Marian Eleganti

Marian Eleganti
Image illustrative de l'article Marian Eleganti
Marian Eleganti en avril 2014
Biographie
Naissance (62 ans)
à Uznach
Ordre religieux OSB
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Vitus Huonder
Dernier titre ou fonction Évêque auxiliaire de Coire
Évêque titulaire de Lamdia,
auxiliaire de Coire
Depuis le
Abbé de l'Église catholique
Bénédiction abbatiale par
Mgr Ivo Fürer
Père-abbé de Saint Otmarsberg
Autres fonctions
Fonction religieuse
  • Membre de la CES

Blason
« Cor ad cor loquitur » (François de Sales)
« Le cœur parle au cœur »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Marian Eleganti OSB, né Eugen Eleganti le 7 avril 1955 à Uznach dans le canton de Saint-Gall, est un prêtre catholique suisse théologien et évêque titulaire du diocèse de Coire. De 1999 à 2009 il a été abbé de l'abbaye de Saint Otmarsberg.

Biographie

Eugen Eleganti naît et grandit à Uznach dans le canton de Saint-Gall. Après sa scolarité obligatoire, il étudie au gymnase bénédictin d'Einsiedeln où il obtient sa maturité. En 1974 il entre dans l'ordre religieux des bénédictins à l'abbaye d'Einsiedeln où il y prononce ses vœux en 1975. Il prend alors le nom religieux de David.

Toutefois, il quitte le monastère une année plus tard et se rend à Rome dans une communauté nouvelle ad experimentum au fort accent charismatique fondée par l'autrichien Joseph Seidnitzer qui se nomme Pro Deo et fratribus – Famille de Marie (PDF-FM). Cette communauté sera dissoute à cause de nombreuses dérives sectaires[1]. À Rome, il a poursuit ses études et étudie la théologie catholique à l'université pontificale du Latran. En 1978, il part à Innsbruck pour devenir gestionnaire de la communauté. En 1990, il quitte cette communauté après être entré en conflit ouvert avec Joseph Seidnitzer sur ses pratiques sectaires[2]. À propos de son appartenance à cette communauté de prêtres il dit par la suite : « Je sais combien il est facile de se perdre lorsqu'on recherche la vérité[2] ».

En 1990, il rentre à l'abbaye de Saint Otmarsberg où il prend alors le nom religieux de Marian. En 1994, après plusieurs interruptions, il achève finalement ses études de théologie à l'université de Salzbourg. Le 2 octobre 1994, il fait profession de foi. Le 16 novembre 1994, il est ordonné diacre par Mgr Otmar Mäder. Il est ordonné prêtre le 23 juin 1995 par Ivo Fürer, évêque de Saint-Gall.

En 2003, il entreprend à l'université de Salzbourg une thèse sur le concept de vérité chez Romano Guardini. Il obtient son doctorat summa cum laude.

En 2009, il se prononce en faveur de l'initiative populaire « Contre la construction de minarets ».

Abbatiat

l'abbé Marian Eleganti en 2006

Le 15 juillet 1999 le chapitre des moines de l'abbaye bénédictine de Saint Otmarsberg l'élit Père-Abbé de la plus jeune abbaye de Suisse. Il en devient le deuxième Père-Abbé en succédant à Ivo Auf der Maur. Le 19 août 1999, il reçoit la bénédiction abbatiale des mains de l'évêque diocésain Ivo Fürer.

La congrégation des bénédictins missionnaires de Sainte-Odile à Uznach ont établi plusieurs congrégations notamment en Europe de l'Est et de l'Ouest, en Afrique du Sud, en Amérique du Sud, à Cuba et aux États-Unis, en Inde, en Corée, en Chine, au Kazakhstan et aux Philippines.

Épiscopat

Le 7 décembre 2009 le pape Benoît XVI le nomme évêque titulaire de Lamdia et évêque auxiliaire de Coire. La consécration épiscopale a lieu le 31 janvier 2010 à la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Coire. Il est ordonné par l'évêque diocésain Vitus Huonder. Les évêques co-consécrateurs sont l'archevêque Francesco Canalini alors nonce apostolique de Suisse du Liechtenstein ainsi que l'évêque émérite de Coire Amédée Grab OSB.

À partir du 31 janvier 2010, il prend en charges ses fonctions et responsabilités[3]. Depuis le 1er février 2010, il est vicaire général chargé de la pastorale, de l'administration et de la représentativité du vicariat général des cantons de Zurich et Glaris.

Depuis 2011, au même titre que Denis Theurillat ou Alain de Raemy, il est chargé de la jeunesse pour la partie germanophone et italophone de la Suisse au sein de la conférence des évêques suisses.

Du 23 février 2011 au 1er juillet 2014, il succède à Ernst Fuchs au poste de recteur du séminaire de Saint-Lucius à Coire[4].

Depuis le 7 avril 2011, il est vicaire épiscopal pour les communautés religieuses et monastiques, ainsi que la formation et les études philosophiques et théologiques et pour la formation continue des aumôniers.

Autres

Marius Eleganti est chapelain conventuel honoraire de l'association suisse de l'Ordre de Malte.

Le 3 mars 2012, il devient membre de l'Académie européenne des sciences et des arts dans la catégorie VII : religions du monde.

Notes et références

  1. (de) Michael Meier, « Die dunkle Vergangenheit von Bischof Eleganti », Tages-Anzeiger,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (de) Matthias Herren et Christine Steffen, « «Man muss immer mit der Sünde rechnen, der Mensch ist schwach» », Neue Zürcher Zeitung,‎ (lire en ligne)
  3. Lebenslauf von Marian Eleganti (Bistum Chur), abgerufen am 5. Januar 2014
  4. (de) « Bischof Huonder will auch abgewiesene Priesteramtskandidaten » [html], sur cathkathcatt.ch, APIC, (consulté le 20 février 2015)

Sources

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes