Marc-Antoine Le Bret

Marc-Antoine Le Bret
image illustrative de l’article Marc-Antoine Le Bret

Naissance (32 ans)
Nationalité Française
Profession Humoriste
Spécialité Imitation
Médias
Média principal Radio
Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision Groupe Canal+, France 2
Radio RFM
Europe 1 (2012-2016)

Marc-Antoine Le Bret, né le à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), est un humoriste et imitateur français.

Il débute en tant qu'imitateur au début des années 2000. À partir de 2011, il devient plus familier du grand public grâce à ses chroniques radiophoniques et/ou télévisuelles sur France 2, Canal+ C8 ou encore Europe 1. Depuis août 2016, il intervient dans la matinale Le Meilleur des Réveils avec sa chronique "Le Bret du Faux" sur RFM. L'humoriste se produit régulièrement sur scène.

Biographie

Il participe régulièrement à des rencontres d'humoristes et autres festivals du rire :

  • Les Feux de l'humour de Plougastel, où il a remporté le prix de la Sacem en 2011[1]
  • Les vendanges de l'humour à Mâcon en 2011[2].
  • Les sommets du rire à Arêches-Beaufort en 2010[3], 2012[4].
  • À l'affiche du Montreux Comedy Festival en 2013 et 2014, rassemblement d'humoristes francophones[5].

Marc-Antoine Le Bret se produit avec l'équipe des humoristes d'Europe 1 sur la scène de Bobino de 2011 à 2014[6].

Il se produit très régulièrement sur la scène parisienne, dans les cafés théâtre à Paris ainsi que dans sa région d'origine, la Bretagne. Ses textes sont écrits par Grégoire Dey et Arsen.

Cabaret - La Main au panier : 2009-2011 ;

Café-Théâtre - Bô Saint Martin de 2012 à 2014, son spectacle s'intitule The Imitator la 1re saison puis Imitator.

Le République en 2015 dans un spectacle intitulé Marc-Antoine Le Bret fait des imitations [7].

Sa transition vers le monde audiovisuel, Marc-Antoine Le Bret la doit à une personne, Laurent Chandemerle, ainsi qu'à ses passages dans les émissions de Patrick Sébastien[8].

Premier passage dans une émission de télévision le 26 mars 2011 chez Patrick Sébastien dans Les Années Bonheur[9].

Ces passages télé font connaître Marc-Antoine Le Bret auprès du producteur des Guignols de l'Info sur Canal+, Yves Le Rolland, qui cherche de nouvelles voix, notamment après le départ de Nicolas Canteloup en septembre 2011.

Radio - Télévision

Canal+

En 2011, Marc-Antoine Le Bret est repéré par Yves Le Rolland, ancien producteur artistique des Guignols De L'Info, par le biais d'une démo que Marc-Antoine lui a envoyé, et d'un passage dans Les Années Bonheur aux côtés de l'imitateur Laurent Chandemerle. Il est recruté aux Guignols en août 2011 pour doubler une nouvelle marionnette, celle de Yann Barthès.

Depuis, il imite pour les Guignols de l'info sur Canal+ plusieurs voix, dont celle de Pujadas, Montebourg, Yves Calvi, Cyril Hanouna[10] (dont la marionnette apparait aux Guignols lors de la soirée de rentrée le 27 août 2013[11])

En février 2017, après six années de collaboration, il quitte Les Guignols où il avait été embauché par Yves Le Rolland, lui-même écarté de Canal+ en juillet 2016[12],[13]

Europe 1

Le 4 juin 2010, Serge Llado diffuse dans On va s'gêner une imitation d'Olivier de Kersauson par Marc-Antoine Le Bret, alors présenté comme "un auditeur de Guingamp"[14].

Saison 2012-13 sur Europe 1 : Marc-Antoine Le Bret intervient quotidiennement en compagnie d'Anaïs Petit, dans La folle semaine d'Europe 1. Dans ce rendez-vous, en compagnie de sa collègue Anaïs Petit, les deux humoristes se renvoient la balle dans un dialogue où l'actualité du jour est passée en revue au travers des personnages imités. Ce rendez-vous est programmé à h 50 dans l'émission sur l'actualité des médias de Jean-Marc Morandini[15].

Saison 2013-14 sur Europe 1 : Marc-Antoine Le Bret intervient toujours quotidiennement dans l'émission de Jean-Marc Morandini pour le tweet répondeur[16], un rendez-vous programmé à h 50 et qu'il mène désormais seul.

De 2014 à 2016, changement de programmation : Marc-Antoine le Bret passe désormais l'après-midi, dans l'émission de Cyril Hanouna, Les pieds dans le plat[17] avec sa chronique "Le Bret du faux" où il imite des célébrités donnant leur avis sur l'invité du jour[18].

France Télévisions

De septembre à décembre 2011, il anime une chronique dans le talk-show présenté par Cyril Viguier sur France 3 Vendredi sur un plateau[19].

Le 21 avril 2015, il participe au jeu Tout le monde joue avec la mémoire sur France 2.

À la rentrée 2015, Marc-Antoine Le Bret intègre l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché sur France 2 dans le rôle de l'animateur humoriste. Il succède ainsi à Nicolas Bedos, Jonathan Lambert et Florence Foresti[20]. Sa chronique dans l'émission du 5 septembre 2015 où il imitait Nicolas Bedos est coupée au montage, le public n'ayant pas apprécié le sketch : il y eut trop peu de rires et d'applaudissements[21]. Les semaines suivantes, ses chroniques reprennent normalement et sont applaudies par le public.

D8

De janvier 2014 à avril 2015, il intervient chaque mercredi dans l'émission Touche pas à mon poste ! de Cyril Hanouna sur D8[22] lors de sa chronique La Télé de Marc-Antoine Le Bret. Il disparaît de l'émission quelques mois avant la fin de la saison pour réapparaître à la rentrée 2015 sur France 2.

RFM

À partir d'août 2016, il intervient tous les matins dans l'émission Le Meilleur des Réveils d’Élodie Gossuin et Albert Spano sur RFM[23]. Sa chronique, "Le Bret du Faux", a le même nom qu'elle avait dans Les Pieds dans le plat[24].

Voix imitées

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Son répertoire est large, contenant à ce jour plusieurs dizaines de voix . Il imite aussi, en les caricaturant, la gestuelle des personnages croqués. Il a aussi la volonté de se démarquer en allant chercher des voix non imitées chez ses confrères : Cyril Hanouna, Yann Barthès, Vincent Cassel, Cyril Lignac ou encore Lorànt Deutsch[7]. Un choix qu'il précise clairement : pour l'instant, très peu de personnalités politiques et presque aucun chanteur (il imite uniquement la voix parlée d'artistes musicaux comme JoeyStarr, Brigitte Fontaine ou Philippe Katerine)[25]. En effet, l'artiste se distingue surtout par ses imitations de personnalités du monde de la télévision, du sport, de la scène ou encore du cinéma. Voici une liste non exhaustive des voix imitées par Marc-Antoine Le Bret.

Gimmicks et Blagues

Si Marc-Antoine Le Bret commence à devenir un imitateur célèbre grâce à ses passages dans Vivement dimanche prochain ou Touche pas à mon poste, il est souvent critiqué pour répéter souvent les mêmes "vannes" dans ses interventions[30].

Voici une liste non exhaustive des gimmicks que Marc-Antoine Le Bret fait souvent en imitant :

  • Kev Adams : Salut c'est Kev'Adams, le mec qu'a 17 ans d'puis 5 ans ! Tu vas bien ? Tu vas bien ? T'es grave ieuv' ! Bim la vanne ! J'la twitte direct ! 4000 000 fans sur Facebook !.
  • Nikos Aliagas : Salut c'est Nikos-Salade-Tomates-Oignons Aliagas, arobase NikosOfficiel.
  • Jean-Michel Apathie : Pom-pom-pom-pom-pom !.
  • Roselyne Bachelot : allusion récurrente à son admiration pour les rugbymen français qu'elle a avoué dans Les Pieds dans le Plat.
  • Stéphane Bern : jeu de mot salace (ex : grands zobs pour Grands Hommes) suivi de excusez-moi, je vous ai lapsucé, allusion à l'homosexualité de l'animateur.
  • Jean-Marie Bigard : Toi t'es cool ! Moi aussi j'suis cool ! Ça nous fait une belle paire de cools !.
  • Igor Bogdanoff et Grichka Bogdanoff : Bonjour c'est Igor. Non c'est Grichka. Comme nous sommes jumeaux, je nous confond tout le temps J'étais tranquillement assis sur mon menton.
  • Booba : Wesh Morray, 92izi, t'as 'j'veux dire ou t'as pas 'j'veux dire ? Rafale de kalash !.
  • Denis Brogniart : Amis aventuriers ! puis un jeu de mot entre une émission et "Lanta" (exemple : bienvenue dans Touchepasàmonposte-Lanta !).
  • Philippe Candeloro : Bah t'as raison Nelson et allusions à la lubricité du patineur
  • Vincent Cassel : Ouais c'est Vincent Cassel, qu'est-ce qu'il y a ? Y'a un problème ? Ho ! Ho ! C'est à moi qu'tu parles ? Bah j'te réponds ! et allusions à une scène du film La Haine en exagérant le talent qu'aurait Cassel dans tous les domaines.
  • Benjamin Castaldi : cris d'animaux pour illustrer ses propos avec un résumé à la fin.
  • François Cluzet : Mais meeeeerdeuh !, discours énervé.
  • François Damiens : Bonjour bonjour, hin hin hin hin hin Bande de trous d'cul !
  • Geneviève de Fontenay : Critique des Miss France en les traitant de vulgaire, de p'tites catins et de biatchs...
  • Pape François : Deus Sanctus, Urbi et Orbi suivie d'une chanson française. Allusion fréquente aux scandales de pedophilie dans l'église catholique : les prêtres et les bambinis
  • Emmanuel Macron : L'honnêteté m'oblige à vous dire, Pardon de vous le dire.
  • François Hollande : Oui euh, je .... Bonjour.
  • Julien Lepers : On s'intalle, on monte le son

Notes et références

  1. « Tremplin de l'humour. Unanimité pour Julien Schmidt », Le Télégramme (consulté le 3 décembre 2012)
  2. « Les vendanges de l'humour. », sur le site 'Sortir à Chalons' (consulté le 3 décembre 2012)
  3. « Les Sommets du rire. », sur Dauphiné libéré (consulté le 9 décembre 2012)
  4. « Les Sommets du rire. », sur le site du festival 'Les Sommets du rire' (consulté le 3 décembre 2012)
  5. « Montreux Comedy Club 2014 », sur Montreux Comedy Festival (consulté le 13 mai 2014)
  6. « Les humoristes d'Europe 1 sur scène à Bobino », sur L'Express (consulté le 3 décembre 2012)
  7. a et b Nathalie Simon, « Marc-Antoine Le Bret a des voix à revendre », Le Figaro, (consulté le 31 août 2015)
  8. « Marc-Antoine Le Bret est un Guignol », Le Télégramme,
  9. [vidéo] « MA Le Bret dans Les Années Bonheur 26/03/2011 », sur YouTube
  10. « Marc-Antoine Le Bret : quelles voix ? », sur Le Parisien, (consulté le 7 mai 2014)
  11. « Hanouna dans "Les Guignols": sa marionnette dévoilée », sur Le Huffington Post, (consulté le 13 mai 2014)
  12. Julien Bellver, « Marc-Antoine Le Bret lâche "Les Guignols" » sur PureMédias, 8 février 2017
  13. Julien Rebucci, « Le patron des Guignols viré par Vincent Bolloré », Les Inrocks, (consulté le 21 février 2017)
  14. « On va s'gêner - 04/06/10 », (consulté le 23 août 2014)
  15. « Le Grand Direct des Médias: les 2 imitateurs qui cassent la baraque », Le Nouvel Obs, (consulté le 4 novembre 2014)
  16. « Le tweet répondeur », (consulté le 7 décembre 2012)
  17. [vidéo] « Cyril Hanouna [PDLP] - Le Bret du faux sur Claude Brasseur 10/09/2014 », sur YouTube
  18. Patrice Gascoin, « Marc-Antoine Le Bret a trouvé ses voix », Le Figaro, (consulté le 15 janvier 2016)
  19. « Vendredi sur un plateau », (consulté le 9 décembre 2012)
  20. « Le comique Marc-Antoine Le Bret rejoint l'équipe de "On n'est pas couché" », L'Express, (consulté le 31 août 2015)
  21. http://www.metronews.fr/culture/on-n-est-pas-couche-marc-antoine-le-bret-deja-coupe-au-montage/moif!S4hL93cvTO0g/
  22. « Touche pas à mon poste : Marc-Antoine Le Bret livre une imitation très drôle et réussie de Cyril Hanouna », sur Gentside, (consulté le 9 mai 2014)
  23. « Marc-Antoine Le Bret rejoint la matinale de RFM ! », sur www.rfm.fr, (consulté le 30 août 2016)
  24. http://www.rfm.fr/news/Le-Bret-du-faux-Decouvrez-le-best-of-de-la-semaine-en-video-7019
  25. « Marc-Antoine Le Bret, l'imitateur aux 60 voix », France TV, (consulté le 15 janvier 2016)
  26. « Quand Vincent Cassel est imité par Marc-Antoine Le Bret », sur 7sur7, (consulté le 13 mai 2014)
  27. « TPMP : Cyril Hanouna face à la voix de son guignol », sur 24matins.fr, (consulté le 13 mai 2014)
  28. Anne-Laure Deparis, « ONPC : l'hilarante imitation de Yann Moix par Marc-Antoine Le Bret (VIDÉO) », sur Télé-Loisirs.fr, (consulté le 1er novembre 2015).
  29. « La télé de Marc-Antoine Le Bret: Patrick Sébastien, Nelson Monfort, Roselyne Bachelot »
  30. Exemple dans les commentaires de cette vidéo où le fait qu'il réutilise les mêmes blagues est plusieurs fois mis en avant : https://www.youtube.com/watch?v=7UnEkwGnLLo

Annexes

Articles connexes