Marie-France Brière (audiovisuel)

(Redirigé depuis Marie-France Brière (Audiovisuel))

Marie-France Brière est une réalisatrice, productrice et directrice des programmes de chaînes de télévision françaises, née en août 1942[1].

Marie-France Brière (audiovisuel)

Sommaire

Biographie

Née d'une mère Argentine et d'un père Français commandant de paquebot, Marie-France Brière commence sa carrière en 1961, lorsqu'en vacances au Brésil, elle entend dans la rue la chanson Brigitte Bardot, Bardot... Brigitte beijo, beijo du Paraguayen Digno Garcia. Elle fait traverser l'Atlantique à ce tube pour inonder les ondes de radio françaises en étant produit chez Barclay. En échange de cette pépite, le faiseur de tubes yé-yé, Lucien Morisse, l'engage à Europe 1. Elle consacre alors plus de dix ans de son existence à la réalisation radiophonique.

En 1975, elle rejoint Antenne 2 à la demande de Jacques Martin pour créer "Dimanche Martin". Puis elle crée avec Stéphane Collaro le "Collaro show" avant un passage à la direction de Radio 7[2].

En 1978-1979, elle anime l'émission de variétés tournée en extérieur Exclusif, où les artistes donnent des prestations dans des lieux différents et répondent à des interviews et où Marie-France se promène un peu partout dans une même ville où elle rencontre différents artistes. A ne pas confondre avec l'émission du même titre diffusée sur TF1 à la fin des années 90 et présentée par Frédéric Joly. Cette série d'émissions est régulièrement rediffusée sur la chaîne du câble Télé Melody

En 1983, Hervé Bourges la nomme responsable de l'unité de programme de variétés de TF1 avec pour mission de redresser l'audience sinistrée. Elle installe alors toutes les vedettes de variété de la Une, comme Patrick Sabatier, Stéphane Collaro et Patrick Sébastien. Elle confie sa propre émission à l'homme d'affaire Bernard Tapie en février 1986, avec Ambitions, qui mêle pour la première fois variétés et économie. Elle importe et produit le jeu américain La Roue de la fortune qui cartonne chaque soir sur TF1. À coups de paillettes, de strass et du flair, ses émissions à 47% d'audience mettent TF1 en tête des audiences en seulement deux années.

À la suite de la privatisation de TF1 en avril 1987, elle rejoint Robert Hersant et Silvio Berlusconi sur La Cinq avec toutes les stars de TF1 pour y superviser les variétés et divertissements sous la direction de Carlo Freccero. Elle installe à l'antenne Patrick Sabatier, Stéphane Collaro, Patrick Sébastien, Thierry Ardisson ainsi que Guillaume Durand dans Face à France, ou Childéric.

Elle quitte la Cinq en 1990, lorsque Robert Hersant se désengage de la chaîne, et prend la direction des variétés et divertissements ainsi que des programmes jeunesse sur Antenne 2. Elle crée le dessin animé Princesse Shéhérazade qui fera le tour du monde.

Elle produit Fort Boyard, met à l'antenne Les Inconnus et le magazine pour la jeunesse Giga adapté de l'émission Perfecto qu'elle avait lancé sur La Cinq. Elle quitte la direction des variétés d'Antenne 2 en 1994 et rejoint le groupe Expand.

En 2004, elle crée sa propre société de production « La curiosité » où elle continue à produire des documentaires de création pour France Télévisions et TV5 Monde.

Depuis 2008, elle est déléguée générale du festival du film francophone d'Angoulême qu'elle a créé avec Dominique Besnehard et Patrick Mardikian.

Notes et références

Liens externes

Articles connexes