Mentor (satellite)

Données générales
Organisation Drapeau des États-Unis NRO
Constructeur Drapeau des États-Unis TRW / Northrop Grumman
Domaine Renseignement d'origine électromagnétique
Nombre d'exemplaires 7 satellites (2017)
Statut opérationnel
Autres noms Advanced Orion,
Lancement 1995-
Lanceur Titan-4/Centaur-T
Delta IV-H
Caractéristiques techniques
Contrôle d'attitude Stabilisé 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires
Orbite géostationnaire
Le cinquième satellite Mentor USA-223 (NROL-32) et son lanceur Delta IV.
Photo prise du sol d'USA-202 et du satellite commercial géostationnaire voisin Thuraya 2

Mentor, également connu sous l'appellation Advanded Orion, est une famille de satellites américains de renseignement d'origine électromagnétique mis en œuvre par le National Reconnaissance Office (NRO) et développés avec la contribution de la Central Intelligence Agency (CIA). En date de juin 2016, sept exemplaires de cette famille de satellites ont été placés en orbite depuis 1995 par des lanceurs Titan et Delta IV. Ces satellites qui ont remplacé la série des Magnum/Orion interceptent des signaux électroniques depuis l'orbite géostationnaire.

Historique

Les satellites de renseignement d'origine électromagnétique (SIGINT en anglais) constituent, avec les satellites d'imagerie, les deux piliers du segment spatial du renseignement militaire moderne. La première série significative de satellites de ce type est la famille des Canyon. Placés sur une orbite géosynchrone à très haute altitude (40 000 km), ils interceptent les communications émises en microondes et VHF et permettent par triangulation de déterminer la source de ces émissions radio. Quatre satellites de la série Rhyolite, rebaptisée par la suite Aquacade, sont lancés entre 1970 et 1978 sur une orbite géostationnaire et jouent un rôle complémentaire : ils collectent les signaux émis par les missiles balistiques soviétiques et chinois ainsi que par leurs véhicules de rentrée et interceptent les émissions radio soviétiques émises en micro-ondes. Pour étendre la surveillance aux latitudes les plus septentrionales mal couverte par les satellites en orbite géostationnaire, les États-Unis déploient la série des Jumpseat entre 1971 et 1983. Une demi douzaine de ces satellites circulent sur une orbite de Molnia qui leur permet de survoler l'hémisphère nord durant la plus grande partie de leur orbite. Les satellites Jumpseat circulant sont remplacés dans les années 1990 par une série de trois Trumpet. Les satellite Canyon sont remplacés par la série des Chalet renommés par la suite Vortex dont 6 exemplaires sont placés sur une orbite géosynchrone entre 1978 et 1989. Cette série, qui se caractérise par une antenne réceptrice de 38 mètres de diamètre, eut une durée de vie particulièrement longue : l'un d'entre eux est resté opérationnel durant 25 ans. Deux satellites Mercury sont placés en orbite géostationnaire en 1994 et 1996 et sont chargés d'intercepter les télécommunications de niveau stratégique ainsi que les télémesures envoyés par les missiles balistiques. La série des Magnum dont le premier exemplaire est lancé en 1985 est toujours active en 2017. Elle est équipée d'une antenne circulaire de 100 à 150 mètres de diamètre et les satellites sont placés en orbite géostationnaire. Les deux satellites de cette série, rebaptisés Orion, sont placés en orbite par la navette spatiale américaine en 1985 et 1989. Une deuxième sous-série, souvent désignée sous l'appellation Advanced Orion ou Mentor est déployée à compter de 1995[1].

Caractéristiques techniques

Les caractéristiques de ces satellites sont secrètes mais les spécialistes du domaine estiment que l'antenne utilisée pour ces écoutes a un diamètre supérieur à 100 mètres et que le satellite lui-même pèse près de 5,2 tonnes. Le cinquième satellite de la série, appelé NRO L-32, est, selon le directeur de la NRO Bruce Carlson, « le plus grand satellite du monde »[3]. La mission et les capacités de ces satellites sont des informations classifiées. Les Rhyolite/Aquacade, des satellites plus anciens aux objectifs similaires, étaient construits par la société TRW. On ne sait pas qui est le constructeur des satellites Mentor[4].

Historique des lancements

Satellites Advanced Orion placés en orbite[5],[6]
Désignation Date de lancement Lanceur Identifiant Cospar Masse Constructeur Orbite Caractéristiques Objectifs Remarques
Sous-série Advanced Orion ou Mentor (programme 7600)
Orion 3 (RIO 3, Mission 7607, USA 110) 15 mai 1995 Titan-4/Centaur-T 1995-022A  ? TRW Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT Longitude 127°E[3]
Orion 4 (RIO 4, Mission 7608 ?, USA 139, NROL 6) 9 mai 1998 Titan-4/Centaur-T 1998-029A  ? TRW Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT Longitude 44°E (1998–2009)
14,5°W (2009—)[3]
Sous-série Advanced Orion ou Mentor (programme 8300)
Orion 5 (RIO 5, Mission 8301, USA 171, NROL 19) 9 septembre 2003 Titan /Centaur-T 2003-041A  ? TRWNorthrop Grumman Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT Longitude 95,5°E[3]
Orion 6 (RIO 6, Mission 8302 ?, USA 202, NROL 26) 18 janvier 2009 Delta IV-H 2009-001A  ? TRWNorthrop Grumman Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT Longitude 44°E[3]
Orion 7 (RIO 7, Mission 8303, USA 223, NROL 32) 21 novembre 2010 Delta IV-H 2010-063A  ? TRWNorthrop Grumman Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT Longitude 100,9°E[7]
Orion 8 ? (RIO 8, Mission 8304 ?, USA 237, NROL 15) 29 juin 2012 Delta IV-H 2012-034A  ? TRWNorthrop Grumman Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT
Orion 9 ? (RIO 9, Mission 8306 ?, USA 268, NROL 37) 11 juin 2016 Delta IV-H 2016-036A  ? TRWNorthrop Grumman Orbite géostationnaire Antenne circulaire de grand diamètre COMINT, ELINT

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mentor (satellite) » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Identifying the classified NROL-42 Satellite », sur spaceflight101.com (consulté le 27 septembre 2017)
  2. a, b, c, d et e (en) William Graham, « Delta IV Heavy launches with NROL-32 », nasaspaceflight.com, (consulté le 22 novembre 2010)
  3. (en)Jonathan's space report No. 369 (1998-08-22)
  4. (en) Gunter Krebs, « Orion 3, 4 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 septembre 2017)
  5. (en) Gunter Krebs, « Orion 5, 6, 7, 8, 9 », sur Gunter's Space Page (consulté le 27 septembre 2017)
  6. (en) T. Flohrer, R. Choc, and B. Bastida, « CLASSIFICATION OF GEOSYNCHRONOUS OBJECTS ISSUE 13 »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), ESA,

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes