Mathilde Seigner

Mathilde Seigner
Description de cette image, également commentée ci-après
Mathilde Seigner au festival de Cannes 2009.
Naissance (50 ans)
Paris (France)
Nationalité France Française
Profession Actrice
Films notables Une hirondelle a fait le printemps
Max
Camping
Rosine
Harry, un ami qui vous veut du bien
Vive la République !
Danse avec lui
Tout pour plaire
La guerre des boutons
Séries notables Sam

Mathilde Seigner est une comédienne française, née le à Paris.

À la fin des années 1990, elle accède à la reconnaissance critique en recevant trois nominations aux Césars dans la catégorie meilleur second rôle féminin, pour Nettoyage à sec (1998), Vénus Beauté (Institut) (2000) et Harry, un ami qui vous veut du bien (2001).

Par la suite, elle confirme son statut d'actrice populaire avec des seconds rôles dans Mariages ! (2004), Palais Royal ! (2005), Camping (2006), Camping 2 (2010), La Guerre des boutons (2011), Retour chez ma mère (2016).

Elle est aussi la tête d'affiche de drames indépendants remarqués : Une hirondelle a fait le printemps (2001), Danse avec lui (2007) et Une mère (2015).

Durant les années 2010, elle se fait remarquer à la télévision en tenant les premiers rôles de trois téléfilms dramatiques réalisés par Yves Rénier : Médecin-chef à la Santé (2012), Flic tout simplement (2016) et Je voulais juste rentrer chez moi (2017).

Elle est aussi l'interprète principale de la première saison de la série télévisée Sam, lancée en 2016 sous la direction de Valérie Guignabodet.

Biographie

Famille

Petite-fille du comédien Louis Seigner et nièce de Françoise Seigner, tous deux doyens et sociétaires de la Comédie-Française, Mathilde Seigner est la fille de Jean-Louis Seigner (né en 1930), photographe, et d'Aline Ponelle, journaliste[1]. Sa sœur, Emmanuelle Seigner, est la femme de Roman Polanski. Elle a une seconde sœur, Marie-Amélie.

Débuts et révélation critique (années 1990)

Elle fait sa première apparition à l'écran en 1989, dans une sitcom de AB Productions.

Dès 1994, elle se fait connaître du grand public aux côtés de sa grande soeur, Emmanuelle Seigner, dans le drame Le Sourire, de Claude Miller.

Mais la révélation critique intervient seule dès son film suivant : dans Rosine, de Christine Carrière, elle incarne, alors âgée de 27 ans, une adolescente de classe populaire projetée dans la maternité. Sa performance lui vaut le prix Michel-Simon.

Elle enchaîne alors les petits rôles, téléfilms comme longs-métrages.

Elle décroche aux César 1998 sa première nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle pour, sa prestation dans la comédie noire Nettoyage à sec.

L'année 1999 marque un tournant : elle tient l'un des trois rôles féminins principaux de la comédie dramatique Vénus beauté (institut), de Tonie Marshall, aux côtés de la star Nathalie Baye et d'une autre révélation, Audrey Tautou. Elle reçoit une deuxième nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle, aux César 2000. Par ailleurs, elle joue la jeune mariée au coeur de la comédie de mœurs Belle-maman, de Gabriel Aghion, auprès du tandem Catherine Deneuve / Vincent Lindon. Cette même année, elle est ainsi récompensée du Prix Romy-Schneider.

L'année 2000 la voit accéder aux premiers rôles : elle retrouve Claude Miller pour mener la La chambre des magiciennes; puis elle est la tête d'affiche du drame Le Cœur à l'ouvrage, de Laurent Dussaux ; enfin, elle fait partie du quatuor d'acteurs réunis par Dominik Moll pour son thriller psychologique Harry, un ami qui vous veut du bien. Sa performance lui vaut une troisième nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle, cette fois aux Césars 2001.

Diversification et succès commercial (années 2000)

En 2001, elle confirme auprès de la critique en jouant les citadines décidée à vivre à la campagne, face au monstre sacré Michel Serrault, dans la comédie dramatique champêtre Une hirondelle a fait le printemps, de Christian Carion. Le film est acclamé par la critique.

La même année, sa troisième collaboration avec Claude Miller - cette fois pour la comédie noire Betty Fisher et autres histoires, aux côtés de Nicole Garcia et Sandrine Kiberlain - passe plus inaperçue. Elle accepte aussi un petit rôle dans le drame Inch'Allah dimanche, écrit et réalisé par Yamina Benguigui.

En 2002, forte de son statut d'actrice populaire, elle accepte de prêter ses traits à l'héroïne du téléfilm en costumes Madame Sans-Gêne, de Philippe de Broca, face à Bruno Solo.

Et en 2003, elle surprend en tête d'affiche du polar Tristan, de Philippe Harel, où elle incarne une enquêtrice de police.

Par la suite, elle se dirige vers un cinéma plus familial, et orienté vers la comédie.

L'actrice à Paris en février 2007, pour la promotion de Danse avec lui.

En 2004, elle figure au casting choral de la comédie Mariages !, de Valérie Guignabodet, face notamment à un Jean Dujardin à peine sorti de la télévision. Elle fait aussi partie du casting quatre étoiles une nouvelle fois réuni par Claude Lelouch pour son film Les Parisiens.

En 2005, elle aligne plusieurs films : elle forme avec Anne Parillaud et Judith Godrèche les héroïnes trentenaires de la comédie Tout pour plaire, de Cécile Telerman. Elle retrouve ensuite Claude Lelouch pour cette fois Le courage d'aimer. Enfin, elle joue dans la comédie à succès de et avec Valérie Lemercier, Palais Royal !.

En 2006, nouveau large succès populaire avec la comédie Camping, de Fabien Onteniente, portée par la performance de Franck Dubosc. La même année, elle renoue avec la comédie dramatique champêtre pour Le passager de l'été, avec pour tête d'affiche Catherine Frot.

En 2007, elle poursuit ce retour à ses débuts avec deux drames : tout d'abord avec un rôle secondaire dans le drame historique Zone libre, de Christophe Malavoy, mais surtout en tête d'affiche du drame Danse avec lui, qui marque sa deuxième collaboration avec la scénariste et réalisatrice Valérie Guignabodet.

Enfin, elle garde un pied dans la comédie : tout d'abord en format un trio d'amis d'enfances avec Kad Mérad et Pascal Elbé pour 3 amis, co-écrit par Elbé et Michel Boujenah, quant à lui réalisateur. Puis en jouant la maitresse de François Cluzet dans la comédie de mœurs Détrompez-vous, aux côtés d'Alice Taglioni et Roschdy Zem.

Elle revient en 2009 avec deux films de couples : tout d'abord elle retrouve l'acteur Pascal Elbé et la réalisatrice Cécile Telerman, pour la comédie dramatique Quelque chose à te dire, où elle forme un couple avec un de Olivier Marchal à contre-emploi. Puis elle joue une mère divorcée face à Bernard Campan pour la comédie dramatique Une semaine sur deux, de Ivan Calbérac.

Entre cinéma et télévision (années 2010)

Elle aborde cette décennie en enchaînant les films exposés médiatiquement.

En 2010, elle enchaîne deux comédies populaires : la très attendue suite Camping 2, de Fabien Onteniente, mais aussi la comédie de couples Trésor, dernière réalisation de Claude Berri, l'opposant à Alain Chabat.

L'année suivante, elle est au casting de la grosse production La Guerre des boutons, de Yann Samuell, mais renoue aussi avec le thriller pour Dans la tourmente, écrit et réalisé par Christophe Ruggia, où elle donne la réplique à Yvan Attal et Clovis Cornillac. Ce drame social passe cependant inaperçu.

Elle poursuite avec des comédies en 2012, elle partage l'affiche de la comédie Maman, écrite et réalisée par Alexandra Leclère, avec Marina Foïs et Josiane Balasko ; et forme avec Catherine Frot, Laurence Arné et Firmine Richard le quatuor de femmes menant la comédie dramatique Bowling, de Marie-Castille Mention-Schaar.

La même année, c'est à la télévision qu'elle renoue avec le drame : en tenant le rôle-titre du téléfilm Médecin-chef à la Santé, d'Yves Rénier.

En 2013, elle revient en partageant l'affiche de la comédie dramatique Max, de Stéphanie Murat, avec un Joey Starr à contre-emploi. Mais en 2014, elle joue une femme de classe populaire gagnant à la loterie en tête d'affiche de la comédie dramatique La liste de mes envies, pour laquelle elle est secondée de Marc Lavoine.

L'année 2015 est placée sous le signe du registre dramatique : à la télévision, elle mène le téléfilm policier historique Flic tout simplement de nouveau sous la direction d'Yves Rénier, mais cette fois face à Philippe Torreton ; au cinéma, elle est la tête d'affiche du drame indépendant Une mère, écrit et réalisé par Christine Carrière. Enfin, elle retrouve le réalisateur Christian Carion pour un rôle principal du drame historique En mai, fais ce qu’il te plaît.

En 2016, elle connaît deux beaux succès dans la comédie : tout d'abord avec Retour chez ma mère, d'Éric Lavaine, surtout porté par le tandem Josiane Balasko (qui joue de nouveau sa mère) / Alexandra Lamy. Puis en tenant le rôle titre de la série télévisée de TF1, Sam, réalisée par Valérie Guignabodet, où elle joue une professeur de français politiquement incorrecte mais attachante. Elle ne reprend cependant pas le rôle pour la saison 2, le décès brutal de Guignabodet l'ayant très affecté, et c'est Natacha Lindinger qui la remplace.

En 2017, elle replonge dans la noirceur en tenant le premier rôle du téléfilm basé sur des faits réels Je voulais juste rentrer chez moi, d'Yves Rénier. Parallèlement, au cinéma, elle figure au casting du dernier Claude Lelouch, Chacun sa vie. Enfin, elle remplace au débotté Marina Foïs et retrouve Franck Dubosc pour la suite Boule et Bill 2, de Pascal Bourdiaux.

Enfin, elle joue le second rôle d'une femme d'affaires impitoyable dans la satire Coexister, écrite et réalisée par Fabrice Éboué.

Vie privée

Elle est pendant quelques années en couple avec l'acteur Antoine Duléry son partenaire de la saga Camping.

De 1998 à 2001, elle est en couple avec l'humoriste Laurent Gerra[2].

A partir d'octobre 2006, Seignier est en couple avec Mathieu Petit, cameraman de profession. Leur fils, Louis, est né le 10 août 2007[3].

Filmographie

Cinéma

Télévision

Théâtre

Doublage

Meilleures entrées

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Films avec Mathilde Seigner ayant attiré au moins un million de spectateurs en France
Films Réalisateur Années France (entrées)
1 Camping Fabien Onteniente 2006 5 490 482
2 Camping 2 Fabien Onteniente 2010 3 978 284
3 Palais Royal ! Valérie Lemercier 2005 2 762 386
4 Une hirondelle a fait le printemps Christian Carion 2001 2 318 867
5 Mariages ! Valérie Guignabodet 2004 2 008 899
6 Harry, un ami qui vous veut du bien Dominik Moll 2000 1 970 948
7 La Guerre des boutons Yann Samuell 2011 1 480 018
8 Tout pour plaire Cécile Telerman 2005 1 427 016
9 Vénus beauté (institut) Tonie Marshall 1999 1 327 798
10 Belle Maman Gabriel Aghion 1999 1 257 317
11 Danse avec lui Valérie Guignabodet 2007 1 012 317

Récompenses et distinctions

Notes et références

  1. Jean-Louis Beaucarnot, Frédéric Dumoulin, Dictionnaire étonnant des célébrités, First éditions, , p. 89.
  2. extrait de l'intervention de Thierry Moreau lors de la diffusion sur France 4 de Touche pas à mon poste le jeudi 1er mars 2012.
  3. [1].

Liens externes