Marc Goos

Marc Goos
Marc Goos.JPG
Marc Goos lors du Tour de l'Ain 2013.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2010Jo Piels
2011-2012Rabobank Continental
08.2016-12.2016[n 1]WV De Jonge Renner
2017Sunweb Development
Équipes professionnelles
08.2011-12.2011Rabobank (stagiaire)
08.2012-12.2012Rabobank (stagiaire)
01.2013-06.2013[n 2]Blanco
06.2013-12.2014[n 3]Belkin
01.2015-07.2016[n 4]Lotto NL-Jumbo

Marc Goos est un coureur cycliste néerlandais né le à Bréda, des années 2010.

Biographie

Marc Goos commence le cyclisme à l'âge de dix ans, voulant imiter son père pratiquant dans un club de cyclotourisme. Il se lance ensuite en compétition et s'inscrit au club WV De Jonge Renner[1].

Lors de sa saison avec l'équipe continentale néerlandaise Jo Piels en 2010, Marc Goos remporte en mai le Tour de Berlin, puis en juin le Tour de Mainfranken. Ses bons résultats lui permettent de rejoindre en 2011 l'équipe Rabobank Continental, réserve de l'équipe ProTour Rabobank. Durant sa première saison avec cette équipe, il est notamment vainqueur du Tour de León, troisième du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre espoirs. Il se fracture cependant la hanche en tombant lors de la Mi-août en Bretagne[2]. Il doit renoncer à disputer le Tour du Colorado avec l'équipe professionnelle Rabobank en tant stagiaire[1], et mettre fin à sa saison[3]. En 2012, il est troisième du Triptyque des Monts et Châteaux, du Tour de Thuringe et, à nouveau, du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre espoirs. Il est stagiaire au sein de l'équipe Rabobank en fin de saison.

Marc Goos devient professionnel en 2013, au sein de l'équipe Blanco, renommée Belkin en cours de saison[4], qui l'engage pour deux ans[5]. En mars, il se fracture la clavicule lors d'un entraînement[6].

En 2014, son début de saison est retardé à cause d'une fracture du poignet, due à une chute à l'entraînement en janvier[7]. Il dispute son premier grand tour, le Tour d'Italie, en tant qu'équipier de Wilco Kelderman. Il est le seul à accompagner celui-ci en montagne après l'abandon de Steven Kruijswijk[4]. Il termine 35e de ce Giro, Kelderman septième. Lors du prologue du Tour de Suisse, il chute et se fracture la hanche[8]. Il ne court plus en compétition durant cette année. En août, le contrat qui le lie à l'équipe est prolongé de deux ans[9].

Il reprend l'entraînement durant l'hiver. Cependant, des douleurs à la hanche réapparaissent en début d'année 2015. Des examens permettent de détecter qu'un vaisseau sanguin endommagé a « [empêché] l'approvisionnement de nutriments vers la tête fémorale, ce qui a entraîné la mort d'un bout de l'os ». Après une transplantation cellulaire en 2015, il est à nouveau opéré pour remplacer la tête du fémur par un os artificiel. Étant toujours convalescent en début d'année 2016, la poursuite de sa carrière est incertaine[10],[11],[12].

En 2017, il rejoint l'équipe continentale Sunweb Development, réserve de l'équipe Sunweb. Il met un terme à sa carrière à l'issue de la saison[13].

Palmarès

Résultats sur les grands tours

Tour d'Italie

1 participation

Classements mondiaux

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[14] nc[15] nc[16]
UCI Europe Tour 118e[17] 163e[18] 260e[19]
Légende : nc = non classé

Notes et références

Notes

  1. Du 1er août 2016 au 31 décembre 2016
  2. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  3. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014
  4. Du 1er janvier 2015 au 31 juillet 2016

Références

  1. a et b (nl) « WF interviewt Goos: “Mezelf herontdekken bij de profs” », sur wielerflits.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  2. (nl) « Walsleben soleert naar zege in Mi-Août en Bretagne », sur wielerland.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  3. (nl) « Goos voelt de pijn van de breuk niet langer », sur bndestem.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  4. a et b (nl) « Weekendinterview: Marc Goos », sur wielerflits.nl, (consulté le 29 octobre 2014)
  5. (nl) « Goos naar profs Raboploeg », sur nusport.nl, (consulté le 29 octobre 2014)
  6. (nl) « Blanco-renner Goos breekt sleutelbeen bij trainingsrit », sur nusport.nl, (consulté le 29 octobre 2014)
  7. (nl) « Wielrenner Goos breekt pols », sur telegraaf.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  8. (nl) « Belkin-renner Goos breekt heup tijdens Ronde van Zwitersland », sur nusport.nl, (consulté le 29 octobre 2014)
  9. (nl) « Mike Teunissen gaat naar Belkin », sur wielerflits.nl, (consulté le 29 octobre 2014)
  10. « Route - Marc Goos en retraite forcée à l'âge de 25 ans ? », sur cyclismactu.net, (consulté le 23 mars 2016)
  11. (nl) « Weekendinterview: Marc Goos », sur wielerflits.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  12. (nl) « Marc Goos: “Einde verhaal als ik in 2016 niet koers” », sur wielerflits.nl, (consulté le 23 mars 2016)
  13. Marc Goos retires from cycling at 26
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes

  • Ressources relatives au sport :