Michel Renaud (voyageur)

Michel Renaud
Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Renaud en 2010

Naissance
Nantes
Décès (à 69 ans)
Paris (France)
Nationalité Français
Profession
Journaliste, directeur de communication
Formation

Michel Renaud, né le [1] à Nantes et assassiné le à Paris, lors de l'attentat contre le siège de Charlie Hebdo, est un journaliste, homme de communication et grand voyageur français, notamment connu pour être le fondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand.

Biographie

Journaliste formé au Centre de formation des journalistes de Paris (promotion 1968)[2] et titulaire d’une licence de sociologie, il a travaillé pour Europe 1 et pour Le Figaro[3]. En 1982, il devient directeur de la communication du maire de Clermont-Ferrand, Roger Quilliot[3] avant de devenir directeur de cabinet de Serge Godard.

Très investi dans la vie culturelle régionale, il est, entre autres, fondateur du festival Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand en 2000, rédacteur de la revue Auvergne Architectures depuis 1990[4] et président de l'association Les Rencontres de la francophonie[5]. Les rencontres de la francophonie ont pour objectif de développer toutes les initiatives favorisant la sauvegarde et la promotion de la langue française sous toutes ses formes. Passionné de voyages, il s'investit dans la thématique du carnet de voyage et part en famille pendant plusieurs mois en 2010-2011 en Asie centrale[6]. Il aurait visité plus de 70 pays au cours de sa vie de voyageur[6].

Photographe, il a exposé plusieurs fois, entre autres :

  • 2008 : Exposition à la Vashchenko Art Gallery à Gomel et 2009: Le Tour du monde en quatre-vingts photos, également à Gomel ;
  • 2008 : Les nomades d'Asie centrale et 2011 : Destination Asie centrale, à Clermont-Ferrand.

Circonstances du décès

Cabu avait été l'invité d’honneur de la quinzième édition du festival Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, et Michel Renaud (en compagnie de Gérard Gaillard) était présent dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 pour lui rendre des dessins prêtés à cette occasion. Il est tué lors de l'attentat qui fera 12 morts[2],[7].

Il est enterré le à Villeneuve dans l'Aveyron, où il possédait une maison de famille, après une cérémonie religieuse en la cathédrale de Clermont, présidée par l'archevêque de Clermont-Ferrand, Mgr Hippolyte Simon[8], en présence de Patrick Pelloux et du maire de la ville Olivier Bianchi[9],[10].

Hommages

  • Le 12 janvier 2015, un hommage par des auteurs et dessinateurs lui est rendu dans le journal Libération[11].
  • Au cours de la semaine du 15 janvier 2015, le premier ministre Manuel Valls annonce par lettre à son épouse Gala Renaud, que Michel Renaud est élevé au grade de « chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur à titre posthume »[12].
  • Après l'attentat du 7 janvier 2015, la ville de Gomel a ouvert une exposition de photos de Michel Renaud à la Vashchenko Art Gallery[13].

Vie privée

Renaud était marié avec Gala Romanov, née à Gomel (Biélorussie), dont il avait une fille. Il avait également un fils d'une précédente union[9],[14].

Initié en 1986 au sein d’une loge maçonnique de la Fédération française du Droit humain, le journaliste était franc-maçon. Par la suite, il rejoindra l'atelier « Lux Perpetua » de Clermont-Ferrand[15].

Notes et références

  1. Arrêté du 24 avril 2015 portant inscription de la mention « Victime du terrorisme » sur un acte de décès, JORF no 102 du 2 mai 2015, p. 7586, texte no 64, NOR JUST1509461A.
  2. a et b Fabrice Drouzy, « L'ultime voyage de Michel Renaud », Libération, .
  3. a et b Manuel Armand, « Michel Renaud, 69 ans, voyageur », Le Monde, .
  4. « Charlie Hebdo. L'hommage des architectes auvergnats à Michel Renaud », La Montagne, .
  5. « Une nouvelle association pour défendre la langue française », La Montagne, .
  6. a et b Marc François, « Michel Renaud : Il faut aller voir … pour s'accomplir », sur infomagazine.com, .
  7. Clermont-Ferrand pleure Michel Renaud, son ancien dircom hors normes, Pablo Aiquel, La Gazette des communes, 16 janvier 2015
  8. La Croix, 14 janvier 2015. Texte en ligne de l'homélie de Mgr Simon.
  9. a et b « 700 personnes ont assisté aux obsèques de Michel Renaud à Clermont-Ferrand », Le Monde, .
  10. « Le journaliste Michel Renaud, tué dans l'attaque de Charlie Hebdo, repose sur les terres de Villeneuve », La Dépêche du Midi, .
  11. « Je ne sais à qui m’adresser... À toi, Michel, qui ne peux plus me lire ? », Libération, .
  12. Véronique Lacoste-Mettey, « Charlie Hebdo : Gala Renaud participera à l’hommage aux familles des victimes de l’attentat », La Montagne, .
  13. Belariusian news, 12 janvier 2015.
  14. L'avis de décès.
  15. « Des francs-maçons parmi les victimes de la tuerie de Charlie Hebdo », sur http://www.echanges-fm.net,

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes