Match de football Waterschei – Paris Saint-Germain (1983)

(Redirigé depuis Match de football Waterschei - Paris Saint-Germain (1983))
Match de football Waterschei – Paris Saint-Germain (1983)

Le a lieu le match retour du quart de finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe opposant le club belge de Waterschei au Paris Saint-Germain.

Le PSG, vainqueur 2-0 à l'aller à domicile, part favori pour la qualification. Le stade André-Dumont et ses 20 000 places est trop petit pour absorber les demandes de places, d'autant que la rencontre n'est pas retransmise par la télévision. 17 autocars de supporters parisiens rallient la Belgique.

Waterschei ouvre la marque après 30 minutes de jeu par Gudmundsson. À l'heure de jeu, Dominique Baratelli, le gardien de but parisien, reprend la balle en main après l'avoir mise à terre, ce qu'une toute nouvelle loi du jeu interdit. Sur le coup franc, Roland Janssen inscrit le deuxième but de Waterschei qui remet les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux matchs.

Le score reste inchangé jusqu'à la fin du temps règlementaire, il y a donc une prolongation. Après 90 minutes jouées à fond, les Belges apparaissent carbonisés. Les Parisiens qui n'ont jamais vraiment vu le jour au cours de cette partie espèrent maintenant parvenir à l'épreuve des tirs au but, dont Baratelli est le grand spécialiste.

À sept minutes du coup de sifflet final, Pier Janssen inscrit toutefois un nouveau but belge. La fin de partie est houleuse. Pris à partie par un spectateur, Jean-Claude Lemoult, milieu de terrain du PSG, gifle celui-ci ; il est expulsé. Dans la foulée, Saar Boubacar, l'attaquant parisien, est expulsé à la suite d'une faute contestée sur Clijsters. Les Parisiens terminent la partie à neuf, mais tentent tout pour égaliser, ce qui leur permettrait de se qualifier directement grâce à l'avantage des buts marqués à l'extérieur. Lors des ultimes secondes, Dominique Rocheteau, l'attaquant du PSG, part balle au pied et dribble trois adversaires avant d'être arrêté, à la limite de la régularité, par un quatrième. Les Parisiens espèrent un coup franc bien placé, mais l'arbitre siffle la fin du match. Waterschei est qualifié, et la première campagne européenne du PSG s'achève.