Michael Valgren

Michael Valgren
2015 Tour de France team presentation, Michael Valgren.jpg
Michael Valgren lors de la présentation des équipes du Tour de France 2015 à Utrecht.
Informations
Nom de naissance
Michael Valgren Andersen
Naissance
(26 ans)
Østerild ()
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2009Odense Junior
2010Glud & Marstrand Hobro Horsens
2011-2012Glud & Marstrand-LRØ
2013Cult Energy
Équipes professionnelles
2014-2015Tinkoff-Saxo
2016Tinkoff
2017-2018Astana
2019-Dimension Data
Principales victoires

Michael Valgren Andersen, né le , est un coureur cycliste danois, membre de l'équipe Astana. Il a notamment remporté le Circuit Het Nieuwsblad et l'Amstel Gold Race en 2018 après avoir terminé deuxième de cette course en 2016.

Biographie

En 2011, Michael Valgren intègre l'équipe continentale Glud & Marstrand–LRØ. Il passe trois ans dans cette équipe, renommée Cult Energy en 2013. Les résultats obtenus par Valgren font dire à Michael Skelde, directeur sportif de l'équipe, qu'il voit en lui un grand espoir du cyclisme danois[1]. Il remporte deux éditions de Liège-Bastogne-Liège espoirs, en 2012 et 2013 ainsi que de nombreuses autres victoires dont le championnat du Danemark du contre-la-montre par équipes en 2011 et en 2012. En 2013, il s'adjuge la troisième étape de la flèche du Sud et remporte le classement général. Au tour de l'Avenir, il remporte la troisième étape devant Gavin Mannion et l'Australien Caleb Ewan.

Il devient professionnel en 2014 au sein de l'équipe Tinkoff-Saxo, qui l'engage pour trois ans[2],[3]. Il court avec de grands noms comme le futur triple champion du monde sur route Peter Sagan, Alberto Contador et Rafał Majka. Bjarne Riis, manager de cette équipe, suit son évolution depuis plusieurs années[4]. Au sein de cette formation, Michael Valgren remporte le championnat de Danemark sur route 2014 puis le Tour de Danemark. Il obtient ensuite deux places d'honneur, la troisième place au championnat du Danemark du contre-la-montre et finit troisième des Quatre jours de Dunkerque. Il dispute son premier grand tour, le Tour d'Espagne, remporté par son leader Alberto Contador. Après cette saison, il reçoit le prix de Cycliste danois de l'année, remis par l'Union cycliste danoise.

En 2016, il remporte une seconde fois le Tour du Danemark en remportant la troisième étape puis accumule des places d'honneur, deuxième du championnat de Danemark sur route et de contre-la-montre puis lors de l'Amstel Gold Race 2016, il impressionne en prenant la seconde place derrière l'Italien Enrico Gasparotto. En août 2016, alors que l'équipe Tinkoff disparaît en fin de saison, il s'engage pour deux ans avec l'équipe Astana, qui souhaite en faire l'un de ses leaders pour les classiques[5],[6],[7].

Durant le début de saison 2017, Michael Valgren se classe notamment sixième au Grand Prix E3, onzième du Tour des Flandres. Sa saison de classiques s'achève à la Flèche wallonne, où une chute à vitesse élevée lui cause des blessures au visage nécessitant la pose de plusieurs points de suture[8],[9]. Il termine deuxième du Tour du Danemark, et au BinckBanktour. Il termine cette saison sans victoire. Il participe au Tour de France pour la troisième année d'affilée. Il y obtient la 61e place, tandis que son leader Fabio Aru prend la cinquième place.

Au début de l'année 2018, Astana connait des difficultés financières et les coureurs ne sont plus payés. Il parvient à remporter en solitaire le Circuit Het Nieuwsblad 2018, après une attaque à 1800 mètres de l'arrivée, alors qu'il faisait partie d'un groupe de 12 coureurs. Quelques semaines plus tard, il se classe quatrième du Tour des Flandres, puis remporte l'Amstel Gold Race après s'être extirpé du groupe des favoris à 2 kilomètres de l'arrivée et en battant au sprint l'ancien vainqueur de la course Roman Kreuziger. Au mois d'août, il annonce qu'il change d'équipe et signe un contrat de deux ans avec la formation Dimension Data[10].Le même mois, il se classe deuxième de la Bretagne Classic derrière Oliver Naesen[11].

Palmarès

Podium de l'édition 2014 des Quatre Jours de Dunkerque : Sylvain Chavanel (2e), Arnaud Démare (1er), et Michael Valgren (3e).

Résultats sur les grands tours

Tour de France

4 participations

Tour d'Espagne

1 participation

Classements mondiaux

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour nc[13] nc[14] 76e[15] 92e[16]
UCI Europe Tour 152e[17] 66e[18] 91e[19] 229e[20]
Légende : nc = non classé

Récompenses

  • Cycliste danois de l'année : 2014

Notes et références

  1. (da) « Michael Valgren fortsætter på CULT Energy », sur feltet.dk, (consulté le 10 février 2018)
  2. (de) « Bjarne Riis giver dansk stortalent treårig kontrakt », sur politiken.dk, (consulté le 9 février 2018)
  3. (da) « Michael Valgren: Man skal tænke egoistisk », sur news.dk, (consulté le 9 février 2018)
  4. (da) « Riis: Valgren fortjener kontrakt », sur feltet.dk, (consulté le 9 février 2018)
  5. (en) « Valgren ready for Classics leadership role at Astana », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 février 2018)
  6. (da) « Valgren står foran ilddåb som Astanas klassikerhåb », sur bt.dk, (consulté le 9 février 2018)
  7. (da) « Michael Valgren og Jesper Hansen skifter til Astana », sur dr.dk, (consulté le 9 février 2018)
  8. (en) « Astana rider lucky to escape serious injury in scary Flèche Wallonne crash (video) », sur cyclingweekly.com, (consulté le 9 février 2018)
  9. (da) « Valgrens kalender er tom efter styrt: Nu skal han puste ud », sur sport.tv2.dk, (consulté le 9 février 2018)
  10. Adrien Godard, « Le journal des transferts du 3 août », sur velo101.com, (consulté le 6 août 2018)
  11. Quentin rouillé, « Bretagne Classic Ouest-France : Naesen s’impose après une course épique », sur cyclingpro.net, (consulté le 27 août 2018)
  12. « Classement général à l'issue de la cinquième étape », La Voix du Nord, no 22041,‎ , p. 20
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes