Malicorne (Allier)

Malicorne
Malicorne (Allier)
L'église Saint-Préjet.
Blason de Malicorne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Commentry
Intercommunalité Commentry Montmarault Néris Communauté
Maire
Mandat
Serge Baduel
2014-2020
Code postal 03600
Code commune 03159
Démographie
Population
municipale
806 hab. (2016 en diminution de 2,66 % par rapport à 2011)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 09″ nord, 2° 46′ 59″ est
Altitude Min. 309 m
Max. 416 m
Superficie 11,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de la zone Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Malicorne

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Malicorne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Malicorne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Malicorne

Malicorne est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

Localisation

Malicorne est située au sud-ouest du département de l'Allier, à 3,4 km au nord-est de Commentry[1], à 14,2 km à l'est de Montluçon[2] et à 51,6 km au sud-ouest de la préfecture Moulins[3].

Sept communes sont limitrophes[4] :

Communes limitrophes de Malicorne
Chamblet Doyet Montvicq
Néris-les-Bains Malicorne
Commentry Colombier Hyds

Voies de communication et transports

Malicorne est traversée par les routes départementales 37, reliant l'ouest de la commune (contournement de Commentry) à Hyds ; 69, reliant Doyet au nord à Comemntry au sud-ouest ; 159, reliant le centre-bourg à Montvicq au nord-est ; 200, reliant le centre-bourg à Colombier ; et 455, desservant la zone d'activités de la Brande à l'ouest de la commune[4].

Toponymie

Attestée sous la forme Malicorna en 1381[5]. Selon Ernest Nègre, le nom désigne un lieu où l'on appelle en vain au son du cor[5].

Histoire

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2014 En cours Serge Baduel[6] DVG Agent technique

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 806 habitants[Note 1], en diminution de 2,66 % par rapport à 2011 (Allier : -0,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400413381527515504522589629
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
705730783809899906958951942
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
844846799656642594517507534
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
483485528524822814843830811
2016 - - - - - - - -
806--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

  • Delbard, roseraies et pépinières.
  • Forécreu (fabrication d’outils de coupe à circulation d’huile, instruments et implants orthopédiques), usine sur la ZAC de la Brande équipée de grosses presses d'extrusion.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Saint-Préjet du dernier quart du XIIe et dernier quart du XIXe siècle dont :
    • La façade, classée au titre des monuments historiques depuis le [11].
    • L'église (à l'exception de l'étage supérieur du clocher, la couverture et le clocheton) classée au titre des monuments historiques depuis le [11].
    • Les parties hautes du clocher (sauf les parties déjà classées) inscrites au titre des monuments historiques depuis le [11].
  • Jardins vergers créés par l'entreprise Delbard ; Georges Delbard, son fondateur, est originaire du village.
  • Fontaine de la Bassié.

Personnalités liées à la commune

  • Georges Delbard (1906-1999), pépiniériste, créateur de la société Delbard. Il est né et est mort dans la commune.
  • Robert Delbard, géomètre et auteur d'ouvrages sur sa spécialité.

Héraldique

Blason Malicorne.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D’azur semé de fleurs de lys d’or au bâton de gueules brochant sur le tout, à la licorne saillante d’argent, la tête contournée, surbrochant.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Malicorne sur le site de l'Institut géographique national (archive)

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Orthodromie entre "Malicorne" et "Commentry" », sur lion1906.com (site personnel de Lionel Delvarre) (consulté le 19 août 2018).
  2. « Orthodromie entre "Malicorne" et "Montluçon" », sur lion1906.com (site personnel de Lionel Delvarre) (consulté le 19 août 2018).
  3. « Orthodromie entre "Malicorne" et "Moulins" », sur lion1906.com (site personnel de Lionel Delvarre) (consulté le 19 août 2018).
  4. a et b Géoportail (consulté le 19 août 2018).
  5. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2, p. 1129.
  6. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 6 juin 2014).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. a b et c Notice no PA00093147, base Mérimée, ministère français de la Culture