Michel Fleury

Michel Fleury
Biographie
Naissance
Décès
(à 78 ans)
Paris
Nationalité
Formation
École des chartes (depuis )
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Michel Fleury (né le à Paris, mort le dans la même ville) est un historien, archéologue et archiviste français. Il dirigea de nombreuses recherches sur Paris. Il est inhumé dans le cimetière de l'église Saint-Germain de Loisé, à Mortagne-au-Perche.

Parcours professionnel

Après ses études à l'École nationale des chartes, il devient l'adjoint du conservateur aux Archives de la Seine. Puis, il intégra en même temps la Commission du Vieux Paris, les antiquités d'Île-de-France et l'École pratique des hautes études.

  • En 1955 à 2001, il intègre la Commission du Vieux Paris. Il fut tout d'abord secrétaire de la commission. De 1975 à 2001, il devient vice-président de la commission[1].
  • Parallèlement, dès 1955, il s'occupe des fouilles archéologiques à Paris et sites environnants. En 1955, il fut nommé inspecteur des fouilles archéologiques de la Ville de Paris. Puis, de 1965 à 1983, il devient directeur régional des antiquités d'Île-de-France. Étant en désaccord avec le ministère de la culture, dirigé par Jack Lang, sur les fouilles à mener dans la Cour carrée du Louvre, il doit quitter sa fonction de directeur, "honoré d'une destitution" par le ministre[2].
  • Enfin, il enseigne à l'École pratique des hautes études, la IVe section (sciences historiques et philologiques). En 1958, il est élu directeur d'études à l'ÉPHE, titulaire de la chaire d'histoire de Paris, succédant ainsi à Marcel Poëte (1866-1950) et à Élie Debidour. En 1961, il est choisi pour devenir le secrétaire de la IVe section. De 1974 à 1988, il préside la IVe section, ainsi que l'École pratique des hautes études entre 1980 et 1983[3].

Publications

Michel Fleury est l'auteur de plus de 300 fiches descriptives sur les fouilles effectuées à Paris. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages :

  • Paris, croissance d'une capitale du Bas-Empire au début du XIIIe siècle, 1961.
  • Avec Albert France-Lanord, Les Trésors mérovingiens de la basilique de Saint-Denis, Nancy, 1988.
  • Avec Venceslas Kruta, Le Château du Louvre, Paris, 1991.
  • Si le roi m'avait donné Paris sa grand'ville, Paris, 1994.

Activités

  • En 1957, il débute sa première campagne de fouille à la basilique Saint-Denis. Il découvre, notamment, le sarcophage de la reine Arégonde. La sépulture de l'épouse du roi mérovingien Clotaire Ier contenait ses vêtements et son anneau nominatif.

Prix, hommages et distinctions

Décoration

Distinctions

Également, Michel Fleury reçut de nombreuses distinctions[8], comme:

  • 1966 : Prix Henri Texier de l'Académie des Sciences Morales er Politiques de l'Institut de France pour l'ensemble de son oeuvre et de son action
  • 1977 : grand prix national de l’archéologie,
  • 1992 : 16e Prix de la Fondation Pierre-Lafue pour l'ensemble de son œuvre,
  • 1998 : plaque du bimillénaire de la Ville de Paris,
  • 1998 : première médaille des Antiquités de la France, décernée par l'Académie des Inscriptions,
  • 1999 : prix Gobi de l'Académie des sciences morales et politiques,
  • 1999 : grand prix Gobert de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre.

Hommages

Commémorations

Le 31 mars 2011, dans le cadre de leur conférence parisienne, les Amis du Perche ont été entraînés « sur les pas de Michel Fleury à travers le Vieux Paris ». Cette conférence fut donnée par Vanceslas Kruta (archéologue de la Commission du Vieux-Paris et professeur émérite à la Sorbonne), Guy-Michel Leproux (directeur à l'École pratique des hautes études, titulaire de la chaire de l'histoire de Paris), François Monnier (ancien président de l'École pratique des hautes études) et Philippe Siguret (inspecteur général honoraire des Monuments historiques, chargé des sites et des paysages). Cette soirée s'est déroulée à l'Hôtel Beauvais, dans le IVe arrondissement de Paris[11].

Le 5 août 2012, la ville de Mortagne-au-Perche, l'association de sauvegarde de l'église Saint-Germain de Loisé, le comité des fêtes et les Amis du Perche ont rendu hommage à Michel Fleury à Loisé, qui avait acquis une propriété dans ce quartier de Mortagne[12]. Entre 80 et 200 personnes ont participé à cette journée commémorative[13].

Le 20 octobre 2012, la Fondation Saint-Louis a rendu hommage au célèbre historien et archéologue de Paris, en organisant un colloque au Petit Palais sur le thème Michel Fleury et l'histoire de France[14]. En présence du « comte de Paris » et de la famille de Michel Fleury, le colloque était présidé par Jean Tulard et Jean-Pierre Babelon[15].

Annexes

Sources

  • Biographie de Michel Fleury, sur le site du CTHS.
  • Guy-Michel Leproux, « Michel Fleury (1923-2002) », dans Bibliothèque de l'école des Chartes, no 162-2, 2004, p. 653-656, visible sur le site Internet www.persee.fr.
  • « Michel Fleury, archéologue français, ami du Perche », Cahiers Percherons (bulletin trimestriel édité par les Amis du Perche), no 191, 2012-3, p. 3-40. Pour plus d'informations sur les contributeurs, voir le site Internet www.amisduperche.fr.

Références

  1. Guy-Michel Leproux, « Michel Fleury, historien et archéologue », dans les Cahiers percherons, bulletin trimestriel des Amis du Perche, no 191, 2012-3, p. 9.
  2. Guy-Michel Leproux, « Michel Fleury (1923-2002) », dans Bibliothèque de l'école des Chartes, no 162-2, 2004, p. 654, inséré dans le site internet www.persee.fr, consulté le 31 octobre 2012.
  3. Guy-Michel Leproux, « Michel Fleury, historien et archéologue », dans les Cahiers percherons, bulletin trimestriel des Amis du Perche, no 191, 2012-3, pp. 11-12.
  4. Guy-Michel Leproux, « Michel Fleury (1923-2002) », dans Bibliothèque de l'école des Chartes, no 162-2, 2004, pp. 653-656.
  5. Philippe Siguret, Michel Fleury et le Perche, dans les Cahiers percherons, n°191, 2012-3, p. 31 et photographie couleur sur la page de couverture visible sur le site Internet www.amisduperche.fr.
  6. "Décorations", dans Bibliothèque de l'école des chartes. 1970, tome 128. p. 543. Consultable sur www.persee.fr, consulté le 25 décembre 2012.
  7. "Décoration", dans Bibliothèque de l'école des chartes. 1987, tome 145. pp. 532-533. Consultable sur www.persee.fr, consulté le 25 décembre 2012.
  8. "Biographie de Michel Fleury", dans www.whoswho.fr, consulté le 25 décembre 2012.
  9. « Bibliothèque Michel Fleury, Sciences historiques et philologiques », École pratique des hautes études, ephe.fr.
  10. J-F Suzanne, 2002-2012 : hommage à Michel Fleury, publié le 30 octobre 2012, sur le site Internet des Amis du Perche, consulté le 25 décembre 2012.
  11. "Un vibrant hommage à Michel Fleury", dans les Cahiers Percherons, no 186, 2011-2, p. 71.
  12. Jean-François Suzanne, Dimanche 5 août 2012 : journée hommage à Michel Fleury, site Internet des Amis du Perche, mis en ligne le 25 juillet 2012, consulté le 2 septembre 2012.
  13. Jean-François Suzanne, Hommage à Michel Fleury: une journée émouvante, site des Amis du Perche, mis en ligne le 6 septembre 2012, consulté le 9 septembre 2012.
  14. Michel Fleury et l'histoire de France, site internet du centre Chastel de l'Université Paris-Sorbonne, consulté le 1er octobre 2012.
  15. Jean-François SUZANNE, "2002-2012 : hommage à Michel Fleury", publié le 30 octobre 2012, sur le site Internet des Amis du Perche, consulté le 16 novembre 2012.

Liens externes