Maurice Deligne

Maurice Deligne
Illustration.
Maurice Deligne, sous-secrétaire d'État à la Marine (1930)
Fonctions
Ministre des Travaux publics
Prédécesseur Édouard Daladier (Radical-socialiste)
Successeur Charles Péchin (Centre républicain)
Sous-secrétaire d'État au Ministère de la Marine
Député de la 2e circonscription de Cambrai
Prédécesseur Ernest Plet (Socialiste)
Successeur Auguste Beauvillain (Socialiste)
Conseiller municipal de Clary
Biographie
Nom de naissance Maurice, Charles, Désiré Deligne
Date de naissance
Lieu de naissance Clary (Nord)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Paris (Seine)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Gauche radicale

Maurice Deligne, né le à Clary (Nord) et décédé le à Paris (Seine), est un magistrat et un homme politique français.

Biographie

Maurice Deligne fit ses études au collège de Cambrai et à la faculté de droit, où il acquit de solides connaissances juridiques. Après avoir accompli un stage comme avocat, il entra dans la magistrature, à laquelle il devait appartenir durant plus de vingt ans.

Maurice Deligne se présenta aux élections générales législatives de 1928 dans la 2e circonscription de Cambrai, où il fut élu le 29 avril, au deuxième tour de scrutin, par 11.076 suffrages sur 22.448 votants contre 9.279 à son concurrent immédiat Ernest Plet.

Le 3 novembre 1929, Maurice Deligne est nommé, dans le gouvernement André Tardieu (1), Sous-secrétaire d'État au Ministère de la Marine, où toutes les directions techniques et l'ensemble des services administratifs sont placés sous son autorité.

Le 27 janvier 1931, il est nommé dans le Gouvernement Pierre Laval (1), Ministre des Travaux publics, important portefeuille qu'il conserve sous les Gouvernements Pierre Laval (2) et (3), jusqu'au 16 février 1932.

Aux élections générales de 1932, il est réélu au second tour de scrutin le 8 mai 1932, par 11.275 suffrages sur 25.647 votants contre 10.811 à son concurrent M. Carlier.

En 1936, âgé de 75 ans, il ne demande pas le renouvellement de son mandat et se retire de la vie publique. Il meurt à Paris le 11 juin 1939 à l'âge de 78 ans[1].

Distinctions

Notes et références

Sources

  • « Maurice Deligne », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]