Michel Forissier

Michel Forissier
Illustration.
Fonctions
Sénateur du Rhône
En fonction depuis le
(4 ans, 10 mois et 29 jours)
Élection 28 septembre 2014
Groupe politique UMP puis LR
Maire de Meyzieu

(16 ans, 3 mois et 4 jours)
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Michel Tribet (PS)
Successeur Christophe Quiniou
Conseiller métropolitain de Lyon
En fonction depuis le
(4 ans, 7 mois et 29 jours)
Élection 23 mars 2014
Président Gérard Collomb
1er vice-président du Conseil
général du Rhône

(2 ans, 9 mois et 20 jours)
Prédécesseur Dominique Perben
Successeur Michel Mercier
Conseiller général du Rhône
élu dans le canton de Meyzieu

(3 ans et 6 mois)
Prédécesseur Odette Garbrecht
Successeur Christiane Guicherd
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône, Rhône)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
Profession Chef d'entreprise
Site web michelforissier.fr

Michel Forissier, né le à Lyon, est un homme politique français, membre du parti Les Républicains.

Biographie

Carrière professionnelle

Michel Forissier débute sa vie professionnelle - à l'âge de 18 ans, sans avoir suivi d'études longues - le 2 octobre 1961, en qualité de régleur dans l’entreprise Paris-Rhône à Lyon. En 1968, il quitte son emploi pour créer, avec son épouse, son entreprise, la Société décinoise des granito (une entreprise de marbrerie de bâtiments et funéraires). L’entreprise participe au Groupement national indépendant Le choix funéraire, qui fédère 600 sociétés. En 1981, sa société devient la SARL Marbrerie SDG, dont il est le gérant jusqu’en 2005.

Carrière politique

Il s’engage dès 1977 en politique au niveau local. Élu conseiller municipal de Meyzieu en 1989, il est l’adversaire politique de Jean Poperen.

Maire de Meyzieu depuis 2001 et conseiller général du canton de Meyzieu à partir de mars 2011, il est élu sénateur du Rhône sur la liste UMP conduite par François-Noël Buffet, le .

Afin de se mettre en conformité avec la loi limitant le cumul des mandats, il démissionne du Conseil général du Rhône en octobre suivant[1]..

Dans le cadre de la loi sur la réforme du droit du travail de Myriam El Khomri, Michel Forissier est nommé rapporteur de la Loi pour la commission des affaires sociales du Sénat.

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2].

En juin 2017, en raison de la loi sur le non-cumul de mandats, il démissionne de ses fonctions de maire pour se consacrer à son mandat de sénateur[3].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[4].

Engagement associatif

Longtemps membre de l’association des sauveteurs volontaires de Décines, il est également membre du bureau de l’association majolane interprofessionnelle (AMI) de 1973 à 1977 puis du bureau du groupement des artisans de Meyzieu jusqu'en 2001.

Au niveau politique, il est au cours de sa carrière administrateur de l’Association des maires du Rhône (AMR), représentant dans le Rhône du club de réflexion Convention démocrate, membre et président fondateur de l’association Pour une alternative raisonnable ferroviaire des élus riverains (PARFER) et membre du collectif des riverains et usagers de la rocade est (CRURE) qui milite contre la mise en deux fois trois voies de la rocade est de Lyon.

Autres engagements

Michel Forissier s’intéresse de près au dossier de la contamination du Rhône par les PCB et préside la commission locale de l’eau. Il est le premier maire à déposer plainte contre X. Il a fédéré les maires de la vallée du Rhône, en vue de faire condamner les responsables et d’obtenir la vérité sur les causes de pollution du fleuve. Il a également fait réaliser une cartographie de la pollution du Rhône.

Il défend par ailleurs la cause arménienne et la reconnaissance du génocide. Il lutte contre les discriminations et appartient à la commission départementale pour l’égalité des chances. Il est aussi membre actif de la LICRA.[réf. nécessaire]

Notes et références

Liens externes