Marc Cassot

Marc Cassot
Description de cette image, également commentée ci-après
Marc Cassot à Autignac le 26 avril 2014.
Naissance
Paris 13e (Seine)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès (à 92 ans)
Paris 8e
Profession Acteur
Films notables Nuits d'alerte
Quand la ville s'éveille

Marc Cassot est un acteur français, né le à Paris 13e et mort le à Paris 8e[2].

Comédien au théâtre et à la télévision, il s'est spécialisé aussi dans le doublage. Il a notamment été la voix française de l'acteur Paul Newman.

Biographie

Enfance

Marc Cassot naît à Paris. Après un CAP d'électromécanicien, il enchaîne de nombreux métiers. Engagé dans l'opérette Ça va, papa en 1941 au théâtre des Nouveautés en tant que figurant chanteur[3], il finit par remplacer un des comédiens et décide alors de suivre les cours d'Henri Rollan. Il entre par la suite à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC)[4].

Carrière

À partir des années 1950, Marc Cassot mène une intense activité de doublage, prêtant notamment sa voix à Tyrone Power, Paul Newman[a], Richard Harris, William Holden, Christopher Lee (dans la série des Fu Manchu), Stephen Boyd (Messala dans Ben-Hur), ainsi que plus récemment aux personnages d'Albus Dumbledore (Richard Harris puis Michael Gambon) dans la série des Harry Potter et de Bilbon Sacquet âgé (Ian Holm) dans Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit. Sa voix reste d'ailleurs fortement associée au personnage de Dumbledore.

Il participe également aux voix dans La Classe américaine (1993) de Michel Hazanavicius.

Le , son nom est donné à une salle à Autignac, petit village de l'Hérault où naquit son père en 1898 et où reposent sa mère et sa sœur[5].

Marc Cassot meurt le à Paris à l'âge de 92 ans[6].

Vie privée

Il épouse en 1947 Janine dite Pepita Jimenez (1924-2013), qui joue avec lui dans Les Copains du dimanche (1956) et double, la même année, l'actrice Lita Baron dans Crépuscule sanglant.

Marc Cassot était le second doyen des comédiens de doublage (il travailla jusqu'à ses 92 ans), juste derrière Marie Francey (qui a exercé jusqu'à l'âge de 94 ans) et devant Lita Recio (à 91 ans sur Gloria Stuart dans Titanic).

Théâtre

Filmographie partielle

Cinéma

Années 1940-1950

Années 1960-1970

Années 1980-1990

Années 2000-2010

Télévision

Au théâtre ce soir

Doublage

Cinéma

Films

Films d'animation

Télévision

Téléfilms

Séries télévisées

Séries d'animation

Documentaires

  • Vraie Jeanne / Fausse Jeanne de Martin Meissonnier (2007)
  • Da Vinci Code : Enquête sur les véritables énigmes d'un best-seller (2005)

Jeux vidéo

Divers

Direction artistique

Notes et références

Notes

  1. Également doublé par Marcel Bozzuffi.
  2. Marc Cassot a doublé Gandalf dans la première bande-annonce du film à la mi-2001, rôle finalement attribué à Jean Piat dans la deuxième bande-annonce et dans le doublage final du film, alors que Marc Cassot était à la même période au casting vocal de Harry Potter à l'école des sorciers, dans le rôle similaire d'Albus Dumbledore.

Références

  1. « Marc Cassot, la voix d’Albus Dumbledore et Bilbon Sacquet, est décédé », ubergizmo.com, 25 janvier 2016.
  2. « Marc Cassot printemps des séries et du doublage avril 2015 », sur YouTube.com,
  3. a et b Interview de Marc Cassot sur Objectif Cinéma, consulté le 6 novembre 2013.
  4. « Inauguration de la « Salle Marc Cassot » à Autignac le samedi 26 avril 2014 à 10h30, en présence du comédien. » » sur pierresvives.herault.fr, 26 avril 2014.
  5. François Justamand, « Décès de Marc Cassot (1923-2016) », sur Objectif-cinema.com (La Gazette du doublage), .
  6. Yves Jacquot, Olivier Faure, « Accueil | Encyclo-ciné », sur www.encyclocine.com (consulté le 24 janvier 2017)
  7. 2e doublage.
  8. Bien que Richard Crenna n'apparaisse qu'à la télévision lors d'un extrait tiré du film Rambo, la scène a bien été doublée par Marc Cassot.
  9. Doublé seulement en 1967.
  10. Troisième doublage en 2008.
  11. Doublé seulement en 1963.
  12. Doublage tardif.
  13. Doublé seulement en 1983.
  14. En remplacement de Georges Lycan.
  15. En remplacement de Jean-François Laley.

Liens externes