Malvaceae

Les Malvaceae (Malvacées) sont une famille de plantes dicotylédones cosmopolite (absente uniquement des régions très froides), d'arbrisseaux, d'arbustes et d'herbes annuelles ou vivaces, plus rarement d'arbres, comprenant 4 225 espèces réparties en 244 genres[1].

Particulièrement abondante dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, elle est représentée plus minoritairement dans les régions tempérées, particulièrement autour de la Méditerranée. Certaines régions, comme Madagascar ou l'archipel d'Hawaï possèdent de nombreux genres et espèces endémiques. La flore française ne possède environ que 25 espèces spontanées[2].

Parmi les espèces d'importance économique, on peut citer le cacaoyer (Theobroma cacao), à partir duquel sont produits : le chocolat, le coton (Gossypium), le durian (Durio zibethinus) et le gombo (Abelmoschus esculentus). Parmi les plantes ornementales et utiles, on peut citer les genres[2] :

Toutes les Malvacées en France sont potentiellement comestibles, mais plus spécialement les Lavatères et les mauves qui ne sont pas très goûteux, mais sont abondants et disponibles toute l'année[3].

Nomenclature et systématique

Phytonymie

Le nom français (mauve), les noms italiens et espagnols (malva), anglais (mallow), allemand (malve), arabe : ملوخية (mloukhiya), hébreu : מלוחיה (molokhia) dérivent tous de la racine malva, nom botanique de ces plantes qui désignait en latin différentes Malvacées. Son étymologie remonterait au grec ancien μαλάχη (malákhē) ou μολόχη (molókhē), grec moderne μολόχα (molóha), qui signifie mou ou amollir, allusion à la plante qui possède un limbe mou soutenu par des nervures palmées ou référence à ses qualités émollientes[4].

Le mot Malvacées date du XVIIIe siècle et dérive du latin malvaceus qui signifie « qui ressemble à la mauve ». Ce terme émane lui-même de Malva[5].

Systématique

Cette famille était souvent subdivisée en 4 familles (Tiliaceae, Sterculiaceae, Bombacaceae et Malvaceae s.s.), mais cette classification était basée sur des distinctions arbitraires et incohérentes. La classification phylogénétique regroupe les Bombacacées, les Tiliacées et les Sterculiacées au sein de la famille des Malvacées s.l. qui forme un groupe monophylétique, ce qui augmente considérablement le nombre de genres et d'espèces appartenant à cette famille.

Description

Appareil végétatif

Les Malvaceae sont des arbrisseaux, arbustes ou des herbes annuelles ou vivaces, plus rarement des arbres généralement persistants des zones froides à tropicales, fait exceptionnel dans l'ordre. Tous les organes végétatifs sont recouverts d'un indument comportant souvent des poils étoilés plus ou moins rigides, ou des poils à base bulbeuse constituant des aiguillons. Les feuilles poilues, fréquemment polymorphes, sont en général alternes, simples et palmatilobées, palmatiséquées ou composées palmées (Ceiba, Bombax), entières à dentées, avec un limbe palmatinervuré. Lorsque les feuilles sont dentées, une nervure se termine à la pointe de chacune des petites dents du limbe : les dents des feuilles de type malvoïde sont une caractéristique des Malvaceae. Le pétiole des feuilles est souvent renflé aux extrémités avec des stipules caduques. Chez les Baobabs, ces feuilles tombent à la saison sèche qui peut durer 9 mois, afin de réduire les pertes d'eau[2]. Les deux faces de la feuille portent des stomates anomocytiques[6].

On trouve des cellules à mucilage isolées ou groupées pour former des poches lysigènes, d'où l'emploi de ces plantes comme légumes ou remèdes. Souvent des lacunes sécrétrices parcourent l'appareil végétatif. Parfois, le long des bordures des feuilles, des hydathodes assurent la guttation. Les organes jeunes ainsi que les pétioles et les feuilles n'ont que des fibres péricycliques en strates concentriques. Les tiges et les racines ont des fibres libériennes plus ou moins lignifiées, d'où leur emploi fréquent comme textile (fibres du genre Urena)[7].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Appareil reproducteur

Chez Thespesia populnea, les taches au fond de la corolle servent de guide à nectar.

Les fleurs sont solitaires ou groupées en inflorescences variables, axillaires ou terminales : cymes corymbiformes ou paniculiformes, fascicules, etc. Elles sont pentamères et actinomorphes, très exceptionnellement zygomorphes. Elles sont axillées par des bractéoles involucrales (de 3 à 13), faisant office de calicule.

Le calice affecte une préfloraison valvaire et possède 5 sépales libres ou connés. La corolle une préfloraison contortée à imbriquée, et se compose de 5 pétales libres ou fréquemment légèrement soudés à la base. Les Malvacées montrent un début de gamopétalie[8].

Caractéristique de cette famille, l'androcée monadelphe (du grec monos, seul, et d'adelphos, frère) : les étamines ont leurs filets soudés entre eux sur toute leur longueur, mais laissent les anthères libres au sommet et réduites à une loge, formant un tube staminal appelé colonne. Cette monadelphie est la conséquence de la superposition de trois phénomènes : méristémonie qui aboutit à la formation de 5 phalanges d'étamines ; soudure des étamines par leur filet en un tube (à l'opposition de la polyadelphie, les étamines se soudant en plusieurs faisceaux) ; segmentation de chaque étamine en deux demi-étamines, expliquant la présence des anthères uniloculaires (à déhiscence longitudinale). L'androcée gamostémone est diplostémone ou polystémone. La monadelphie a pu favorisé un plus grand allongement du tube staminal comme chez les Hibiscus, conduisant à l'établissement de relations avec des pollinisateurs différents comme des colibris ou des chauves-souris qui volent sur place devant la fleur[9].

La pollinisation est généralement de type entomophile, les plantes fournissant un nectar produit par la surface interne des sépales, elle peut être parfois anémophile, hydrophile, zoophile. Le pollen est épineux. Au niveau des carpelles, les botanistes observent le phénomène de méricarpellie, évolution parallèle à la méristémonie, ce qui entraîne chez les espèces évoluées un manque de place pour chacun des carpelles, aussi les loges sont devenues uniovulées. Ces carpelles (au moins 2, la pentacarpellie étant de règle), fermés, se transforment par subdivision en 5 phalanges de carpelles qui se soudent à la base des styles. L'ovaire supère, à placentation axile, est souvent recouvert d'écailles peltées. Les styles sont unis en une colonne centrale qui coulisse à l'intérieur du tube staminal, laissant les stigmates libres au sommet, d'où le nom de Columnifères donné par les anciens botanistes aux Malvales[10]. La protandrie favorise la pollinisation croisée mais l'autofécondation reste possible. Les ovules sont anatropes. Les fruits secs des espèces tropicales et primitives, qui ont conservé un ovaire à 5 carpelles individualisés, sont des capsules loculicides déhiscentes à 5 fentes ou des follicules. Chez les genres évolués, la complète fusion des carpelles donne un fruit schizocarpique, divisé en méricarpes (chaque loge se transforme en un seul akène)[11] libérant à maturité de nombreux akènes (polyakènes : verticille de nombreux akènes disposés en tranches d'orange)[12]. Les graines sans endosperme contiennent un albumen peu important et un gros embryon dont les deux cotylédons sont repliés. Réniformes, elles sont souvent couvertes de poils fins de cellulose, qui peuvent être disposés en touffes comme chez Gossypium. Elles ont peu ou pas d'albumen, et un embryon courbé ou droit[13].

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liste des genres

Les genres les plus importants sont Hibiscus (300 espèces), Dombeya (225 espèces), Sida (200 espèces), Sterculia (150 espèces), Pavonia (150 espèces), Byttneria (132 espèces), Cola (125 espèces), Abutilon (100 espèces), Hermannia (150 espèces), Corchorus (100 espèces) … Tilia (45 espèces), Malva (40 espèces), Gossypium (39 espèces de Cotonniers), Lavatera (25 espèces). La flore française ne possède qu'environ 25 espèces spontanées, avec les genres Malva (7 espèces de Mauves), Lavatera (6 espèces de Lavatères), Althaea (4 espèces de guimauves), Tilia (2 espèces de Tilleuls et un hybride), Hibiscus (1 espèce), Malope (1 espèce)[2].

Selon Angiosperm Phylogeny Website (22 juin 2010)[14] :

  • genre Abelmoschus Medik.
  • genre Abroma Jacq.
  • genre Abutilon Mill.
  • genre Abutilothamnus Ulbr.
  • genre Acaulimalva Krapov.
  • genre Acropogon Schltr.
  • genre Adansonia L.
  • genre Aethiocarpa Vollesen
  • genre Aguiaria Ducke
  • genre Alcea L.
  • genre Allosidastrum (Hochr.) Krapov., Fryxell & D.M.Bates
  • genre Allowissadula D.M.Bates
  • genre Althaea L.
  • genre Alyogyne Alef.
  • genre Ancistrocarpus Oliv.
  • genre Anisodontea C.Presl
  • genre Anoda Cavanilles
  • genre Anotea (DC.) Kunth
  • genre Apeiba Aublet
  • genre Asterophorum Sprague
  • genre Asterotrichion Klotzsch
  • genre Astiria Lindl.
  • genre Ayenia L.
  • genre Azanza Alef.
  • genre Bakeridesia Hochr.
  • genre Bastardia Kunth
  • genre Bastardiastrum (Rose) D.M.Bates
  • genre Bastardiopsis (K.Schum.) Hassl.
  • genre Batesimalva Fryxell
  • genre Bernoullia Oliv.
  • genre Berrya Roxb.
  • genre Billieturnera Fryxell
  • genre Blanchetiastrum Hassl.
  • genre Bombacopsis Pittier
  • genre Bombax L.
  • genre Bombycidendron Zoll. & Moritzi
  • genre Boschia Korth.
  • genre Brachychiton Schott & Endl.
  • genre Briquetia Hochr.
  • genre Brownlowia Roxb.
  • genre Burretiodendron Rehder
  • genre Byttneria Loefl.
  • genre Callirhoe Nutt.
  • genre Calyculogygas Krapov.
  • genre Calyptraemalva Krapov.
  • genre Camptostemon Mast.
  • genre Carpodiptera Griseb.
  • genre Catostemma Bentham
  • genre Cavanillesia Ruiz & Pavon
  • genre Ceiba Mill.
  • genre Cenocentrum Gagnep.
  • genre Cephalohibiscus Ulbr.
  • genre Cheirolaena Bentham
  • genre Chiranthodendron Larreat.
  • genre Chorisia Kunth
  • genre Christiana DC.
  • genre Cienfuegosia Cavanilles
  • genre Clappertonia Meisn.
  • genre Codonochlamys Ulbr.
  • genre Coelostegia Bentham
  • genre Cola Schott & Endl.
  • genre Colona  Cavanilles
  • genre Commersonia J. R. Forster & G. Forster
  • genre Corchoropsis Siebold & Zuccarini
  • genre Corchorus L.
  • genre Corynabutilon (K.Schum.) Kearney
  • genre Cotylonychia Stapf
  • genre Craigia W.W.Sm. & W.E.Evans
  • genre Cristaria Cavanilles
  • genre Decaschistia Wight & Arn.
  • genre Dendrosida Fryxell
  • genre Desplatsia Bocq.
  • genre Dicarpidium F.Muell.
  • genre Dicellostyles Bentham
  • genre Diplodiscus Turcz.
  • genre Dirhamphis Krapov.
  • genre Dombeya Cavanilles
  • genre Duboscia Bocquet
  • genre Durio Adans.
  • genre Eleutherostylis Burret
  • genre Entelea R. Brown
  • genre Eremalche Greene
  • genre Erinocarpus Nimmo ex J.Graham
  • genre Eriolaena DC.
  • genre Eriotheca Schott & Endl.
  • genre Erioxylum Rose & Standl.
  • genre Fioria Mattei
  • genre Firmiana Marsili
  • genre Franciscodendron B.Hyland & Steenis
  • genre Fremontodendron Coville
  • genre Fryxellia D.M.Bates
  • genre Gaya Kunth
  • genre Gilesia F.Muell.
  • genre Glossostemon Desf.
  • genre Glyphaea J. D. Hooker
  • genre Goethalsia Pittier
  • genre Goethea Nees
  • genre Gossypioides Skovst. ex J.B.Hutch.
  • genre Gossypium L.
  • genre Grewia L.
  • genre Guazuma Mill.
  • genre Guichenotia J.Gay
  • genre Gynatrix Alef.
  • genre Gyranthera Pittier
  • genre Hainania Merr.
  • genre Hampea Schltdl.
  • genre Hannafordia F.Muell.
  • genre Harmsia K.Schum.
  • genre Helicteres L.
  • genre Helicteropsis Hochr.
  • genre Heliocarpus L.
  • genre Helmiopsiella Arenes
  • genre Helmiopsis H.Perrier
  • genre Herissantia Medik.
  • genre Heritiera Aiton
  • genre Hermannia L.
  • genre Herrania Goudot
  • genre Hibiscadelphus Rock
  • genre Hibiscus L.
  • genre Hildegardia Schott & Endl.
  • genre Hochreutinera Krapov.
  • genre Hoheria A.Cunn.
  • genre Horsfordia A.Gray
  • genre Howittia F.Muell.
  • genre Huberodendron Ducke
  • genre Humbertianthus Hochr.
  • genre Humbertiella Hochr.
  • genre Hydrogaster Kuhlm.
  • genre Jarandersonia Kostermans
  • genre Julostylis Thwaites
  • genre Jumelleanthus Hochr.
  • genre Kearnemalvastrum D.M.Bates
  • genre Keraudrenia J.Gay
  • genre Kitaibela Willd.
  • genre Kleinhovia L.
  • genre Kokia Lewton
  • genre Kosteletzkya C.Presl
  • genre Kostermansia Soegeng
  • genre Krapovickasia Fryxell
  • genre Kydia Roxb.
  • genre Lagunaria (DC.) Reichenbach
  • genre Lahia Hassk.
  • genre Lasiopetalum Sm.
  • genre Lavatera L.
  • genre Lawrencia Hook.
  • genre Lebronnecia Fosberg
  • genre Leptonychia Turcz.
  • genre Leptonychiopsis Ridl.
  • genre Lopimia Mart.
  • genre Luehea Willd.
  • genre Lueheopsis Burret
  • genre Lysiosepalum F.Muell.
  • genre Macrostelia Hochr.
  • genre Malachra L.
  • genre Malacothamnus Greene
  • genre Malope L.
  • genre Malva L.
  • genre Malvastrum A.Gray
  • genre Malvaviscus Fabr.
  • genre Malvella Jaub. & Spach
  • genre Mansonia J.R.Drumm. ex Prain
  • genre Maxwellia Baillon
  • genre Matisia Bonpl.
  • genre Megatritheca Cristobal
  • genre Megistostegium Hochr.
  • genre Melhania Forssk.
  • genre Melochia L.
  • genre Meximalva Fryxell
  • genre Microcos L.
  • genre Modiola Moench
  • genre Modiolastrum K.Schum.
  • genre Mollia Mart.
  • genre Monteiroa Krapov.
  • genre Montezuma DC.
  • genre Mortoniodendron Standl. & Steyerm.
  • genre Muntingia L.
  • genre Napaea L.
  • genre Neesia Blume
  • genre Neobaclea Hochr.
  • genre Neobrittonia Hochr.
  • genre Neobuchia Urb.
  • genre Neohumbertiella Hochr.
  • genre Neoregnellia Urb.
  • genre Nesogordonia Baillon
  • genre Nototriche Turcz.
  • genre Notoxylinon Lewton
  • genre Ochroma Sw.
  • genre Octolobus Welw.
  • genre Pachira Aublet
  • genre Palaua Cavanilles
  • genre Papuodendron C.T.White
  • genre Paradombeya Stapf
  • genre Paramelhania Arenes
  • genre Patinoa Cuatrec.
  • genre Pavonia Cavanilles
  • genre Peltaea (C.Presl) Standl.
  • genre Pentace Hassk.
  • genre Pentapetes L.
  • genre Pentaplaris L.O.Williams & Standl.
  • genre Periptera DC.
  • genre Perrierophytum Hochr.
  • genre Petenaea Lundell
  • genre Phragmocarpidium Krapov.
  • genre Phragmotheca Cuatrec.
  • genre Phymosia Desv.
  • genre Pimia Seem.
  • genre Pityranthe Thwaites
  • genre Plagianthus J. R. Forster & G. Forster
  • genre Pseudabutilon R.E.Fr.
  • genre Pseudobombax Dugand
  • genre Pseudocorchorus Capuron
  • genre Pterocymbium R. Brown
  • genre Pterospermum Schreb.
  • genre Pterygota Schott & Endl.
  • genre Quararibea Aublet
  • genre Radyera Bullock
  • genre Rayleya Cristobal
  • genre Reevesia Lindl.
  • genre Rhodognaphalon (Ulbr.) Roberty
  • genre Rhynchosida Fryxell
  • genre Robinsonella Rose & Baker f.
  • genre Rojasimalva Fryxell
  • genre Ruizia Cavanilles
  • genre Rulingia R. Brown
  • genre Scaphium Schott & Endl.
  • genre Scaphopetalum Mast.
  • genre Schoutenia Korth.
  • genre Scleronema Bentham
  • genre Senra Cavanilles
  • genre Septotheca Ulbr.
  • genre Seringia J.Gay
  • genre Sicrea (Pierre) Hallier f.
  • genre Sida L.
  • genre Sidalcea A.Gray
  • genre Sparrmannia L.f.
  • genre Sphaeralcea A.St.-Hil.
  • genre Sterculia L.
  • genre Symphyochlamys Gurke
  • genre Tarasa Phil.
  • genre Tetralix Griseb.
  • genre Tetrasida Ulbr.
  • genre Theobroma L.
  • genre Thespesia Sol. ex Correa
  • genre Thespesiopsis Exell & Hillc.
  • genre Thomasia J.Gay
  • genre Tilia L.
  • genre Trichospermum Blume
  • genre Triplochiton K.Schum.
  • genre Triplochlamys Ulbr.
  • genre Triumfetta L.
  • genre Trochetia DC.
  • genre Trochetiopsis Marais
  • genre Ulbrichia Urb.
  • genre Ungeria Schott & Endl.
  • genre Urena L.
  • genre Urocarpidium Ulbr.
  • genre Vasivaea Baillon
  • genre Waltheria L.
  • genre Wercklea Pittier & Standl.
  • genre Westphalina A.Robyns & Bamps
  • genre Wilhelminia Hochr.
  • genre Wissadula Medik.


Selon NCBI (22 juin 2010)[15] :

  • sous-famille Bombacoideae
  • sous-famille Brownlowioideae
    • genre Berrya
    • genre Brownlowia
    • genre Carpodiptera
    • genre Christiana
    • genre Diplodiscus
    • genre Jarandersonia
    • genre Pentace
  • sous-famille Byttnerioideae
    • genre Abroma
    • genre Ayenia
    • genre Byttneria
    • genre Commersonia
    • genre Glossostemon
    • genre Guazuma
    • genre Guichenotia
    • genre Hannafordia
    • genre Hermannia
    • genre Herrania
    • genre Keraudrenia
    • genre Kleinhovia
    • genre Lasiopetalum
    • genre Leptonychia
    • genre Maxwellia
    • genre Melochia
    • genre Rayleya
    • genre Rulingia
    • genre Scaphopetalum
    • genre Seringia
    • genre Theobroma
    • genre Thomasia
    • genre Waltheria
  • sous-famille Dombeyoideae
    • genre Burretiodendron
    • genre Dombeya
    • genre Eriolaena
    • genre Excentrodendron
    • genre Helmiopsiella
    • genre Nesogordonia
    • genre Paramelhania
    • genre Pterospermum
    • genre Ruizia
    • genre Schoutenia
    • genre Trochetiopsis
  • sous-famille Grewioideae
    • genre Apeiba
    • genre Colona 
    • genre Corchorus
    • genre Entelea
    • genre Glyphaea
    • genre Goethalsia
    • genre Grewia
    • genre Heliocarpus
    • genre Luehea
    • genre Microcos
    • genre Sparrmannia
    • genre Trichospermum
    • genre Triumfetta
  • sous-famille Helicteroideae
    • genre Durio
    • genre Helicteres
    • genre Mansonia
    • genre Reevesia
    • genre Triplochiton
    • genre Ungeria
  • sous-famille Malvoideae
    • genre Abelmoschus
    • genre Abutilon
    • genre Acaulimalva
    • genre Alcea
    • genre Allosidastrum
    • genre Allowissadula
    • genre Althaea
    • genre Alyogyne
    • genre Andeimalva
    • genre Anisodontea
    • genre Anoda
    • genre Anotea
    • genre Asterotrichion
    • genre Bakeridesia
    • genre Bastardia
    • genre Bastardiastrum
    • genre Bastardiopsis
    • genre Batesimalva
    • genre Billieturnera
    • genre Briquetia
    • genre Callirhoe
    • genre Calyculogygas
    • genre Catostemma
    • genre Cavanillesia
    • genre Chorisia
    • genre Cienfuegosia
    • genre Coelostegia
    • genre Corynabutilon
    • genre Cristaria
    • genre Cullenia
    • genre Decaschistia
    • genre Dendrosida
    • genre Dirhamphis
    • genre Eremalche
    • genre Eriotheca
    • genre Fioria
    • genre Fryxellia
    • genre Fuertesimalva
    • genre Gaya
    • genre Gossypioides
    • genre Gossypium
    • genre Gynatrix
    • genre Hampea
    • genre Helicteropsis
    • genre Hibiscus
    • genre Hochreutinera
    • genre Hoheria
    • genre Horsfordia
    • genre Howittia
    • genre Humbertiella
    • genre Iliamna
    • genre Jumelleanthus
    • genre Kearnemalvastrum
    • genre Kitaibela
    • genre Kokia
    • genre Kosteletzkya
    • genre Kydia
    • genre Lagunaria
    • genre Lavatera
    • genre Lawrencia
    • genre Lebronnecia
    • genre Lecanophora
    • genre Macrostelia
    • genre Malacothamnus
    • genre Malope
    • genre Malva
    • genre Malvalthaea
    • genre Malvastrum
    • genre Malvaviscus
    • genre Malvella
    • genre Megistostegium
    • genre Meximalva
    • genre Modiola
    • genre Modiolastrum
    • genre Monteiroa
    • genre Napaea
    • genre Navaea
    • genre Neesia
    • genre Neobrittonia
    • genre Nototriche
    • genre Palaua
    • genre Papuodendron
    • genre Pavonia
    • genre Periptera
    • genre Perrierophytum
    • genre Phymosia
    • genre Plagianthus
    • genre Pseudabutilon
    • genre Quararibea
    • genre Radyera
    • genre Rhynchosida
    • genre Robinsonella
    • genre Scleronema
    • genre Selenothamnus
    • genre Sida_(genre_végétal)
    • genre Sidalcea
    • genre Sidasodes
    • genre Sidastrum
    • genre Sphaeralcea
    • genre Tarasa
    • genre Tetrasida
    • genre Thespesia
    • genre Uladendron
    • genre Urena
    • genre Urocarpidium
    • genre Wissadula
  • sous-famille Sterculioideae
  • sous-famille Tilioideae
    • genre Corchoropsis
    • genre Craigia
    • genre Tilia
  • Malvaceae incertae sedis
    • genre Mortoniodendron


Selon DELTA Angio (19 juillet 2017)[16] :

  • genre Abelmoschus
  • genre Abutilon
  • genre Abutilothamnus
  • genre Acaulimalva
  • genre Alcea
  • genre Allosidastrum
  • genre Allowissadula
  • genre Althaea
  • genre Alyogyne
  • genre Anisodontea
  • genre Anoda
  • genre Anotea
  • genre Asterotrichion
  • genre Bakeridesia
  • genre Bastardia
  • genre Bastardiastrum
  • genre Bastardiopsis
  • genre Batesimalva
  • genre Billieturnera
  • genre Briquetia
  • genre Callirhoe
  • genre Calyculogigas
  • genre Calyptraemalva
  • genre Cenocentrum
  • genre Cephalohibiscus
  • genre Cienfuegosia
  • genre Codonochlamys
  • genre Corynabutilon
  • genre Cristaria
  • genre Decaschistia
  • genre Dendrosida
  • genre Dicellostyles
  • genre Dirhamphis
  • genre Eremalche
  • genre Fioria
  • genre Fryxellia
  • genre Gaya
  • genre Goethea
  • genre Gossypioides
  • genre Gossypium
  • genre Gynatrix
  • genre Hampea
  • genre Helicteropsis
  • genre Herissantia
  • genre Hibiscadelphus
  • genre Hibiscus
  • genre Hochreutinera
  • genre Hoheria
  • genre Horsfordia
  • genre Howittia
  • genre Humbertianthus
  • genre Humbertiella
  • genre Iliamna
  • genre Julostylis
  • genre Jumelleanthus
  • genre Kearnemalvastrum
  • genre Kitaibela
  • genre Kokia
  • genre Kosteletzkya
  • genre Krapovickasia
  • genre Kydia
  • genre Lagunaria
  • genre Lavatera
  • genre Lawrencia
  • genre Lebronnecia
  • genre Lecanophora
  • genre Lopimia
  • genre Macrostelia
  • genre Malachra
  • genre Malacothamnus
  • genre Malope
  • genre Malva
  • genre Malvastrum
  • genre Malvella
  • genre Malviscus
  • genre Megistostegium
  • genre Meximalva
  • genre Modiola
  • genre Modiolastrum
  • genre Monteiroa
  • genre Napaea
  • genre Nayariophyton
  • genre Neobaclea
  • genre Neobrittonia
  • genre Nototriche
  • genre Palaua
  • genre Pavonia
  • genre Peltaea
  • genre Periptera
  • genre Perrierophytum
  • genre Phragmocarpidium
  • genre Phymosia
  • genre Plagianthus
  • genre Radyera
  • genre Rhynchosida
  • genre Robinsonella
  • genre Rojasimalva
  • genre Senra
  • genre Sida
  • genre Sidalcea
  • genre Sidastrum
  • genre Sphaeralcea
  • genre Symphyochlamys
  • genre Tarasa
  • genre Tetrasida
  • genre Thespesia
  • genre Urena
  • genre Urocarpidium
  • genre Wercklea
  • genre Wissadula


Selon ITIS (19 juillet 2017)[17] :

  • genre Abelmoschus Medik.
  • genre Abutilon P. Mill.
  • genre Adansonia L.
  • genre Aetoxylon (Airy Shaw) Airy Shaw
  • genre Alcea L.
  • genre Allosidastrum (Hochr.) Krapov., Fryxell & Bates
  • genre Allowissadula Bates
  • genre Althaea L.
  • genre Amyxa Tiegh.
  • genre Anisodontea C. Presl
  • genre Anoda Cav.
  • genre Apeiba Aubl.
  • genre Aquilaria Lam.
  • genre Argyrodendron (Endl.) Klotzsch
  • genre Ayenia
  • genre Bastardia Kunth
  • genre Bastardiopsis (K. Schum.) Hassl.
  • genre Batesimalva Fryxell
  • genre Berrya Roxb.
  • genre Billieturnera Fryxell
  • genre Bombax L.
  • genre Brachychiton Schott & Endl
  • genre Callirhoe Nutt.
  • genre Ceiba Mill.
  • genre Chiranthodendron Cerv. ex Cav
  • genre Cienfuegosia Cav.
  • genre Clappertonia Meisn.
  • genre Cola Schott & Endl.
  • genre Columbia Pers.
  • genre Corchorus L.
  • genre Dombeya Lam.
  • genre Durio Adans
  • genre Entelea R. Br.
  • genre Eremalche Greene
  • genre Fioria Mattei
  • genre Firmiana Marsili
  • genre Fremontodendron Coville
  • genre Fryxellia Bates
  • genre Gonystylus Teijsm. & Binn.
  • genre Gossypium L.
  • genre Grewia L.
  • genre Guazuma Mill.
  • genre Gyrinops Gaertn.
  • genre Helicteres L.
  • genre Heliocarpus L.
  • genre Herissantia Medik.
  • genre Heritiera Aiton
  • genre Hermannia L.
  • genre Hibiscadelphus Rock
  • genre Hibiscus L.
  • genre Hoheria A. Cunn
  • genre Horsfordia Gray
  • genre Iliamna Greene
  • genre Kleinhovia L.
  • genre Kokia Lewt.
  • genre Kosteletzkya K. Presl
  • genre Krapovickasia Fryxell
  • genre Lagunaria (DC.) Rchb.
  • genre Lavatera L.
  • genre Luehea Willd
  • genre Malachra L.
  • genre Malacothamnus Greene
  • genre Malva L.
  • genre Malvastrum Gray
  • genre Malvaviscus Fabr.
  • genre Malvella Jaubert & Spach
  • genre Melochia L.
  • genre Meximalva Fryxell
  • genre Modiola Moench
  • genre Napaea L.
  • genre Ochroma Sw.
  • genre Pachira Aubl.
  • genre Pavonia Cav.
  • genre Pentapetes L.
  • genre Phymosia Desv. ex Ham.
  • genre Pimelea Banks ex Gaertn.
  • genre Pseudabutilon R.E. Fries
  • genre Pseudobombax Dugand
  • genre Pterygota Schott & Endl.
  • genre Quararibea Aubl
  • genre Rhynchosida Fryxell
  • genre Sida_(genre_végétal) L.
  • genre Sidalcea Gray
  • genre Sidastrum E.G. Baker
  • genre Sphaeralcea St.-Hil.
  • genre Sterculia L.
  • genre Talipariti Fryxell
  • genre Theobroma L
  • genre Thespesia Soland. ex Correa
  • genre Tilia L.
  • genre Trichospermum Blume
  • genre Triumfetta L.
  • genre Urena L.
  • genre Waltheria L.
  • genre Wissadula Medik.


Selon classification classique de Cronquist (1981) :

  • genre Abelmoschus
  • genre Abutilon
  • genre Abutilothamnus
  • genre Acaulimalva
  • genre Acropogon
  • genre Alcea
  • genre Allosidastrum
  • genre Allowissadula
  • genre Althaea
  • genre Alyogyne
  • genre Anisodontea
  • genre Anoda
  • genre Anotea
  • genre Asterotrichion
  • genre Bakeridesia
  • genre Bastardia
  • genre Bastardiastrum
  • genre Bastardiopsis
  • genre Batesimalva
  • genre Billieturnera
  • genre Briquetia
  • genre Callirhoe
  • genre Calyculogigas
  • genre Calyptraemalva
  • genre Cenocentrum
  • genre Cephalohibiscus
  • genre Chiranthodendron
  • genre Cienfuegosia
  • genre Codonochlamys
  • genre Commersonia
  • genre Corchorus
  • genre Corynabutilon
  • genre Cristaria
  • genre Decaschistia
  • genre Dendrosida
  • genre Dicellostyles
  • genre Dirhamphis
  • genre Eremalche
  • genre Fioria
  • genre Fryxellia
  • genre Gaya
  • genre Goethea
  • genre Gossypioides
  • genre Gossypium
  • genre Grewia
  • genre Gynatrix
  • genre Hampea
  • genre Helicteropsis
  • genre Herissantia
  • genre Heritiera
  • genre Hibiscadelphus
  • genre Hibiscus
  • genre Hochreutinera
  • genre Hoheria
  • genre Horsfordia
  • genre Howittia
  • genre Humbertianthus
  • genre Humbertiella
  • genre Iliamna
  • genre Julostylis
  • genre Jumelleanthus
  • genre Kearnemalvastrum
  • genre Kitaibela
  • genre Kokia
  • genre Kosteletzkya
  • genre Krapovickasia
  • genre Kydia
  • genre Lagunaria
  • genre Lavatera
  • genre Lawrencia
  • genre Lebronnecia
  • genre Lecanophora
  • genre Lopimia
  • genre Macrostelia
  • genre Malachra
  • genre Malacothamnus
  • genre Malope
  • genre Malva
  • genre Malvastrum
  • genre Malviscus
  • genre Malvella
  • genre Maxwellia
  • genre Megistostegium
  • genre Melochia
  • genre Meximalva
  • genre Modiola
  • genre Modiolastrum
  • genre Monteiroa
  • genre Napaea
  • genre Nayariophyton
  • genre Neobaclea
  • genre Neobrittonia
  • genre Nototriche
  • genre Palaua
  • genre Pavonia
  • genre Peltaea
  • genre Periptera
  • genre Perrierophytum
  • genre Phragmocarpidium
  • genre Phymosia
  • genre Plagianthus
  • genre Radyera
  • genre Rhynchosida
  • genre Robinsonella
  • genre Rojasimalva
  • genre Senra
  • genre Sida
  • genre Sidalcea
  • genre Sidastrum
  • genre Sphaeralcea
  • genre Symphyochlamys
  • genre Tarasa
  • genre Tetrasida
  • genre Thespesia
  • genre Trichospermum
  • genre Triumfetta
  • genre Urena
  • genre Urocarpidium
  • genre Waltheria
  • genre Wercklea
  • genre Wissadula

Notes et références

  1. (en) MAARTEN J.M. CHRISTENHUSZ et JAMES W. BYNG, « The number of known plants species in the world and its annual increase », Phytotaxa, vol. 261, no 3,‎ , p. 201 (ISSN 1179-3163 et 1179-3155, DOI 10.11646/phytotaxa.261.3.1, lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  2. a b c et d Michel Botineau, Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs, Lavoisier, , p. 817
  3. François Couplan, Eva Styner, Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, Delachaux et Niestlé, , p. 59
  4. (en) W. S. Judd, C. S. Campbell, E. A. Kellogg, P. F. Stevens & M. J. Donoghue, Plant Systematics: A Phylogenetic Approach, Sinauer Associates, , p. 147
  5. Robert Grandsaignes d'Hauterive, Dictionnaire des racines des langues européennes, Librairie Larousse, , p. 189
  6. (en) Aslam Khan, Plant Anatomy and Physiology, Gyan Publishing House, , p. 134.
  7. (en) Fritz Hans Schweingruber, Annett Börner, Ernst-Detlef Schulze, Atlas of Stem Anatomy in Herbs, Shrubs and Trees, Springer Science & Business Media, , p. 255-258
  8. Pierre Crété, Précis de botanique. Systématique des angiospermes, Masson, , p. 188
  9. François Couplan, Eva Styner, Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, Delachaux et Niestlé, , p. 58
  10. Denis Bach, M. Mascré, Guy Deysson, Cours de botanique générale, Société d'édition d'enseignement supérieur, , p. 262
  11. Maurice Reille, Dictionnaire visuel de Botanique. Eléments de botanique descriptive des végétaux vasculaires, Ulmer, , p. 159.
  12. Exceptionnellement, le genre Malvaviscus  produit des baies et le genre Sterculia des follicules.
  13. André Goris, Manuel de botanique, Vigot, , p. 87
  14. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 22 juin 2010
  15. NCBI, consulté le 22 juin 2010
  16. DELTA Angio, consulté le 19 juillet 2017
  17. ITIS, consulté le 19 juillet 2017

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes