Maria Dzielska

Maria Dzielska
Biographie
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Cracovie
Sépulture
Cimetière de Salwator (en)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Maria Dzielska, née le à Cracovie et morte le dans la même ville, est une historienne polonaise de l'université jagellonne de Cracovie[1].

Biographie

Hypatie d'Alexandrie

Maria Dzielska analyse et explique la mort d'Hypatie comme le résultat de la lutte entre deux factions chrétiennes : celle du modéré Oreste (qui supportait Hypatie) et celle du plus rigide Cyrille d'Alexandrie. Cette thèse est celle rapportée par Socrate le Scolastique (vers 440) qui affirmait aussi qu'elle aurait été accusée d'empêcher la réconciliation des deux factions.

En 2007, Michael Deakin publie le livre Hypatia of Alexandria: Mathematician and Martyr « au moins en partie, une réponse au livre de Maria Dzielska », qui portait sur l'héritage historique et littéraire d'Hypatie au détriment de ses mathématiques, et que Deakin avait déjà recensé pour The American Mathematical Monthly[2].

Ouvrages

  • (pl) Maria Dzielska, Hypatia z Aleksandrii (1re édition, Cracovie 1993, 2e éd. 2006, 3e éd. 2010).
  • Maria Dzielska (trad. Marion Koeltz, préf. Monique Trédé), Hypatie d’Alexandrie, Paris, Éditions des Femmes, (ISBN 978-2-7210-0592-2)

Notes et références

  1. (pl) Université Jagellonne de Cracovie, « site de l'Université Jagellonne de Cracovie » (consulté le 6 décembre 2007)
  2. (en) Meredith Clement, Jeremy Lea, Lisa Pham, Brandon Smith, Devin Smith, Nancy Wagner, Charlotte Simmons et John Barthell, « Re-righting the History of Women in Science », Math Horizons, Mathematical Association of America, vol. 16, no 4,‎ , p. 26-27 (JSTOR 25678817)

Liens externes