Martin Lings

Martin Lings
Martin LIngs - W.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 96 ans)
Westerham
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Influencé par

Martin Lings (Abu bakr Siraj Ad-Din) (- ) fut un étudiant disciple de Frithjof Schuon et un savant anglais du soufisme.

Biographie

Lings est né à Burnage, au Lancashire en 1909 d'une famille protestante. Il est initié dès son jeune âge aux voyages, passant une grande période de son enfance aux États-Unis où travaillait son père. Lings étudie au lycée Clifton College, puis il rejoint l'université d'Oxford au Magdalen College. Il étudie chez C.S Lewis qui deviendra parmi ses plus proches amis. Les études terminées, Lings part en Lituanie pour enseigner à Kaunas.

Lings fut marqué pendant ses études à Oxford par les écrits de l'autorité spirituelle et métaphysicien musulman français René Guénon et par le maître spirituel musulman suisse Frithjof Schuon[1]. En 1938, Lings part à Bâle en Suisse pour rencontrer Schuon, et devenir son disciple pour le restant de ses jours. Trouver la voie spirituelle authentique et orthodoxe fut pour lui l'événement marquant de sa vie qu'il suivra pour le restant de ses jours.

En 1939, Lings part au Caire, en Égypte, pour rendre visite a un ami qui était assistant de Réné Guénon. Très tôt après sa venue en Égypte, son ami décède et Lings commencera à étudier et à apprendre la langue arabe. C'est au Caire que Lings étudiera le soufisme et se convertira à l'islam.

Il restera au Caire pendant une dizaine d'années où il deviendra professeur à l'université du Caire et produira chaque année plusieurs pièces de théâtre de Shakespeare. Lings épousera Lesley Smalley en 1944 et s'établira dans un village près des pyramides. Il fut obligé de quitter l'Égypte en 1952 après les campagnes anti-britanniques qu'a connues le pays pendant les années de lutte pour l'indépendance.

De retour au Royaume-Uni, il poursuit ses études pour décrocher un PhD de l'École des études orientales et africaines. Sa thèse de doctorat devient un livre incontournable sur le soufi algérien Ahmad al-Alawi. Il travaille ensuite au British Museum puis plus tard à la British Library où il approfondit ses connaissances en sciences des manuscrits orientaux.

Il écrit plusieurs livres pendant cette période et le dernier quart de sa vie fut pour lui très faste en écriture. Même si sa thèse sur Ahmad Al Alawi fut très respectée, son œuvre la plus connue est une biographie du prophète Mahomet sortie en 1983 et qui fut acclamée dans le monde arabe et reçut plusieurs prix des gouvernements pakistanais et égyptien. Bien qu'établi dans le Kent au Royaume-Uni, il continuera à voyager pendant toute sa vie, notamment en accomplissant un Umra (pèlerinage) chaque année, jusqu'à sa mort. Il quitta ce monde le à l'âge de 96 ans[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Ouvrages

  • Retour à l'Esprit : Questions et Réponses, Wattrelos, éd. Tasnîm, 2010, (ISBN 978-2-9532200-6-3)[8]
  • Le Livre de la Certitude : la doctrine soufie de la Foi, de la Vision et de la Gnose, Wattrelos, éd. Tasnîm, 2009, (ISBN 978-2-9532200-2-5) [9]
  • Prophète Muhammad (1983) (ISBN 2-02-054979-4)
  • Qu'est ce que le soufisme (avec Roger Pasquier) (1975)[10],[11]
  • Un saint soufi du XXe siècle : le cheikh Ahmad Al Alawi (1990), Éditions du Seuil, Points, Sagesses S38, Héritage et testament spirituels, Paris, (ISBN 2020126583) [12],[13]
  • La Onzième heure. La crise spirituelle du monde moderne à la lumière de la Tradition et des Prophètes, éd. revue et augmentée, éd. tasnîm, 2015, (ISBN 2-8251-1335-2) [14]
  • La Mecque des origines à nos jours, Wattrelos, éd. Tasnîm, 2012[15]
  • A Return to the Spirit: Questions and Answers (2005), Fons Vitae
  • Collected Poems, revised and expanded (2002), Archetype
  • Ancient Beliefs and Modern Superstitions (2001), Archetype
  • The Secret of Shakespeare: His Greatest Plays seen in the Light of Sacred Art (1998), * Quinta Essentia, distributed by Archetype, (pb)
  • The Secret of Shakespeare: His Greatest Plays seen in the Light of Sacred Art (1998), * Quinta Essentia, distributed by Archetype, (hb)
  • Sacred Art of Shakespeare: To Take Upon Us the Mystery of Things (1998), Inner Tradition
  • Symbole & Archétype : Esai sur le sens de l'existence], Wattrelos, éd. Tasnîm, 2010, (ISBN 978-2-9532200-5-6)[16]
  • Muhammad: His Life Based on the Earliest Sources (1983), Islamic Texts Society,
  • The Quranic Art of Calligraphy and Illumination (1976), World of Islam Festival Trust
  • The Heralds, and other Poems 1970
  • The Elements, and Other Poems (1967), Perennial Books
  • The Book of Certainty: The Sufi Doctrine of Faith, Wisdom and Gnosis Abu Bakr Siraj al Din 1952, 1970, 1992.

Annexes

Articles connexes

Notes et références

  1. (en)"Frithjof Schuon and the Perennial Philosophy", Par Harry Oldmeadow
  2. (en)The guardian, Obituary
  3. (en)New York Times, DOUGLAS MARTIN, ‘’Martin Lings, a Sufi Writer on Islamic Ideas, Dies at 96’’ , 2ç mai 2005
  4. (en)Mark Sedgwick, ‘’Against the Modern World: Traditionalism and the Secret Intellectual History of the Twentieth Century, Google books
  5. (en)Oxford Dictionary of National Biography, Lings, Martin (1909-2005), scholar of Islam
  6. (en)Who is Who, INGS, Martin (1909 - 2005), Keeper Emeritus of Oriental Manuscripts and Printed Books, British Library
  7. (en)Dr Martin Lings: Some Personal Recollections by NAUMANA AMJAD on Jstor
  8. Tasnim.fr
  9. tasnim.fr, Livre de la certitude
  10. Persée , M. Lings. Qu'est-ce que le soufisme ? (compte-rendu), Georges Vajda in Revue de l'histoire des religions Année 1979 Volume 195 Numéro 2 p. 224
  11. (en)Review by: A. H. Saleh on Jstor
  12. Martin Lings sur Cairn.info
  13. (en)Review by Jaroslaw Stetkewycz on Jstor
  14. Les lumières d'Orient
  15. La Mecque des origines à nos jours
  16. Tasnim.fr, Symbole et Archétype

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • WorldCat
  • Nécrologie de Martin Lings