Match de football France – Italie (1998)

Durant la Coupe du monde de football de 1998, le quart de finale France-Italie se termina par une victoire de la France après les prolongations et l'épreuve des tirs au but.

Repères

Dans la série des confrontations entre les équipes de France et d’Italie, cette rencontre présente un intérêt particulier car il s’agit d’un quart de finale de la Coupe du monde 1998.

La France, en tant que pays organisateur, était particulièrement motivée pour gagner ce match et atteindre le stade des demi-finales pour la quatrième fois de son histoire (après 1958, 1982 et 1986). Pour sa part, l'équipe d'Italie était déjà une habituée des bons résultats en coupe du monde (victorieuse en 1934, en 1938 et en 1982, troisième en 1990 et finaliste en 1970 et 1994). À noter toutefois que la dernière rencontre des deux formations lors d'un tournoi majeur s'était soldée par la victoire de la France en huitième de finale de la Coupe du monde 1986.

Ce match avait en outre une importance particulière pour de nombreux joueurs qui étaient coéquipiers dans des équipes de Série A italienne et qui étaient donc très motivés pour démontrer la suprématie de leur équipe nationale. De nombreux joueurs français jouaient alors dans le « Calcio » : Zinédine Zidane (Juventus FC), Didier Deschamps (Juventus FC), Marcel Desailly (Milan AC), Youri Djorkaeff (Inter Milan), Lilian Thuram (Parme AC), Vincent Candela (AS Rome), Alain Boghossian (UC Sampdoria). Laurent Blanc avait quant à lui joué auparavant avec Naples au début de la décennie 1990 et Christian Karembeu fut joueur de la UC Sampdoria de 1995 à 1997.

Après un début de compétition relativement aisé, tant la France que l'Italie avaient eu du mal à accéder à ce quart de finale. Au tour précédent, face aux rugueux Norvégiens, la Squadra Azzurra ne s'était imposée que d'une courte tête (1-0). Même score pour la France face aux surprenants Paraguayens, les Bleus ne devant leur salut qu'au but en or de Laurent Blanc dans les prolongations.

Si les Italiens ont gagné plus de confrontations, l'historique récent est en revanche clairement en faveur des Bleus, qui, avec 3 victoires et un nul n'avait plus perdu depuis la Coupe du monde 1978 contre leur rivaux du jour.

Le match

Le match fut de bonne qualité, mais se termina par 0 – 0 après prolongation, les deux équipes ayant eu l’occasion de marquer mais sans y parvenir.

Le résultat du match devait donc être décidé par l’épreuve des tirs au but. L'Équipe de France a eu plus de réussite en remportant l’épreuve par 4 à 3 (voir détails ci-après), l’issue du match étant décidée lorsque Luigi Di Biagio avait vu sa frappe heurter la barre transversale. Bixente Lizarazu (France) et Demetrio Albertini (Italie) avaient aussi échoué auparavant.

Parmi les images que l’on peut retenir de ce match, une montrant Thierry Henry cachant son visage avec le dos du maillot de David Trezeguet en attendant que Di Biagio tire au but, et plus tard une autre montrant des joueurs de l'équipe de France consolant leurs coéquipiers de l'équipe d'Italie qu’ils retrouveront bientôt dans le championnat italien.

Deux ans plus tard, l'équipe de France confirmera sa suprématie lors de l'Euro 2000, mais perdra la finale de la Coupe du monde 2006.

Épreuve des tirs au but

Composition des équipes

Équipes Drapeau : France France - Drapeau : Italie Italie
Score 0 - 0 ( 0 - 0 )
Date 3 juillet 1998
Stade Stade de France, Saint-Denis
78 000 spectateurs
Arbitre Mr Hugh Dallas Drapeau de l'Écosse Écosse
Buts -
France Fabien Barthez - Bixente Lizarazu, Laurent Blanc, Marcel Desailly, Lilian Thuram - Didier Deschamps Petit carton jaune.png, Emmanuel Petit, Christian Karembeu (65' Thierry Henry) - Zinédine Zidane - Youri Djorkaeff, Stéphane Guivarc'h Petit carton jaune.png (65' David Trezeguet)
Entraîneur : Aimé Jacquet
Italie Gianluca Pagliuca - Giuseppe Bergomi Petit carton jaune.png, Alessandro Costacurta Petit carton jaune.png, Paolo Maldini, Fabio Cannavaro - Dino Baggio (53' Demetrio Albertini), Gianluca Pessotto (90' Angelo Di Livio), Luigi Di Biagio, Francesco Moriero - Christian Vieri, Alessandro Del Piero Petit carton jaune.png (67' Roberto Baggio)
Entraîneur : Cesare Maldini

Références