Marcel Lemoine

Marcel Lemoine
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Marcel Lemoine, né le à Châteauroux (Indre) et mort le dans la même ville, est un résistant et homme politique français.

Biographie

D'abord employé de bureau, comptable de formation, il adhère à 17 ans[1] au PCF, est secrétaire des Jeunesses communistes de Châteauroux en 1937, à 19 ans, puis membre du Comité départemental de l'Indre en 1938 et 1939, secrétaire de la Section communiste de Châteauroux en 1939. Après le pacte germano-soviétique, son action doit devenir clandestine. Il rédige, imprime et distribue des tracts et des journaux, dont L'Émancipateur de l'Indre à Déols et à Châteauroux.

Arrêté le 17 janvier 1941 à Châteauroux pour propagande communiste, en même temps que Robert Marchadier, il est emprisonné à Clermont-Ferrand et, comme il est pris pour un important dirigeant, condamné à mort par la Cour spéciale du Tribunal militaire de Clermont-Ferrand le 11 septembre 1941, ainsi que Marchadier. Ces condamnations à mort, les premières prononcées dans la zone dite libre, sont considérées comme excessives, entraînent beaucoup de protestations et sont commuées par le maréchal Pétain en travaux forcés à perpétuité. Marcel Lemoine est détenu à la prison de Saint-Étienne, s'en évade le 26 septembre 1943 et est repris par la Gestapo à Nîmes en mai 1944. Il est transféré au camp de Compiègne et déporté à Buchenwald. Ayant survécu, libéré le 11 avril 1945 par l'armée américaine, il rentre à Châteauroux et reprend sa vie militante.

Il est adjoint au maire de Châteauroux de 1945 à 1947 et conseiller municipal jusqu'en 1959. De 1947 à 1967, il est secrétaire de la Fédération départementale du Parti communiste. Élu maire de Déols en 1959, il le demeure jusqu'en 1977 puis de 1983 à 1989, la municipalité passant alors à la droite. Il est conseiller général du canton de Châteauroux-Est de 1967 à 1985.

Marcel Lemoine est élu député le 12 mars 1967[2]. Il est battu en 1968 mais de nouveau élu le 11 mars 1973[3]. Il n'est pas réélu en 1978. Il décède à 79 ans.

L'avenue de Châteauroux à Déols, un centre d'affaires à Châteauroux ainsi que le centre sportif de Déols portent le nom de Marcel Lemoine.

Sources

  • Georges Pirot, Mémoires d'un petit paysan berrichon du Boischaut Sud de l'Indre, préface de Marcel Lemoine, 205 p., Société d'Éditions Nouvelles de l'Indre, Châteauroux, 1981
  • Georgette Guéguen Dreyfus, Résistance Indre et Vallée du Cher, préface de Roland Despains et M. Rousselet, Éditions sociales, Paris, 2 tomes, 1970 et 1972
  • Rolland Hénault, Marcel Lemoine ou la guillotine à 20 ans, une rencontre et le récit d'un parcours de vie peu ordinaire d'un jeune castelroussin, 220 p., Association Histoire, devoir de mémore, Déols, 1996

Notes et références

  1. V. Christine Méry-Barnabé, Célèbres en Berry : les personnalités de l'Indre, Saint-Cyr-sur-Loire, A. Sutton, (ISBN 2849103586), p. 185.
  2. http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/trombinoscope/Vrepublique/Legis03/lemoine-marcel-23121918.asp
  3. http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/trombinoscope/Vrepublique/Legis05/lemoine-marcel-23121918.asp

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe