Manuel Jiménez de Parga

Manuel Jiménez de Parga
Illustration.
Manuel Jiménez de Parga en .
Fonctions
Président du Tribunal constitutionnel espagnol

(2 ans, 6 mois et 26 jours)
Monarque Juan Carlos Ier
Prédécesseur Pedro Cruz Villalón
Successeur María Emilia Casas
Député aux Cortes Generales
Élection
Circonscription Barcelone
Législature Constituante
Groupe politique UCD
Ministre du Travail

(7 mois et 20 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez II
Prédécesseur Álvaro Rengifo
Successeur Rafael Calvo Ortega
Biographie
Nom de naissance Manuel Jiménez de Parga y Cabrera
Date de naissance
Lieu de naissance Grenade (Espagne)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Madrid (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique UCD
Diplômé de université de Grenade
Profession universitaire

Manuel Jiménez de Parga
Ministres du Travail d'Espagne

Manuel Jiménez de Parga y Cabrera, né le à Grenade et mort le à Madrid[1], est un juriste et homme politique espagnol.

Biographie

Premier parcours professionnel

Il obtient un licence en droit à l'université de Grenade (UGR) en . Il passe avec succès son doctorat trois ans plus tard à l'université complutense de Madrid.

Il devient en professeur des universités de droit politique à l'université de Barcelone, dont il sera le recteur entre et .

Passage en politique

Au cours des élections législatives constituantes du , il se présente dans la circonscription de Barcelone sur la liste de l'Union du centre démocratique (UCD). Élu au Congrès des députés, Manuel Jiménez de Parga est nommé le ministre du Travail dans le deuxième gouvernement du centriste Adolfo Suárez.

Il est remplacé lors du remaniement ministériel du et se trouve nommé en suivant ambassadeur auprès de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Après le gouvernement

Il est relevé de ces fonctions en afin de reprendre sa carrière dans l'enseignement supérieur. Il prend ainsi un poste de professeur des universités de droit constitutionnel à l'université complutense. Nommé au Conseil d'État par le président du gouvernement socialiste Felipe González en , il est reconduit à deux reprises, avant d'être désigné le magistrat au Tribunal constitutionnel.

Il est porté à la présidence du Tribunal constitutionnel le et intègre l'année qui suit l'Académie royale des sciences morales et politiques (RACMP). Il quitte la haute juridiction le , à l'issue de ses neuf ans de mandat.

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. (es) « Fallece el ex presidente del Tribunal Constitucional Manuel Jiménez de Parga », El Mundo,‎ (lire en ligne).