Matins calmes à Séoul

Matins calmes à Séoul
Titre original 북촌방향, Book chon bang hyang
Réalisation Hong Sang-soo
Scénario Hong Sang-soo
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre drame
Durée 79 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Matins calmes à Séoul (북촌방향, Book chon bang hyang) est un film sud-coréen, sorti en 2011. Le film a été présenté en 2011 dans la sélection « Un certain regard » du Festival de Cannes sous le titre The Day He Arrives[1].

Synopsis

Yoo, un cinéaste exilé en province qui ne tourne plus de films, revient passer quelques jours à Séoul. Il erre dans la ville, revient régulièrement sur les mêmes lieux et croise régulièrement les mêmes personnes. Quand l'ami qu'il héberge ne répond pas au téléphone il finit ivre dans un bar avec des étudiants en cinéma qui l'ont reconnu puis s'enfuit en courant pour aller pleurer dans les bras de son ancienne copine. Avec son ami, il boit et discute et revient tous les soirs dans un bar étrange où la patronne est souvent absente.

Fiche technique

  • Titre original : 북촌방향, Book chon bang hyang
  • Titre international: The Day He Arrives
  • Titre français : Matins calmes à Séoul
  • Réalisation et scénario : Hong Sang-soo
  • Photographie : Kim Hyungkoo
  • Son : Kim Mir
  • Montage : Hahm Sungwan
  • Musique : Jeong Yongjin
  • Production : Kim Kyounghee pour Jeonwasa Film Co.
  • Pays d'origine : Corée du Sud
  • Format : Noir et blanc - 35 mm - 1,85:1 - Dolby
  • Genre : drame
  • Durée : 79 minutes
  • Date de sortie : 2011

Distribution

  • Yu Jun-sang : Seongjoon
  • Kim Sang-joong : Youngho
  • Kim Bok-yung : Kyungjin
  • Song Sunmi : Boram

Tournage

Le film a été tourné en seulement sept jours[2]. Il a été tourné dans le quartier de Bukchon à Séoul[3].

Analyse

Dans son analyse, Éric Loret souligne que le thème du retour est omniprésent dans l'œuvre de Hong Sang-soo[4].

Réception critique

Dans Le Monde, Jean-François Rauger parle d'« un nouveau développement, passionnant, excitant, hilarant, d'une des œuvres les plus importantes du cinéma contemporain[1]. »

Notes et références

  1. a et b Jean-François Rauger, « The Day He Arrives. Matins calmes à Séoul : l'héritier d'Éric Rohmer est coréen », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Murielle Joudet, « The Day he arrives (Matins calmes à Séoul) », Chronic'art,‎ (lire en ligne)
  3. Vincent Malausa, « Flâner avec Hong Sang-soo », Cahiers du cinéma, no 682,‎ , p. 7-12
  4. Éric Loret, « Matins calmes à Séoul », sur tanec.fr,‎ (consulté le 21 mai 2012)

Lien externe