Marolles-en-Brie (Seine-et-Marne)

Marolles-en-Brie
Marolles-en-Brie (Seine-et-Marne)
Église Saint-Georges-et-Thomas-Beckett
Blason de Marolles-en-Brie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Coulommiers
Intercommunalité CA Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Christine Guillette
2014-2020
Code postal 77120
Code commune 77278
Démographie
Gentilé Marollais
Population
municipale
401 hab. (2016 en augmentation de 1,52 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 41″ nord, 3° 09′ 54″ est
Superficie 9,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Marolles-en-Brie

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Marolles-en-Brie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marolles-en-Brie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marolles-en-Brie
Liens
Site web http://www.marollesenbrie.info/

Marolles-en-Brie (prononcé [ma.ˈʁɔ.lɑ̃ ˈbʁi]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Marollais(es).

Géographie

Marolles-en-Brie est une commune rurale du plateau briard, située au Nord-Est de la Seine-et-Marne, à 8 km de Coulommiers, à 11 km de Rebais et à 12 km de La Ferté-Gaucher.

Une partie du territoire est concernée par un site Natura 2000[1]

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Marolles-en-Brie
Chailly-en-Brie Saint-Siméon
Marolles-en-Brie Choisy-en-Brie
Amillis Chevru

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de quatre cours d'eau référencés :

  • le ru de Vannetin, long de 18,6 km[2] ;
    • le ru de l'Étang Nodart, 2,6 km[3], affluent du Vannetin ;
    • le ru de Non Gerard ou Fossé 01 de Milhard, 1,6 km[4], affluent du Vannetin ;
    • le ru de Non Gérard, 0,4 km [5], qui conflue avec le Vannetin.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 6,87 km[6].

Voies de communication et transports

La commune est desservie par la ligne d’autocars N° 10 (Coulommiers - Meilleray) ) du réseau Transdev-IdF[7].

Marolles est à 8 km de la gare de Coulommiers, la gare de Saint-Siméon, plus proche, étant fermée depuis 2002.

Hameaux et écarts

La commune compte 13 hameaux, dont[8] : Ranchien, La Hante, La Hallée, Les Morils, La Cressonnière, Forêt Malnoue, Bois Saint Georges, La Bassignière, Maison Rouge, Milhard, La Ferrière.

Toponymie

Histoire

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune était intégrée à l'arrondissement de Provins du département de Seine-et-Marne.

Afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités, elle intègre le l'arrondissement de Meaux[9].

Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la cinquième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de La Ferté-Gaucher[10]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Coulommiers.

Intercommunalité

La commune était membre de la communauté de communes Avenir et développement du secteur des Trois Rivières, créée fin 1993.

Le , celle-ci fusionne avec la communauté de communes de la Brie des Templiers pour former la communauté de communes du Pays de Coulommiers.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants (et 5 000 habitants en zone de montagnes), le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de Seine-et-Marne prescrit sa fusion avec la communauté de communes de la Brie des moulins.

La communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie est ainsi créée le , dont la commune est désormais membre.

Liste des maires

Liste des maires successifs[11]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1914   Edouard René Sanglier    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 avril 2014 René Darcy[12]   maître ouvrier pâtissier
avril 2014 En cours
(au 26 février 2018[13])
Christine Guillette   Agricultrice

Politique de développement durable

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2016, la commune comptait 401 habitants[Note 1], en augmentation de 1,52 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
290282262302353411372394385
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367372412380400420425378374
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
370369332298292295284276270
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
258218210224278355418401404
2016 - - - - - - - -
401--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

Les enfants de la commune sont scolarisés en 2016 par un regroupement pédagogique intercommunal qui regroupe les écoles de d'Amillis, Dagny et Marolles-en-Brie. Celle de Marolles-en-Brie accueillait deux classes primaires à deux niveaux[17].

Économie

Le village compte en 2018 sept exploitations agricoles, dont quatre en agriculture biologique[13]

Deux puits de pétrole sont exploités dans la commune[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Saint-Georges-et-Saint-Thomas-Beckett.
L'église Saint-Georges-et-Saint-Thomas-Beckett.
L'église Saint-Georges-et-Saint-Thomas-Beckett - cloche de l'église sonnant la demie :

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Armes de Marolles-en-Brie

Les armes de Marolles-en-Brie se blasonnent ainsi :
Écartelé en sautoir : au 1er de sinople au rencontre de bœuf d'or, bouclé de gueules, au 2e de gueules à gerbe de blé de sinople, les épis d'or et liée de sable, au 3e de gueules à la crosse de sable, au 4e de sinople au bosquet d'or sur une terrasse isolée du même et soutenue d'azur.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Site de la Communauté de communes-Pays de Coulommiers
  • Topic Topos ,site qui référence et présente (avec photographies) le patrimoine matériel (religieux, architectural) des communes de France, dont celle de Marolles-en-Brie.
  • « Dossier complet : Commune de Marolles-en-Brie (77278) », Recensement général de la population de 2015, INSEE, (consulté le 26 août 2018).

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Rapport de présentation du PLU » [PDF], Arrêt des études, sur http://www.paysdecoulommiers.fr (consulté le 30 août 2018), p. 10.
  2. Sandre, « ru de vannetin ou Ru de Pietree »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de l'Étang Nodart (F6537800) »
  4. Sandre, « Ru de Non Gerard »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Non Gérard (F6537750) »
  6. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 7 Novembre 2018
  7. Site Trandev-IDF
  8. « Notre village », Marolles-en-Brie, sur http://www.paysdecoulommiers.fr (consulté le 30 août 2018).
  9. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01,‎ , p. 11-23 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2018).
  10. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. « Les maires de Marolles-en-Brie », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 30 août 2018).
  12. « Séance du Conseil Municipal du 14 mars 2008 », Infos municipales, sur http://www.marollesenbrie77.fr (consulté le 30 août 2018).
  13. a et b Thomas Baron, « Marolles-en-Brie, le village qui voit la vie en vert : Quatre des sept exploitations de Marolles-en-Brie font de l'agriculture biologique. Dominique Collin, au hameau de Ranchien, fut le premier à amorcer ce virage stratégique il y a une dizaine d'années », Le Pays briard,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2018).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. « Éducation Jeunesse », Marolles-en-Brie, sur http://www.paysdecoulommiers.fr (consulté le 30 août 2018).