Marion Cotillard

Marion Cotillard
Description de cette image, également commentée ci-après

Marion Cotillard lors du Festival du film de Cabourg 2017.

Naissance (41 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La Môme
Inception
De rouille et d'os
The Immigrant
Deux jours, une nuit

Marion Cotillard, est une actrice française, née le à Paris.

Active au cinéma depuis la fin des années 1990, elle est révélée au grand public par son rôle de Lilly Bertineau dans la saga Taxi de Luc Besson, qu'elle incarnera dans les trois premiers films de la franchise. Le 26 février 2005, elle reçoit la première des grandes récompenses qui vont jalonner sa carrière : le César de la meilleure actrice dans un second rôle, pour seulement huit minutes de présence à l'écran dans le film Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet.

En 2008, c'est la consécration internationale : son interprétation de la chanteuse Édith Piaf dans le film biographique La Môme lui attire de nombreuses récompenses, dont le César, le Golden Globe, le BAFTA et l'Oscar de la meilleure actrice. Elle devient notamment la première Française à être désignée « meilleure actrice » par l'Académie hollywoodienne des Oscars pour un film tourné en langue française, et seulement la deuxième actrice à gagner ce prix pour un rôle parlé dans une langue étrangère.

Ce triomphe critique l'accompagne également pour ses interprétations dans les films De rouille et d'os, The Immigrant, Deux jours, une nuit, Macbeth et Alliés, et consacre une carrière internationale aux choix artistiques variés. Elle a ainsi travaillé avec des réalisateurs de renommée tels que Tim Burton, Jean-Pierre Jeunet, Ridley Scott, Michael Mann, Woody Allen, Christopher Nolan, Steven Soderbergh, Justin Kurzel, Jacques Audiard, James Gray, les frères Dardenne, Xavier Dolan, Robert Zemeckis ou Arnaud Desplechin.

Biographie

Enfance et formation

Née le à Paris, Marion Cotillard est issue d'une famille d'artistes. Ses parents sont tous deux comédiens et professeurs d'art dramatique ; Sa mère Niseema Theillaud, d'origine kabyle[2],[3] est également directrice d'acteurs et son père, Jean-Claude Cotillard, d'origine bretonne,[5], spécialiste du mime et du burlesque, fait des tournées en Europe et en Asie et deviendra plus tard directeur de l'École supérieure d'art dramatique de Paris (ESAD)[6]. Elle a deux frères, les jumeaux Quentin et Guillaume, nés en 1979 et eux-mêmes artistes. C'est également son cousin, Laurent Cotillard, qui la dirige pour sa première apparition sur scène, en 1997 dans Y a des nounours dans les placards.

Vue de la Seine avec des immeubles d'Alfortville en fond.
Marion Cotillard vit, dans son enfance, au 18e étage d'un immeuble d'Alfortville.

Élevée dans un cadre familial très ouvert, le monde extérieur lui apparaît par contraste « pas à la hauteur ». Marion Cotillard est assez solitaire dans son adolescence, et c'est le théâtre qui lui permet de sortir de cette phase de mutisme :

« Avec le théâtre, j’ai recommencé à m’exprimer en employant des mots que d’autres avaient déjà utilisés. Parler redevenait simple pour moi. Le théâtre m’a aidée à retrouver les mots qui m’avaient tellement manqué, à m’ouvrir. »

— Marion Cotillard, Marie Claire[7]

Elle vit une partie de son enfance en banlieue parisienne, à Alfortville, près de Créteil[8]. Élève au collège Victor-Hugo de Puiseaux, puis au lycée Voltaire à Orléans[9], où elle a notamment pris une option théâtre, puis au lycée Molière à Paris, elle entre enfin au Conservatoire d'art dramatique d'Orléans. Elle y étudie pendant quatre ans et y suit notamment les cours de son père.

Carrière d'actrice

Débuts

Photographie en noir et blanc de Marion Cotillard
Marion Cotillard photographiée en 1999 par le Studio Harcourt.

En 1994, elle obtient le premier prix du Conservatoire d'art dramatique d'Orléans. En plus d'une première reconnaissance, cette distinction lui offre une courte apparition dans la série télévisée à succès Highlander, où elle apparaît quelques minutes dans l'épisode 21 de la saison 1, Nowhere to run.

Fin des années 1990 : premier succès avec Taxi

Après avoir reçu son premier prix d'interprétation aux Rencontres cinématographiques d'Istres en 1998 avec le court métrage Affaire classée de Luc Gallissaires, c’est le grand succès commercial du film Taxi, produit par Luc Besson, qui la révèle au grand public et lui vaut une première nomination aux Césars, à seulement 23 ans. Elle reprend son personnage dans les deux opus suivants, mais après Taxi 3, sorti en janvier 2003, elle avertit le producteur et scénariste Luc Besson qu'elle ne veut plus faire partie de la saga.

Marion Cotillard signant des autographes à un festival.
Marion Cotillard en 2006, à l'avant-première du film Une grande année au Festival de Toronto.

En parallèle de ces grands succès populaires où elle n'interprète qu'un personnage secondaire, elle apparaît dans des films plus discrets, tel que le court-métrage de Nils Tavernier La Mouette, segment du film engagé L'@mour est à réinventer, dix histoires d'amour au temps du sida, ou dans Lisa de Pierre Grimblat, avec Benoît Magimel et Jeanne Moreau. En 2001, elle interprète le double rôle principal des Jolies Choses, pour lequel elle est à nouveau nommée au César du meilleur espoir féminin.

En 2002, pour la seconde édition du Festival de Marrakech, elle intègre le jury des courts-métrages,[11].

En 2003, le réalisateur Tim Burton lui offre un petit rôle dans son film Big Fish, ce qui marque sa première incursion dans le cinéma américain.

Elle joue aussi le rôle de Sophie dans la comédie romantique Jeux d'enfants, qui lui vaut, au Festival de Cannes, le Trophée Chopard de la révélation féminine. Il s'agit de sa première collaboration avec l'acteur Guillaume Canet, avec qui elle retravaillera de nombreuses fois.

En 2004, elle tient le petit rôle de Tina Lombardi dans Un long dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet. Son interprétation d'une prostituée qui cherche à venger la mort de son amant dans l'enfer des tranchées lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle, malgré un temps d'apparition à l'écran de seulement quelques minutes.

2007-2008 : le tournant de la « Môme »

Marion Cotillard tient le rôle d'Édith Piaf dans le film biographique d'Olivier Dahan, La Môme, qui sort en 2007. Lors du choix de l'actrice principale, elle était en concurrence avec Audrey Tautou que les producteurs lui préféraient, mais fut activement soutenue par le réalisateur Olivier Dahan et le producteur Alain Goldman, raison pour laquelle TF1 aurait divisé son financement par trois[13]. En dépit de problèmes de production, le film est un succès mondial et vaut à Marion Cotillard des récompenses qu'aucune actrice n'avait réussi à cumuler auparavant pour un même rôle, à savoir le Golden Globe, le BAFTA, le César et surtout l'Oscar 2008 de la meilleure actrice. Elle devient ainsi la seconde Française[N 1], 48 ans après Simone Signoret[N 2], à gagner une statuette à Hollywood dans cette catégorie, la deuxième comédienne après Sophia Loren à être sacrée pour une interprétation dans une langue autre que l'anglais[14] et enfin, pour l'instant, la seule interprète à être couronnée pour un rôle en langue française[15]. Marion Cotillard devient aussi la seule personne, avec Adrien Brody pour Le Pianiste, à recevoir un Oscar à Los Angeles et un César à Paris pour la même interprétation. Le documentaire Mon clown, sorti en 2008 et réalisé par Bastien Duval, l'agent de Marion Cotillard, retrace ce triomphe en suivant pendant un an l'actrice lors de la promotion mondiale de La Môme[16].

Les affres d'une médiatisation soudaine rattrapent cependant l'actrice, à qui une partie de la presse américaine reproche les propos qu'elle avait tenus dans une interview diffusée par Paris Première le , soit plus d'un an avant qu'elle n'eût reçu son Oscar. Marion Cotillard s'y demandait si les Américains avaient vraiment marché sur la Lune dans les années 1970, mettait en doute les circonstances de la mort de Coluche et niait la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 : elle affirmait en effet que les « tours du 11 septembre » étaient « bourrées d'amiante », « un gouffre à thunes », et « qu'il était beaucoup plus cher de faire des travaux etc. que de les détruire… »[17]. Relayés dans la presse internationale, ses propos défraient la chronique[18]. Un membre d'une association de victimes des attentats du World Trade Center, le pasteur Robert Westman, exigea même le retrait de l'Oscar à l'actrice. Ultérieurement, celle-ci exprime publiquement des regrets[19]

Marion Cotillard en au défilé Christian Dior Haute Couture Automne/Hiver 2009-2010 de la Fashion Week de Paris.

Après avoir remporté l'Oscar de la meilleure actrice, elle est invitée à devenir membre de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, l'association américaine des professionnels du cinéma, qui distingue chaque année ce qui est considéré comme les meilleurs travaux artistiques de l'année écoulée dans chaque discipline représentée aux Oscars. Dans ce cadre, elle remet au Théâtre Kodak en 2009 un trophée à Kate Winslet, qui lui succède grâce à son rôle dans The Reader.

Elle entame une carrière hollywoodienne[20] en 2009 avec le film Public Enemies, de Michael Mann, où elle partage l'affiche avec Johnny Depp. Le film est un succès et génère 100 millions de dollars de recettes dans le monde. La même année, elle tourne Nine, remake musical du film Huit et demi, avec Daniel Day-Lewis, Nicole Kidman, Penélope Cruz et Kate Hudson, et partage l'affiche, en France cette fois, avec son compagnon Guillaume Canet, dans Le Dernier Vol, de Karim Dridi. Elle tourne enfin dans Inception, de Christopher Nolan, au côté de Leonardo DiCaprio, ainsi que dans Les Petits Mouchoirs, réalisé par Guillaume Canet.

Dans le même temps, l'actrice acquiert un statut de rentabilité qu'illustrent ses salaires : Le Figaro estime ses revenus en 2007 à 1 150 000 euros, ce qui fait d'elle la troisième actrice la mieux payée de France derrière Mathilde Seigner et Nathalie Baye[21]. En février 2011, elle devient l'actrice la mieux payée de France et est l'actrice non américaine la mieux payée d'Hollywood à égalité[22].

Années 2010 : confirmation internationale

En 2010, elle reçoit sa seconde nomination pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour le film Nine. Le , elle est désignée pour être la présidente de la 35e cérémonie des Césars présentée par Gad Elmaleh et Valérie Lemercier.

En 2011, elle apparaît dans Contagion de Steven Soderbergh, aux côtés de Kate Winslet, Jude Law, Matt Damon et Gwyneth Paltrow, et dans Minuit à Paris de Woody Allen où elle donne la réplique à Owen Wilson.

L'été 2011 est pour elle chargé : seulement quelques mois après la naissance de son fils, elle alterne les tournages de The Dark Knight Rises, où Christopher Nolan lui a réservé un rôle, et De rouille et d'os, de Jacques Audiard, qu'elle tourne discrètement pour ne pas gêner son contrat sur le film américain. Le nouvel et dernier opus des Batman de Nolan est dévoilé en juillet 2012 et constitue son plus grand succès commercial, mais sa sortie est entachée par la fusillade d'Aurora, déclenchée entre le 20 et le 21 juillet dans une salle de cinéma qui le projetait. La promotion française du film est arrêtée et Marion Cotillard et Morgan Freeman annulent leur visite au 20 heures de TF1 qui aurait dû avoir lieu le lendemain[23]. L'actrice doit aussi faire face à des critiques devenues virales fustigeant sa performance dans une scène précise du film qui montre durant quelques secondes l'agonie de son personnage. Bien que validée par le réalisateur dans le montage final du film, la scène et ses reproches deviennent un phénomène internet aboutissant notamment à la création d'un blog Tumblr « People dying like Marion Cotillard » (« Des gens mourant comme Marion Cotillard »). D'aucuns estiment cependant que l'actrice fait les frais de la déception des spectateurs envers un scénario jugé parfois trop rapide, voire incohérent[24].

De rouille et d'os, tourné donc à la même époque, est quant à lui présenté lors de la 65e édition du Festival de Cannes, en mai 2012. Cotillard y obtient les éloges des critiques pour son interprétation de Stéphanie, une dresseuse d'orques amputée des deux jambes qui décide de reprendre sa vie en main. Pour ce rôle, elle remporte de nombreuses récompenses dans l'année suivante, comme le prix Globe de Cristal, ainsi qu'une cinquième nomination aux Césars, une quatrième aux SAG Awards, une troisième aux Golden Globes (sa première nomination pour le rôle principal dans un film dramatique), une deuxième aux BAFTAs, aux Critics' Choice Movie Awards et pour le Prix Lumières.

Marion Cotillard avec Jacques Audiard, Armand Verdure et Matthias Schoenaerts à l'avant-première de De rouille et d'os au Festival de Cannes 2012.

La saison des récompenses pour De rouille et d'os s'étale sur l'hiver, et en 2013, Cotillard est élue "Femme de l'année" par la mouvance de théâtre Hasty Pudding de l'université Harvard[25]. Elle est élue "plus beau visage de 2013" par TC Candler[26] et l'une des "100 Plus Sexy Stars de cinéma de 2013" par Empire Online à la 13e place[27]. En novembre de la même année, elle intègre le jury des longs-métrages du 13e Festival international du film de Marrakech, présidé par Martin Scorsese[28]. Elle retourne ainsi une deuxième fois dans les coulisses de ce festival, après avoir été membre du jury des courts-métrages en 2002.

En 2013, elle apparaît dans The Immigrant de James Gray, avec son premier rôle principal à Hollywood, interprétant Ewa Cybulska, une immigrée polonaise débarquant avec sa sœur à Ellis Island en 1920, aux côtés de Joaquin Phoenix et Jeremy Renner. James Gray écrit le film pour elle[29]. Pour son interprétation dans The Immigrant, elle remporte de nombreuses récompenses par la critique américaine.

Le milieu des années 2010 marque aussi une inflexion dans son choix de projets, qui la voit rejoindre la distribution vocale de plusieurs films, notamment des dessins animés. Début 2014, elle prête sa voix au documentaire animalier Terre des ours, réalisé par Guillaume Vincent. Elle désirait, pour une fois, participer à un film que pourrait voir son fils[31].

Entre 2012 et 2015, l'actrice joue aussi Jeanne d'Arc, dans l'oratorio « Jeanne d'Arc au bûcher » d'Arthur Honegger, sur un livret de Paul Claudel et réalisé par Côme de Bellescize[32]. Cotillard, qui avait déjà interprété ce rôle en 2005 à Orléans et en 2012 à Barcelone, rejoint l'Orchestre symphonique de New York au Avery Fisher Hall en juin 2015[33]. En mars 2015, elle est aussi à Paris pour le même rôle, avec l'Orchestre de Paris[34].

En 2015, l'actrice prête cette fois-ci sa voix au rôle principal du dessin animé Avril et le monde truqué de Franck Ekinci et Christian Desmares, inspiré de la bande dessinée de Jacques Tardi[35]. Elle double aussi La Rose dans l'adaptation américaine animée du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry[36], présenté à Cannes en 2015, et aussi la voix de Scarlet Overkill dans la version française de Les Minions[37].

Elle change de registre et tourne avec les frères Dardenne le film social Deux jours, une nuit où elle interprète une ouvrière sortie de dépression, obligée de convaincre ses collègues de renoncer à leurs primes de fin d'année pour retrouver son emploi. Elle est de nouveau saluée par la critique internationale et la profession pour son travail sur ce film qui lui vaut une seconde nomination à l'Oscar de la meilleure actrice en 2015, sept ans après son sacre pour La Môme. La même année, elle est face à Michael Fassbender dans Macbeth de Justin Kurzel dans lequel elle incarne Lady Macbeth. Elle retrouve l'acteur et le réalisateur peu après dans Assassin's Creed.

En 2016, elle présente deux nouveaux films sur la Croisette : Mal de pierres de Nicole Garcia qui évoque la quête éperdue d'amour d'une femme broyée par les carcans sociaux et Juste la fin du monde du réalisateur québecois Xavier Dolan, d'après Jean-Luc Lagarce, avec également Gaspard Ulliel, Vincent Cassel, Léa Seydoux et Nathalie Baye. Elle devient alors la première comédienne à défendre six films en compétition à Cannes sur cinq années consécutives : De rouille et d'os en 2012, The Immigrant en 2013, Deux jours, une nuit en 2014, Macbeth en 2015 et enfin Mal de pierres et Juste la fin du monde en 2016. En parallèle, elle revient au grand spectacle hollywoodien au côté de Brad Pitt avec Alliés, réalisé par Robert Zemeckis.

En juin 2017 elle est présidente du jury du 31e Festival du film de Cabourg, succédant ainsi aux comédiennes Juliette Binoche et Emmanuelle Béart.

Vie privée

Dans les années 1990, Marion Cotillard fréquente l'acteur Julien Rassam, fils du réalisateur et producteur Claude Berri. Le 18 octobre 1998, il se défenestre sous ses yeux depuis le troisième étage de l'Hôtel Raphael à Paris. Devenu tétraplégique, il se suicide le 3 février 2002[39]. De 2000 à 2005, elle entretient une relation avec l'acteur Stéphan Guérin-Tillié, avec qui elle joue dans les courts métrages Quelques jours de trop (2000) et Heureuse (2001), dans la série télévisée Les redoutables (2001), et aussi dans deux longs métrages de 2005 : Cavalcade et Edy, ce dernier film étant réalisé par Stéphan.[40],[41] Elle entretient une relation avec le chanteur Sinclair de 2005 à 2007[42],[43].

Depuis octobre 2007, elle est la compagne de l'acteur et réalisateur Guillaume Canet[44]. Ils étaient amis depuis 1996[45] et tous deux ont déjà tourné ensemble en 2002 dans la comédie romantique Jeux d'enfants. Ils ont multiplié les collaborations : ils se retrouvent ensemble à l'écran en 2009 dans l'épopée Le Dernier Vol et en 2015 pour doubler Les Minions, et elle joue sous la direction de Canet dans les films Les Petits Mouchoirs et Blood Ties. Malgré les rumeurs, l'actrice dément, dans une interview réalisée en 2014, leur mariage[46]. Bien que depuis 2010 Cotillard ait été repérée portant un solitaire en diamant à la main gauche - un cadeau de Canet -, ils ne sont pas fiancés.[47] Le couple reste très discret, n'apparaissant en public qu'en de rares occasions, et donne naissance à un garçon, prénommé Marcel, le à l'hôpital américain de Paris de Neuilly-sur-Seine[48]. Le 22 septembre 2016, et notamment pour faire taire les rumeurs selon lesquelles elle serait liée à la séparation de Brad Pitt et d'Angelina Jolie, elle annonce sur Instagram sa seconde grossesse[49]. Elle a donné naissance à une petite fille, prénommée Louise, le vendredi [50].

Filmographie

Cinéma

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Télévision

Courts-métrages

Clips

Publicités

Doublage

Elle se double elle-même pour les versions françaises de la plupart de ses films tournés en langue anglaise, et prête également sa voix à des documentaires ou des films d'animation.

Théâtre et oratorios

Autres activités

Engagements écologiques

Logo de Greenpeace.
Greenpeace, une association dont Marion Cotillard est militante.

Marion Cotillard est militante écologiste de l'organisation Greenpeace[57], et use de sa notoriété pour sensibiliser à la préservation de l'environnement. En 2007, elle est nommée marraine du navire Costa Serena, de la compagnie de croisière impliquée dans le respect de l'environnement Costa Croisières, qu'elle inaugure le 19 mai à Marseille. Elle rejette notamment un contrat publicitaire avec la marque de cosmétiques L'Oréal, car celle-ci fait des tests sur les animaux. En 2009, elle participe à l'enregistrement de la chanson Beds are Burning, message lancé par Kofi Annan en faveur de l'écologie, afin de mobiliser la population en vue du sommet politique de Copenhague, qui se déroule en décembre 2009. En 2009 et en 2014, elle participe également à la narration de deux documentaires sur des milieux naturels en danger, Voyage sous les mers 3D et Terre des ours.

Photographie aérienne d'une forêt congolaise.
L'actrice lutte notamment pour la préservation de la forêt du Bassin du Congo.

En juillet 2010, elle se rend au Congo-Kinshasa, en compagnie d'autres militants de Greenpeace, afin de lutter contre la déforestation massive de la forêt du Bassin du Congo. Un documentaire retraçant son voyage est diffusé par l'organisation. En 2011, elle soutient officiellement le chef indigène brésilien Raoni dans sa lutte contre le barrage de Belo Monte, voué à inonder des centaines d'hectares et forcer le déplacement de populations, en signant sa pétition[58]. Également en 2011, elle apporte son soutien à l'association Wild-Touch en parrainant Il était une forêt, un projet cinématographique et cross media sur les dernières grandes forêts primaires du monde et les dangers qui les guettent[59].

Marion Cotillard est également depuis 2010 marraine de l'organisation caritative de la navigatrice Maud Fontenoy, la Fondation Maud Fontenoy[60]. En octobre 2010, elle se rend dans plusieurs collèges parisiens avec Maud Fontenoy et le Ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo, afin de sensibiliser les enfants à la biodiversité marine et à la nécessité de sa protection[61].

En avril 2012, elle rend visite à Florence Cassez dans la prison pour femmes de Tepeplan au Mexique[62].

En février 2015, elle accompagne avec Mélanie Laurent le président de la République française François Hollande à Manille, aux Philippines, et y prononce un discours de sensibilisation sur le réchauffement climatique en vue de la conférence de Paris[63].

Musique

En parallèle de sa carrière d'actrice, Marion Cotillard participe parfois à des œuvres musicales en tant que chanteuse ou bassiste. Il s'agit surtout de collaborations avec des artistes qu'elle admire ou dont elle est proche, tels Hawksley Workman et Yodelice, ou d'œuvres créées dans le cadre de la promotion du sac Lady Dior, comme The Eyes of Mars, chanté avec Franz Ferdinand[64]. Hawksley Workman a d'ailleurs participé à la bande originale d'une des publicités tournées pour Dior dans lesquelles joue l'actrice, le court-métrage Lady Grey[65],[66] et Yodelice contribue à celle de l'épisode Lily's body du web-documentaire sur Dior. C'est aussi Yodelice qui signe la bande originale du film Les Petits Mouchoirs. Certaines chansons font également partie de la bande-originale des films dans lesquels elle joue, telles Take It All et My Husband Makes Movies, de la comédie musicale Nine.

Photographie du chanteur Yodelice à un concert
Marion Cotillard a accompagné son ami Yodelice sur quelques concerts de sa tournée en 2010-2011.

Fin 2010 et début 2011, à l'invitation de son ami le chanteur Maxim Nucci, elle parcourt les routes avec le groupe Yodelice[67]. Elle l'accompagne à certains de ses concerts en France et en Belgique et sur quelques plateaux télévisés, où elle interprète notamment le titre phare de l'album Cardioid, More Than Meets The Eyes. Sur scène, elle se présente sous le pseudonyme de « Simone », le prénom de sa grand-mère maternelle, « qui rêvait d'être chanteuse »[68].

Interprétations

Selon Joseph Mount, le meneur du groupe Metronomy, Marion Cotillard a également enregistré en 2014 des chansons avec leur groupe[70]. Elle se produit d'ailleurs sur la scène du Palais des sports de Paris avec le groupe anglais en , à l'occasion de la soirée d'anniversaire de la chaîne Canal+, en interprétant Is She Really Going Out With Him[71].

Collaboration avec Dior

En 2008, elle devient l'égérie de la marque Dior, dont elle porte souvent les créations sur le tapis rouge[72], et surtout du sac Lady Dior, qu'elle promeut en étroite collaboration avec les couturiers de la maison Dior, notamment John Galliano et Raf Simons. Elle est même invitée à élaborer son propre modèle de sac. La campagne de publicité pour Lady Dior conduit l'actrice à apparaître dans des publicités semblables à des courts-métrages, élaborées par des réalisateurs prestigieux, comme Olivier Dahan (qui la dirige dans La Môme), David Lynch et John Cameron Mitchell. L'actrice et la maison de haute couture proposent également un webdocumentaire en sept parties qui explore leur collaboration et l'histoire de la marque Dior[73]. En 2014, quatre des sept épisodes ont déjà été diffusés : Fantasia, Up and Up, Métamorphoses et Lily's body.

Le tout premier numéro du magazine de la maison Dior, Dior Magazine, la met à l'honneur en [74].

Campagnes publicitaires

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 2009 : Lady Dior Paris: Lady Noire pour la collection Printemps-Été 2009
  • 2009 : Lady Dior New York: Lady Rouge pour la collection Automne-Hiver 2009/2010
  • 2010 : Lady Dior Shanghai: Lady Blue pour la collection Printemps-Été 2010
  • 2010 : Lady Dior London: Lady Grey pour la collection Automne-Hiver 2010/2011
  • 2011 : Lady Dior Moscow pour la collection Printemps-Été 2011
  • 2011 : Miss Dior handbags pour la collection Automne-Hiver 2011/2012
  • 2011 : Lady Dior Los Angeles pour la collection Automne-Hiver 2011/2012
  • 2012 : Lady Dior: Paris pour la collection Printemps-Été 2012
  • 2012 : Lady Dior Hampton pour la collection Automne-Hiver 2012
  • 2013 : Lady Dior handbags pour la collection Printemps-Été 2013
  • 2013: Lady Dior Resort pour la collection Automne-Hiver 2013/2014
  • 2014 : Lady Dior handbags pour la collection Printemps-Été 2014
  • 2014 : Lady Dior Electric City pour la collection Automne-Hiver 2014-2015
  • 2015 : Lady Dior handbags pour la collection Printemps-Été 2015
  • 2015: Lady Dior handbags pour la collection Automne-Hiver 2015/2016
  • 2016 : Lady Dior handbags pour la collection Hiver-Printemps 2015
  • 2016: Lady Dior Cruise pour la collection Printemps-Été 2017

Distinctions

Pour sa « contribution au rayonnement des arts dans la France et dans le monde », l'actrice est faite Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres[75] le .

En plus de cette distinction officielle, Marion Cotillard a également accumulé les récompenses décernées par les professionnels ou les critiques du cinéma, notamment à la suite du succès international de La Môme, qui lui vaut en 2008 d'être la première actrice à cumuler pour un même rôle, de surcroît interprété en langue française, le Golden Globe, le BAFTA, le César et l'Oscar de la meilleure actrice.

Avec d'autres interprétations saluées comme celles dans De rouille et d'os ou Deux jours, une nuit, l'actrice cumule 2 Césars (sur 7 nominations), 1 Oscar (sur 2 nominations), 1 Golden Globe (sur 3 nominations) et 1 BAFTA (sur 2 nominations).

Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur.

Résultats au box-office

Au , son box-office français, tous rôles confondus, totalise 63 849 422 entrées[76]. Marion Cotillard a d'abord commencé par connaître le succès en France avec des films français, notamment avec les trois premiers de la saga Taxi, Jeux d'enfants puis La Môme. Depuis 2009, son succès commercial en France comprend également des films américains comme Minuit à Paris ou Inception.

Au niveau international, elle se fait connaître grâce à son interprétation dans La Môme, mais c'est le film de super-héros The Dark Knight Rises qui constitue son plus gros succès commercial, en détenant la 10e position au box-office mondial[77] et la 6e position sur le territoire américain[78].

Box-office de ses plus gros succès en France
Film Année Entrées en France Pays Recettes Monde
1 Taxi 2 2000 10 345 901 Flag of France.svg 64 433 844 $
2 Taxi 1998 6 522 121 Flag of France.svg 44 486 269 $
3 Taxi 3 2003 6 151 691 Flag of France.svg 64 497 208 $
4 Les Petits Mouchoirs 2010 5 452 322 Flag of France.svg 48 325 382 $
5 La Môme 2007 5 242 769 Flag of France.svg 86 272 869 $
6 Inception 2010 4 915 637 Flag of the United States.svg 825 532 764 $
7 Un long dimanche de fiançailles 2004 4 454 783 Flag of France.svg 70 115 868 $
8 The Dark Knight Rises 2012 4 413 773 Flag of the United States.svg 1 084 439 099 $
9 De rouille et d'os 2012 1 930 536 Flag of France.svg 19 487 274 $
10 Minuit à Paris 2011 1 739 215 Flag of the United States.svg 151 119 219 $
11 Public Enemies 2009 1 537 488 Flag of the United States.svg 214 104 620 $
12 Big Fish 2004 1 173 319 Flag of the United States.svg 122 919 055 $
13 Jeux d'enfants 2003 1 098 398 Flag of France.svg 8 561 371 $
14 Juste la fin du monde 2016 1 034 814[79] Flag of Canada.svg Flag of France.svg 5 900 702 $

Bibliographie

  • Dominique Choulant, Marion Cotillard - biographie, éditions L'Entretemps/Max Milo, 2016, (ISBN 978-2-315-00732-5)

Notes et références

Notes

  1. Claudette Colbert, qui reçut également l'Oscar de la meilleure actrice pour New York-Miami en 1935, n'était française que de naissance et était naturalisée américaine depuis longtemps lorsqu'elle fit carrière à Hollywood.
  2. En outre, Marion Cotillard est la quatrième Française à recevoir un Oscar, puisque Juliette Binoche avait aussi obtenu une statuette mais du Meilleur second rôle, en 1997 pour Le Patient anglais d'Anthony Minghella.

Références

  1. « Niseema Theillaud, mère Méditerranée », Gala.fr, (consulté le 22 juillet 2016)
  2. « Marion Cotillard, belle à douter », RTBF, (consulté le 22 juillet 2016)
  3. Prisma Média, « Niseema Theillaud, mère Méditerranée - Gala », sur Gala.fr (consulté le 25 avril 2016)
  4. « L'autre Cotillard », sur Letelegramme.fr, (consulté le 31 octobre 2014)/
  5. « Le petit monde de Marion Cotillard », sur marieclaire.fr, 2005 (consulté le 31 octobre 2014).
  6. Libération, 09/02/2006 "Edith donc", consulté le 14/01/2013
  7. Constance Rondet, « Talent - De Jeanne d'Arc à la Môme », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le 9 février 2011).
  8. « Liste des jurés au Festival de Marrakech 2002 »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 20 juin 2017).
  9. Interview Femme actuelle no 1162
  10. Sophia Loren avait obtenu l'Oscar pour La Ciociara (1960) de Vittorio De Sica pour un rôle en italien, devenant ainsi la seule comédienne à être honorée pour une interprétation non anglophone.
  11. Les deux précédentes actrices avaient été récompensées pour des rôles en langue anglaise dans des films anglo-saxons : Simone Signoret pour Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton en 1960 et Juliette Binoche, pour Le Patient anglais en 1997.
  12. Diffusion sur Canal+ le .
  13. « 11 septembre : l'affaire Cotillard », Le Nouvel observateur, .
  14. Les répercussions des déclarations de Marion Cotillard
  15. « Marion Cotillard regrette ses propos sur le 11 septembre », Voici.
  16. « Je ne pensais pas aimer Los Angeles » interview par Richard Gianorio, Madame Figaro, 26 février 2010
  17. Léna Lutaud, « Palmarès 2008 des acteurs : Daniel Auteuil l'emporte », Le Figaro,
  18. « Marion Cotillard est l'actrice la mieux payée du cinéma français » RFI, 22 février 2011.
  19. Marion Cotillard et Morgan Freeman annulent leur présence au 20H de TF1 sur "Jeanmarcmorandini.com", consulté le 6 juin 2015.
  20. Nathalie Époque, « "The Dark Knight rises" : Marion Cotillard n'est que la marionnette de Nolan », L'Obs, (consulté le 23 mai 2015).
  21. (en) « Hasty Pudding Parades, Roasts Woman of the Year », The Harvard Crimson, .
  22. « Marion Cotillard élue plus beau visage de 2013 » People Daily, 25 décembre 2013.
  23. « Marion Cotillard - The 100 Sexiest Movie Stars 2013 » Empire Online, 10 octobre 2013.
  24. « Marion Cotillard et Martin Scorsese dans le jury du Festival de Marrakech »
  25. « James Gray : «J'ai écrit The Immigrant pour Marion Cotillard» »
  26. Terre des Ours sur "Butagaz.fr", consulté le 6 juin 2015.
  27. « Marion Cotillard in Joan of Arc at the Stake » Nyphil.org, 22 janvier 2014.
  28. « New York Philharmonic To Stage "Joan of Arc" with Marion Cotillard » Blouin ArtInfo, 23 janvier 2014.
  29. « Jeanne d’Arc au Bûcher - Marion Cotillard »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
  30. « Marion Cotillard aux côtés de Marc-André Grondin pour Avril et le monde truqué » Métro, 20 mars 2014.
  31. « Le Petit Prince 3D avec Marion Cotillard, James Franco et Benicio Del Toro » Première, 7 juin 2013.
  32. « Marion Cotillard et Guillaume Canet s'invitent chez Les Minions »
  33. Choulant, p. 34
  34. « Marion Cotillard, Inception : les hommes de sa vie », Télé Star, (consulté le 2 novembre 2016)
  35. (en) « Marion Cotillard: Double Vision », sur vogue.com, (consulté le 2 novembre 2014)
  36. « Marion Cotillard en couple avec Sinclair? »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), sur actustar.com, (consulté le 30 mars 2015)
  37. « Marion Cotillard et Sinclair », sur Gala.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  38. « Guillaume Canet, Marion Cotillard… Un couple magnifique ! », sur purepeople.com, (consulté le 28 août 2014).
  39. « Truly, madly, deeply », sur The Sunday Times, (consulté le 31 octobre 2016)
  40. « Marion Cotillard: « Elle joue le jeu » », sur http://next.liberation.fr, (consulté le 26 juillet 2014).
  41. (en) « Marion Cotillard Gives Birth to a Son », sur People.com, (consulté le 20 mai 2011)
  42. Choulant 2016, p. 129
  43. « Angelina Jolie-Brad Pitt : Marion Cotillard dément les rumeurs et annonce sa grossesse », La Parisienne,‎ (lire en ligne)
  44. « Ce que l'on sait sur le deuxième enfant de Marion Cotillard », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  45. (en) « Interview: Adam McKay and Judd Apatow », sur comingsoon.net, (consulté le 28 août 2014).
  46. Émission Les Enfants de la télé, .
  47. Elizabeth Lepage-Boily, « Marc-André Grondin et Marion Cotillard au générique du film d'animation Un monde truqué », (consulté le 25 juin 2014).
  48. « #marioncotillard et #guillaumecanet s’encanaillent pour #lesminions ! », Universal Pictures, (consulté le 11 mars 2015).
  49. Choulant 2016, p. 205
  50. Un grand bravo à Marion Cotillard !
  51. « Le chef Raoni en quête de soutien en France contre le barrage de Belo Monte », sur 20minutes.fr, (consulté le 14 janvier 2012).
  52. Mathieu Crucq, « Wild-Touch, le grand projet de Luc Jacquet, réalisateur de La Marche de l'Empereur », sur cineshow.fr, (consulté le 14 janvier 2012).
  53. Irène Frain, « 'Marion Cotillard, Maud Fontenoy, les battantes' », sur parismatch.com, (consulté le 25 juin 2014).
  54. « Marion Cotillard retourne au collège », (consulté le 25 juin 2014).
  55. « Marion Cotillard a rencontré Florence Cassez en prison », (consulté le 25 juin 2014).
  56. « Pourquoi Marion Cotillard et Mélanie Laurent se mobilisent avec François Hollande ? », Huffington Post, (consulté le 26 février 2015).
  57. « Marion Cotillard chante pour Franz Ferdinand », (consulté en 31 octobre 2014site=lesinrocks.com).
  58. Hawksley Workman, « Hawksley Workman déclare enregistrer une chanson pour Lady Grey London », sur Twitter, (consulté le 31 octobre 2014).
  59. « Fin de la saga Lady Dior : Marion Cotillard dans Lady Grey London », sur lesnouveauxcinephiles.com, (consulté le 31 octobre 2014).
  60. Valérie Domain, « Marion Cotillard se produit incognito avec Yodelice », sur gala.fr, (consulté le 31 octobre 2014).
  61. Émission Vivement dimanche, .
  62. (en) « Marion Cotillard sings in the latest Lady Dior film », sur harpersbazaar.co.uk, 1re novembre 2012.
  63. (en) Rachel McGrath, « Metronomy's Joe Mount : "I've been recording with Marion Cotillard" », sur huffingtonpost.co.uk, (consulté le 25 juin 2014).
  64. « Cotillard chante pour les 30 ans de Canal + », sur lejdd.fr, (consulté le 2 novembre 2014).
  65. « Marion Cotillard : ses plus belles robes Christian Dior »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), sur grazia.fr, (consulté le 2 novembre 2014).
  66. « Lily's body : le 4ème épisode de la Web Série de Dior x Marion Cotillard », sur konbini.com (consulté le 2 novembre 2014).
  67. Marion Cotillard en Couverture du Magazine Dior
  68. (fr) L'Express Remise du 15 mars 2010 par le ministre de la culture Frédéric Mitterrand des insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Marion Cotillard 18 mars 2010.
  69. (fr) Fiche de Marion Cotillard sur le Box-Office France, Jpbox-office, consulté le 25 décembre 2016.
  70. (en) « The Dark Knight Rises (2012) », sur Box-Office Mojo (consulté le 25 juin 2014)
  71. (en) 2010 Yearly Box Office Results, Box-Office Mojo, consulté 1er janvier 2012.
  72. « Juste la fin du monde », sur jpbox-office (consulté le 25 décembre 2016)

Annexes

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque nationale de Catalogne • WorldCat