Marcienne de Dellys

Marcienne de Dellys

Sainte Marcienne de Dellys, vierge et martyre, est née à Dellys dans l'actuelle Algérie, au IVe siècle.

Le supplice de Sainte Marcienne

Issue d'une famille aisée, elle s'était convertie au christianisme très jeune. Un jour, s'approchant de la statue de Diane qui était sur la place de la ville de Cherchell, elle entreprit de la briser pour faire disparaître l'idole qu'elle représentait à ses yeux.

Elle fut arrêtée par les soldats, fouettée et remise aux gladiateurs pour assouvir leurs besoins de luxure. Mais ceux-ci, miraculeusement, ne la touchèrent pas. Elle fut donc livrée aux bêtes dans l'arène. Un lion l'épargna, mais un taureau la blessa et un léopard l'acheva.

Son martyre eut lieu lors des persécutions de Dioclétien, en 303. Il figure sur une miniature du XVe siècle conservée à la Bibliothèque nationale de France.

Sa fête a été fixée au 9 janvier ou le 11 juillet.

Notes et références