Michèle Guillaume-Hofnung

Michèle Guillaume-Hofnung

Michèle Guillaume-Hofnung est une universitaire française. Elle est professeur de droit à l'université Paris-XI[1]. Elle a été formée à la médiation par le prêtre Jean-François Six, président du Centre national de Médiation où elle a exercé des responsabilités et avec lequel, selon ses propos, elle représente un courant de la médiation[2]. Michèle Guillaume-Hofnung est présidente de l'Union professionnelle indépendante des médiateurs. Cette information figure dans l'entretien réalisé par la revue Non-Violence Actualité, nva n° 293, juillet-août 2007 "La médiation une nouvelle liberté publique". Elle a créé et dirige depuis 8 ans le Diplôme Universitaire de Médiation de l'Université Panthéon-Assas (Paris 2). Sa définition de la médiation (Que sais-je N° 2930 - 4ème éd. 2007) est reprise page 16 dans le rapport de la Délégation de l'Assemblée Nationale pour l'Union Européenne N°3696-2007, présenté par Jacques FLOCH.

Définition de la médiation

« processus de communication éthique, reposant sur la responsabilité et l'autonomie des participants, dans lequel un tiers -impartial, sans pouvoir décisionnel ou consultatif, avec la seule autorité que lui reconnaissent les « médieurs » - favorise par des entretiens confidentiels l'établissement du lien social, la prévention ou le règlement de la situation en cause »[3]

Bibliographie

  • La médiation, édition PUF, cinquième édition 2009

Sources et références

  1. Michèle Guillaume-Hofnung, universitaire
  2. Revue Droit et Société N° 33 - Année 1996
  3. Interview 29 mars 2009, site de l'Institut Catholique de Paris, pour la création du pôle Fasse Médiation de l'ICP


Cet article « Michèle Guillaume-Hofnung » est issu de Wikimonde Plus.