Maria Blumenthal-Tamarina

Maria Blumenthal-Tamarina
Nom de naissance Мари́я Миха́йловна Блюмента́ль-Тама́рина
Naissance
Saint-Pétersbourg
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Nationalité Drapeau de la Russie russe → Drapeau de l'URSS soviétique
Décès (à 79 ans)
Moscou, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Profession actrice

Maria Blumenthal-Tamarina (en russe : Мари́я Миха́йловна Блюмента́ль-Тама́рина), née Klimova le à Saint-Pétersbourg et décédée le à Moscou, est une actrice de théâtre soviétique, Artiste du peuple de l'URSS (1936), l'une des premières en Union soviétique à être honorée de ce titre[1].

Biographie

Le père de Maria Blumenthal-Tamarina, Mikhaïl Klimov est un ancien serf, esclave agricole d'un grand propriétaire terrien. À la sortie du gymnasium Mariïnski de Saint-Pétersbourg, en 1875, elle obtient le diplôme de préceptrice. Son début sur scène a lieu en 1885, au sein d'une troupe de théâtre amateur, mais déjà en 1887, elle se produit en tant qu'actrice professionnelle dans l'adaptation de Kean d'Alexandre Dumas au théâtre d'été au parc Petrovski de Moscou. Elle travaille à partir de 1889 dans le théâtre du mélodrame de Mikhaïl Lentovski . Entre 1890 et 1901, sa troupe effectue de nombreuses tournées notamment à Tiflis, Vladikavkaz, Rostov-sur-le-Don, Kharkiv. De retour à Moscou, Blumenthal-Tamarina travaille au Théâtre Korch, Théâtre de la comédie, théâtre Soukhodolski, théâtre Maly (1933-1938)[2]. En 1911, commence sa carrière cinématographique avec Le Cadavre vivant de Boris Tchaïkovski , elle apparaitra en tout dans plus de vingt films. En 1936, elle tient le rôle principal dans Les Chercheurs de bonheur, l'histoire d'une famille juive venue s'installer dans un kolkhoze de l'Extrême-Orient russe[3],[4].

Maria Blumenthal-Tamarina est décorée de l'Ordre de Lénine et de l'Ordre du Drapeau rouge du Travail en .

Morte le à Moscou, l'actrice est enterrée au cimetière de Novodevitchi.

Filmographie

Notes et références

  1. (ru)Оксана Дубровская, Театр, ОЛМА Медиа Групп,‎ (ISBN 9785948491066, lire en ligne), p. 56
  2. (en)Robert Leach, Victor Borovsky, A History of Russian Theatre, Cambridge University Press, (ISBN 9780521432207, lire en ligne), p. 330
  3. (en)J. Hoberman, The Red Atlantis: Communist Culture in the Absence of Communism, vol. 48, Temple University Press, coll. « Culture and the moving image », (ISBN 9781566397674, lire en ligne), p. 84
  4. (en)Hannah Ewence, Helen Spurling, Visualizing Jews Through the Ages: Literary and Material Representations of Jewishness and Judaism, vol. 37, Routledge, coll. « Routledge Studies in Cultural History », (ISBN 9781317630289, lire en ligne), p. 240

Liens externes