Maximilien Farez

Maximilien Farez
Fonctions
Député du Nord à la Chambre des représentants (Cent jours)
Prédécesseur Lui-même
Député du Nord à la Chambre des députés (Restauration)
Prédécesseur Lui-même
Député du Nord au Corps législatif
Président du Conseil général du Nord
Prédécesseur François Barrois-Virnot
Successeur Pierre de Brigode de Kemlandt
Secrétaire du Conseil général du Nord[1]
Prédécesseur Béthune-Houriez
Successeur Pierre Lorain fils (Légitimiste)
Prédécesseur Jean-Marie Joseph Emmery (Bonapartiste)
Successeur Claude-Louis-Samson Michel
Conseiller général du Nord
(Sans attribution de Canton)
Prédécesseur Dhaubersart
An VIII
Prédécesseur aucun création
Successeur Jean-François Craye
Biographie
Nom de naissance Maximilien Farez
Date de naissance
Lieu de naissance Villers-Plouich (Généralité de Valenciennes)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Douai (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Père Noël Fares[2]
Mère Marie-Jeanne Puche
Conjoint Marie Ernestine Josèphe Saint-Quentin
Enfants Fénelon Farez
Profession Avocat

Maximilien Farez, né le à Villers-Plouich (Généralité de Valenciennes) et décédé le à Douai (Nord), est un homme politique français.

Maximilien Farez

Sommaire

Biographie

Avocat, puis professeur de lettres, il est juge de paix et procureur syndic sous la Révolution. Il est député du Nord de 1805 à 1815[3]. Procureur impérial à Cambrai, il est révoqué sous la seconde Restauration, et devient procureur général à Douai sous la Monarchie de Juillet.

Distinctions

Notes

Sources