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Autriche Flachau
Drapeau : Allemagne Ofterschwang
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : France Courchevel
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Canada Lake Louise Drapeau : Norvège Oslo Drapeau : France Courchevel 12
Total 32 6 0 1 1 2 1 43

État au 17 mars 2018

Championnats du monde juniors

Épreuve / Édition Drapeau : Suisse Crans-Montana 2011 Drapeau : Italie Roccaraso 2012
Slalom géant 20e
Slalom Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze Ab.

Notes et références

  1. (en) Gordy Megroz, « Groomed for success », Outside,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Brian Sullivan, « Olympic skier Mikaela Shiffrin has roots in Berkshires », Berkshire Eagle, Pittsfield, MA,‎ (lire en ligne)
  3. « Shiffrin, nouvelle étoile », sur leparisien.fr,
  4. Gilles Festor, « Shiffrin, du grand Äre », sur sport24.com,
  5. « Shiffrin, la nouvelle star », sur lequipe.fr,
  6. « A 17 ans, Mikaela Shiffrin écrase la concurrence », sur lematin.ch,
  7. « Shiffrin et «le piment» », sur lequipe.fr,
  8. « Flachau : Mikaela Shiffrin remporte son troisième slalom de la saison », sur eurosport.fr,
  9. Soelden (AUT) Giants Slalom - Ladies - World Cup sur FIS-SKI.COM, mis en ligne et consulté le 25/10/2014
  10. a et b « Alpine Skiing - Athlete: Mikaela SHIFFRIN », sur FIS-SKI (consulté le 15 février 2015)
  11. ski chrono, « Slalom de Flachau : Hansdotter au sommet, Noens 13e (+ réactions) », sur le Dauphiné.com (consulté le 15 février 2015)
  12. D.P., « Mondiaux: Mikaela Shiffrin remporte le slalom », sur L'Equipe.fr (consulté le 15 février 2015)
  13. « Alpine Skiing - Slalom - Maribor 2015 Ladies », sur FIS-SKI (consulté le 23 février 2015)
  14. (en) « Shiffrin tops podium and claims back red bib at Maribor », sur FIS-SKI, (consulté le 23 février 2015)
  15. a et b avec AFP, « Coupe du monde : Mikaela Shiffrin pourrait ne plus skier cette saison », sur L'Equipe.fr (consulté le 6 mars 2016)
  16. « Mikaela Shiffrin a repris le ski et espère faire son retour fin février », sur L'Equipe.fr (consulté le 6 mars 2016)
  17. [Nastasia Noens s'offre un podium derrière la revenante Shiffrin http://www.eurosport.fr/ski-alpin/crans-montana/2015-2016/nastasia-noens-2e-du-slalom-derriere-mikaela-shiffrin_sto5176862/story.shtml]
  18. « SHIFFRIN Mikaela - Biographie », sur FIS (consulté le 6 mars 2016)
  19. « Le slalom pour Mikaela Shiffrin, le petit globe pour Frida Hansdotter », sur Eurosport, (consulté le 6 mars 2016)
  20. François-Xavier Rallet, « Mikaela Shiffrin s'offre le slalom, sa 11e victoire de suite dans la discipline », sur Eurosport, (consulté le 28 décembre 2016)
  21. Jean-Baptiste Duluc, « Worley s'est bien battue mais termine encore derrière l'imperturbable Shiffrin », sur Eurosport, (consulté le 28 décembre 2016)
  22. Jean-Baptiste Duluc, « Mikaela Shiffrin renverse tout, à commencer par les tables des records », sur Eurosport, (consulté le 8 janvier 2017)
  23. Jean-Baptiste Duluc, « Mikaela Shiffrin enfourche et ne battra pas le record de victoires consécutives en slalom », sur Eurosport, (consulté le 8 janvier 2017)
  24. Rédaction, « Mikaela Shiffrin remporte son cinquième slalom de la saison, à Maribor », sur L'Equipe.fr (consulté le 8 janvier 2017)
  25. Eurosport, « City Event de Stockholm - Finale pour Alexis Pinturault, victoire pour Mikaela Shiffrin à Stockholm », sur Eurosport, (consulté le 31 janvier 2017)
  26. « La Française Tessa Worley championne du monde de géant à Saint-Moritz », sur Eurosport, (consulté le 18 février 2017)
  27. « Mikaela Shiffrin sacrée reine du slalom mondial pour la troisième fois de suite, c'est historique », sur Eurosport, (consulté le 18 février 2017)
  28. a et b Julien Chesnais, « Crans-Montana : Shiffrin pour une première, Ilka Stuhec nouvelle reine du combiné », sur Eurosport, (consulté le 26 février 2017)
  29. Ski Chrono, « Shiffrin double la mise à Squaw Valley », sur ledauphiné.com (Ski Chrono), (consulté le 12 mars 2017)
  30. Eurosport, « Sacrée à la veille du slalom des finales, Mikaela Shiffrin tient son premier gros globe du général », sur eurosport.fr, (consulté le 17 mars 2017)
  31. Ski Chrono, « Shiffrin : "Mathieu, il est super!" », sur Ski Chrono, Le Dauphiné, (consulté le 21 décembre 2017)
  32. Richard Vivion, « Ski : Mikaela Shiffrin reine de Courchevel », sur France Bleu, (consulté le 21 décembre 2017)
  33. Fédération International de ski, « FIS World Cup - Ladies' Slalom 26.11.2017 », sur Fis-ski.com, (consulté le 4 décembre 2017)
  34. a et b François-Xavier Rallet, « Mikaela Shiffrin remporte la première descente de sa carrière à Lake Louise », sur Eurosport, (consulté le 4 décembre 2017)
  35. Ski alpin. Coupe du monde - Descente: Shiffrin apprend très vite AFP, Ouest-France, 2 décembre 2017
  36. François-Xavier Rallet, « Courchevel : Mikaela Shiffrin écrase le géant devant une Tessa Worley revenue de loin », sur Eurosport, (consulté le 19 décembre 2017)
  37. François-Xavier Rallet, « Mikaela Shiffrin remporte le slalom parallèle de Courchevel », sur Eurosport, (consulté le 20 décembre 2017)
  38. Ski Chrono, « Estelle Alphand 5e du slalom de Lienz, Shiffrin impériale ! », sur Ski Chrono, le Dauphiné, (consulté le 28 décembre 2017)
  39. Ski Chrono, « Worley quatrième du géant à Lienz, Brignone s'impose », sur Ski Chrono, le Dauphiné, (consulté le 29 décembre 2017)
  40. (en) Fédération Internationale de Ski, « Shiffrin unstoppable in Flachau - FIS-SKI », sur FIS-SKI, (consulté le 10 janvier 2018)
  41. La Presse.ca, Associated Press, « Mikaela Shiffrin prolonge sa séquence de victoires à cinq », sur La Presse, (consulté le 10 janvier 2018)
  42. Jean-Baptiste Duluc, « Flachau : Mikaela Shiffrin remporte aisément le slalom devant Bernadette Schild », sur Eurosport, (consulté le 10 janvier 2018)
  43. a et b François-Xavier Rallet, « Sofia Goggia remporte la descente devant Lindsey Vonn et Mikaela Shiffrin », sur Eurosport, (consulté le 19 janvier 2018)
  44. V.J., « JO-2018 / Ski alpin : Worley manque la médaille, Shiffrin remporte le géant », sur Ski Chrono, le Dauphiné, (consulté le 26 février 2018)
  45. FIS, « Olympic Winter Games - Ladies' Slalom 16.02.2018 », sur fis-ski.com, (consulté le 26 février 2018)
  46. Francetvsport, « JO 2018 : Ski alpin - Combiné Femmes. La médaille d'argent pour Mikaela Shiffrin », sur Francetvsport, (consulté le 26 février 2018)
  47. François-Xavier Rallet, « Oftershwang : Mikaela Shiffrin sacrée, Ragnhild Mowinckel s'offre une grande première », sur Eurosport, (consulté le 9 mars 2018)
  48. Alexandre Coiquil, « Mikaela Shiffrin s'assure le petit globe en remportant le slalom », sur Eurosport, (consulté le 10 mars 2018)
  49. Le Point, magazine, « Ski: le Shiffrin-Tour à Flachau pour une nouvelle démonstration », sur Le Point, (consulté le 10 mars 2018)

Liens externes