Mandalorien

Mandalorien
Peuple apparaissant dans
Star Wars.

Cosplay d'un mandalorien.
Cosplay d'un mandalorien.

Origine Mandalore
Langue Mandalorien
Membres Sabine Wren
Le Mandalorien
Canderous Ordo

Créé par George Lucas
Séries The Clone Wars
Rebels
The Mandalorian

Un Mandalorien est un membre d'un clan de guerriers masqués dans l'univers étendu de la saga Star Wars.

Univers

L'univers de Star Wars se déroule dans une galaxie qui est le théâtre d'affrontements entre les Chevaliers Jedi et les Seigneurs noirs des Sith, personnes sensibles à la Force, un champ énergétique mystérieux leur procurant des pouvoirs psychiques. Les Jedi maîtrisent le Côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, pour maintenir la paix dans la galaxie. Les Sith utilisent le Côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leurs usages personnels et pour dominer la galaxie[1].

Histoire

Univers officiel

Avant la guerre des clones

Guerre des clones

Articles détaillés : Guerre des clones et Star Wars: The Clone Wars.

Ère impériale

Article détaillé : Star Wars Rebels.

Après la chute de l'Empire

Article détaillé : The Mandalorian.

Univers Légendes

À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés datant d'avant le ont été déclarés comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes »[a 1].

Origines

Vers 7 000 av. BY, le taung Mandalore Premier installe une colonie sur une planète alors sauvage[2],[3],[4]. Il laisse son nom en héritage à cette planète : Mandalore (« Manda'yaim » dans sa langue), et au peuple qui l'habite : les Mandaloriens[2],[3]. Leur territoire s'agrandit, des planètes comme Ordo, Shogun et Concord Dawn rejoignent l'« Espace mandalorien »[4].

Grande guerre Sith et guerres mandaloriennes

En 3 996 av. BY, les Mandaloriens alors dirigés par Mandalore l'Indomptable acceptent de participer à la grande guerre Sith et de soutenir les seigneurs Sith Ulic Qel-Droma et Exar Kun dans leur projet d'invasion de la République. Ils parviennent à conquérir les planètes Basilisk et Kuar. Leur chef est cependant vaincu en combat singulier par Quel-Droma afin d'obtenir l'allégeance de ses troupes. Celles-ci rejoignent ses vaisseaux et participent à de nombreuses batailles, dont celle de Coruscant. Ils sont finalement défaits sur Ondéron et contraint de se replier dans leur territoire[5].

En 3 976 av. BY, Mandalore l'Ultime, qui a succédé à Mandalore l'Indomptable, accepte peu la défaite. Il décide d'envahir Althir et Cathar, deux mondes hors des territoires contrôlés par la République, qui par conséquent n'intervient pas, c'est le début des guerres mandaloriennes. Les Mandaloriens s'en prennent ensuite à l'Espace Hutt durant plus de dix ans. À partir de 3 965 av. BY, les premiers raids contre la République ont lieu. D'importants mondes républicains sont conquis, tels que Taris, Ondéron et Iridonia. Malgré le fait que le conseil des Jedi se refuse à intervenir, Revan et Alek Squinquargesimus prennent le contrôle de la flotte républicaine. Revan parvient à défaire les Mandaloriens sur Malachor V en employant un générateur d'ombre-masse qui fait s'écraser les flottes républicaines et mandaloriennes sur la planète. Il tue finalement Mandalore l'Ultime lors d'un combat singulier[3].

Avant la guerre des clones

Suite aux guerres mandaloriennes, les Mandaloriens deviennent opportunistes et n'agissent que par intérêt. Ainsi, ils s'allient aux Jedi contre le Vassal Obscur lors de la bataille de Maltev IV vers 1 750 av. BY, mais soutiennent les Sith lors de la guerre contre les Jedi qui se terminent par la bataille de Ruusan en 1 000 av. BY. Ils se réorganisent ensuite et deviennent militaristes, craignant leur côté belliciste, la République et les Jedi dévastent leur planète Mandalore en 730 av. BY[4].

Cette guerre les marque, ils subissent une grande transformation sociale et deviennent pacifistes, ils se font dès lors appeler les « Nouveaux Mandaloriens ». Les armures mandaloriennes qui leur sont si caractéristiques disparaissent, seuls quelques clans qui refusent d'abandonner les anciennes traditions, continuent de les porter. Ces clans belliqueux se font généralement la guerre entre eux. En 44 av. BY, les Death Watch parviennent à éliminer les Vrais Mandaloriens, un clan rival. Ils s'en prennent ensuite à la duchesse Satine qui dirige les Nouveaux Mandaloriens, mais sans parvenir à la tuer[4].

Guerre des clones

Lorsque la guerre des clones éclate en 22 av. BY, la duchesse Satine fait son possible pour rester neutre dans ce conflit. Les troubles avec les Death Watch continuent. Le soldat clone Alpha-02, surnommé Spar, parvient à vaincre Satine et ses partisans. En arrivant au pouvoir, il prend le surnom de Mandalore le Ressucité et amorce un retour aux anciennes traditions[4].

Ère impériale

Après la guerre des clones, Mandalore passe peu à peu sous contrôle impérial. Un superviseur est même présent sur place : le Suprema. Celui-ci est finalement éliminé lorsque le supercommando mandalorien Fenn Shysa détruit sa base en 3 av. BY[2].

Après la chute de l'Empire

Deux homes portant un masque, une armure et des armes.
Cosplay de Boba Fett et d'un soldat mandalorien.

Des années plus tard, la Galaxie est envahie par les Yuuzhan Vong, une espèce originaire d'une autre galaxie. Aidé d'un supercommando mandalorien, Boba Fett[Note 1] parvient à repousser les envahisseurs hors de Mandalore. Lorsque ceux-ci sont finalement vaincu, il accepte de devenir le chef des Mandaloriens et tente de leur rendre leur gloire d'autrefois[2].

Caractéristiques et langue

Concept et création

Réception

Postérité

Notes et références

Notes

  1. Dans l'univers officiel, Boba Fett n'est pas un mandalorien.

Références

  • Sources primaires
  1. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page », sur StarWars.com, (consulté le 6 décembre 2019).
  • Sources secondaires
  1. Lucasfilm Magazine, vol. hors-série no 1 : Le Guide officiel du film La Menace fantôme, Paris, Courleciel,
  2. a b c et d Wallace et Fry 2016, p. 76.
  3. a b et c Wallace et Fry 2016, p. 131.
  4. a b c d et e Wallace et Fry 2016, p. 133.
  5. Wallace et Fry 2016, p. 128.

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Daniel Wallace et Jason Fry, Star Wars : L'Atlas, Huginn & Muninn, , 243 p. (ISBN 9782364803978) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Patricia Barr, Adam Bray, Daniel Wallace et Ryder Windham, Ultimate Star Wars, Hachette Livre, , 320 p. (ISBN 978-2-01-220631-1)

Articles connexes

Liens externes