Matthew Aid

Matthew Aid
Biographie
Naissance
Décès
(à 60 ans)
Washington
Nationalité
Formation
Beloit College (en)
Activités

Matthew Morris Aid, né le à New York et mort le à Washington[1], est un ancien militaire, un historien et un écrivain américain. Il a écrit sur le renseignement américain et la National Security Agency.

Biographie

Matthew Aid est un ancien membre de l'US Air Force[2].

Par la suite, il devient historien du renseignement[3],[4] et publie notamment sur la NSA[5]. Il a révélé que la NSA a espionné Mohamed Ali et Martin Luther King parce qu'ils s'opposaient publiquement à la guerre du Vietnam[6]. Toujours selon Matthew Aid, les informations glanées par la NSA ont joué un rôle majeur dans les décisions présidentielles lors des conflits majeurs des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale[7].

En 2006, Matthew Aid découvre que 25 515 documents ont été retirés des National Archives par cinq « agences » américaines : la CIA, l'Air Force, le département de l'Énergie, le Federal Emergency Management Agency et les National Archives. Le journal The New York Times est le premier à rapporter cette histoire[2]. Peu après avoir interviewé Matthew Aid en 2006, le journaliste Christopher Lee du journal The Washington Post apprend, grâce à une requête autorisée par la Freedom of Information Act, que Matthew Aid a été puni 21 ans plus tôt pour possession non-autorisée d'information classifiée et pour avoir emprunté l'identité d'un sergent de l'US Air Force en poste au Royaume-Uni. En cour martiale, il a été condamné pour ces deux infractions. En 1986, il a été démobilisé pour mauvaise conduite puis emprisonné pour un an. Matthew Aid a répliqué que la publication de son dossier a été faite en représailles pour sa découverte des documents retirés des National Archives, ce qui a mené à une enquête publique et une couverture médiatique[2].

Ouvrages

  • (en-US) (avec Cees Wiebes) Secrets of Signals Intelligence During the Cold War and Beyond, Routledge, 2001. (ISBN 978-0714681825)
  • (en-US) Contributions de Matthew M. Aid à : Roger Z. George, Robert D. Kline et Christopher M. Andrew, Intelligence and the National Security Strategist: Enduring Issues and Challenges, Rowman & Littlefield Publishers, 2005 (ISBN 978-0742540392)
  • (en-US) The Secret Sentry. The Untold History of the National Security Agency, Bloomsbury Press, 2010. (ISBN 978-1608190966)
  • (en-US) Intel Wars: The Secret History of the Fight Against Terror, 2012. (ISBN 1608194817)

Notes et références

  1. (en) « Matthew M. Aid, independant researcher who wrote a history of the NSA, dies at 60 », sur The Washington Post, (consulté le 31 août 2018)
  2. a b et c (en) Christopher Lee, « The Amateur Sleuth Who Gave the Archives a Red Face », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Scott Shane, « A Closed-Mouth Policy Even on Open Secrets », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Intel Wars: The Secret History of the Fight Against Terror », Bloomsbury,
  5. (en) Spiegel Staff, « Documents Reveal Top NSA Hacking Unit », Der Spiegel,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Declassified NSA files show agency spied on Muhammad Ali and MLK », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « The Secret Sentry : The Untold History of the National Security Agency », Kirkus Review,

Liens externes

  • (en) Site officiel
  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque universitaire de Pologne
    • Base de bibliothèque norvégienne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • WorldCat