Maylis (prénom)

Maylis est un prénom féminin.

Historique

Ce prénom a été donné pour la première fois en 1932. Son nombre d'attributions en France a ensuite progressé jusqu'à passer par un maximum de 352, en 2007[1].

Origine

Variantes orthographiques : Maylis, Maÿlis, Maïlis, Maïlys, Mailys. Graphie en occitan normé : Mailís.

Les départements français dans lesquels il a le plus de succès sont les Landes et les Pyrénées Atlantiques, ce qui montre bien que ce prénom est majoritairement une reprise du nom du village de Maylis, en Chalosse, dans le sud du département des Landes. Pour l'étymologie[2], on se reportera donc à celle de ce village, célèbre dans sa région pour le culte marial qui lui est attaché, mais dont le nom lui-même n'a rien à voir avec Marie. Il ne faut pas non plus accorder de crédit à l'étymologie très populaire qui voit dans le nom de ce village un assemblage du mot occitan "mair" (= mère) et du français "lys", qui formerait "mair-lys" : mère des lys. Toutefois, il est indéniable que le prénom Maylis doit en grande partie son existence et son succès à cette théorie étymologique.

Hors de sa région d'origine, ce succès a pu être relayé par d'autres causes :

  • Le prénom Maëlys à consonance proche, et souvent confondu avec Maylis, est une forme féminisée du prénom breton Maël.

Prononciation

En Chalosse, sa région d'origine, et tout comme le nom du village éponyme, on prononce "mèylis" [mɛj'lis][3].

En prononciation francisante, c'est "maïlis" [maj'lis].[réf. nécessaire]

Fête

En raison du lien populaire fait avec Ste-Marie, les Maylis sont fêtées le 15 août.

Maylis célèbres

Pour les articles sur les personnes portant ce prénom, consulter la liste générée automatiquement.

Bande dessinée

Maïlis est le troisième tome de la série de bande dessinée Simon du Fleuve. Le scénario, les dessins et les couleurs sont de Claude Auclair.

Lieux

Notes et références

  1. Courbes et cartes d'après les données INSEE : ici, ou ici
  2. Étymologie de "Maylis"
  3. B. Boyrie-Fénié Dictionnaire toponymique des communes Landes et Bas-Adour, InOc, éd. Cairn, 2005, p. 149. (ISBN 2-35068-011-8).