Maison de Belgique

Maison de Saxe-Cobourg
(Belgique)
Description de cette image, également commentée ci-après
Armoiries du roi des Belges.
Type Maison royale
Dénominations Huis van Saksen-Coburg (néerlandais)
Haus von Sachsen-Coburg (allemand)
Pays Royaume de Belgique
Lignée Maison de Saxe-Cobourg et Gotha (maison de Wettin)
Titres Rois des Belges
Ducs de Brabant
Comtes de Hainaut
Comtes de Flandre
Prince de Liège
Chef actuel Philippe, roi des Belges
Fondation (186 ans)
Léopold Ier, roi des Belges
1917-2015 (utilisation de l'expression « de Belgique »)

La maison de Saxe-Cobourg[1] est le nom de la maison royale de Belgique, branche cadette de la maison de Saxe-Cobourg et Gotha, elle-même issue de la branche ernestine de la maison de Wettin.

La maison de Saxe-Cobourg est issue du premier roi des Belges, Léopold Ier, né prince de Saxe-Cobourg-Saalfeld. Comme ce fut le cas pour la branche britannique de la maison de Saxe-Cobourg et Gotha (issue du prince Albert) devenue maison Windsor, le nom de la maison de Saxe-Cobourg fut modifié officieusement dans un contexte de fort sentiment anti-germanique né de la Première Guerre mondiale, laissant s'installer l'expression de Belgique.

Patronyme

Bien qu’elle soit issue du rameau cadet de la maison de Saxe régnant sur le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld depuis le milieu du XVIIIe siècle, la dynastie nouvellement fondée prit à l’origine le nom de maison de Saxe-Cobourg et Gotha (en allemand, Haus Sachsen-Coburg und Gotha) en référence à la parentèle saxonne du roi Léopold Ier, qui était souveraine sur le duché éponyme à partir de 1826.

À l’issue de la Première Guerre mondiale et dans un contexte de germanophobie ambiant, les princes belges ont préféré retirer les titres allemands de leurs titulatures alors que la monarchie a opté pour une forme patronymique plus « nationale » en désignant officieusement la dynastie sous le nom de Belgique (en néerlandais, van België et en allemand, von Belgien) ; la maison royale britannique a eu recours à cette méthode en 1917.

Jusqu'en 2015, tous les descendants légitimes d’Albert II, sixième roi des Belges, portent le patronyme de Belgique ; celui-ci se traduit aussi en néerlandais et en allemand, les deux autres langues officielles du pays. Depuis 2015, le roi nom Saxe-Cobourg fait sa réapparition officielle dans les actes de naissance des membres dynastes de la famille royale.

Armoiries royales

Généalogie des chefs de la branche belge de la maison de Saxe-Cobourg

De Léopold Ier à Philippe, sept rois des Belges se sont succédé.

Membres de la maison par souverain

Léopold Ier

Article détaillé : Léopold Ier.

Fils du duc François de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1750-1806) et de la comtesse Augusta Reuss d’Ebersdorf (1757-1831), le prince Léopold de Saxe-Cobourg-Saafeld devient en 1831 le premier souverain belge sous le nom de Léopold Ier. Léopold Ier (alors prince) épouse, le , la princesse Charlotte de Galles qui mit au monde un garçon mort-né le 5 novembre 1817 et décéda en couches le lendemain. En secondes noces, il épouse, le , la princesse Louise d’Orléans, qui donne à la dynastie quatre enfants[2].

Léopold II

Article détaillé : Léopold II (roi des Belges).

Deuxième fils du roi Léopold Ier (1790-1865) et de la princesse Louise d’Orléans (1812-1850), le duc de Brabant devient en 1865 le deuxième souverain belge sous le nom de Léopold II. Léopold II (alors duc) épouse, le , l’archiduchesse Marie-Henriette d’Autriche, avec qui il a quatre enfants[3].

Le prince Albert, fils du comte de Flandre et neveu de Léopold II, devient le roi Albert Ier à la mort de son oncle, qui n’a pas de postérité mâle et légitime.

Albert Ier

Article détaillé : Albert Ier de Belgique.

Second fils de Philippe de Belgique (1837-1905), comte de Flandre et de la princesse Marie de Hohenzollern-Sigmaringen (1845-1912), le prince Albert devient en 1909 le troisième souverain belge sous le nom d’Albert Ier. Albert Ier (alors prince) épouse, le , la duchesse Élisabeth en Bavière, avec qui il a trois enfants[4].

Léopold III

Article détaillé : Léopold III de Belgique.

Fils du roi Albert Ier (1875-1934) et de la duchesse Élisabeth en Bavière (1876-1965), le prince Léopold, duc de Brabant devient en 1934 le quatrième souverain belge sous le nom de Léopold III. Léopold III (alors prince) épouse, le , la princesse Astrid de Suède, avec qui il a trois enfants[5].

Le , le roi Léopold épouse la roturière Liliane Baels qu’il titre « princesse de Réthy ». Le couple a trois enfants.

Baudouin

Article connexe : Baudouin (roi des Belges).

Premier fils du roi Léopold III (1901-1983) et de la princesse Astrid de Suède (1905-1935), le prince Baudouin devient en 1950 le roi Baudouin. Baudouin épouse, le doña Fabiola de Mora y Aragón, avec qui il n’a pas d’enfant[6].

Le prince Albert, prince de Liège, deuxième fils de Léopold III, devient à la mort de son frère Baudouin le roi Albert II.

Albert II

Article détaillé : Albert II de Belgique.

Deuxième fils du roi Léopold III (1901-1983) et de la princesse Astrid de Suède (1905-1935), le prince Albert devient en 1993 le roi Albert II. Albert épouse, le Paola Ruffo di Calabria, avec qui il a trois enfants[7],[8],[9].

Philippe

Premier fils du roi Albert II (1934) et de Paola Ruffo di Calabria (1937), le prince Philippe devient roi des Belges en 2013 . Philippe épouse, le Mathilde d'Udekem d'Acoz, avec qui il a quatre enfants[10],[11].

Notes et références

Notes

Références

Bibliographie

Sur la famille

  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 279 et seq. (section « Maison royale de Belgique »)

Sur la monarchie

  • Roger Harmignies, « Les titres des membres de la maison royale de Belgique » in Antonin de Selliers de Moranville, A. van Langenhove et Roger Harmignies, Recueil de l’Office généalogique et héraldique de Belgique, t. VI, Bruxelles, Office généalogique et héraldique de Belgique, (OCLC 834797373)

Sur l’héraldique

  • Robert Matagne, L’évolution du blason de la maison royale de Belgique de 1880 à nos jours, Luxembourg, Conseil héraldique du Luxembourg, s.d., 99 p. (notice BnF no FRBNF33093176)
  • Roger Harmignies, « Héraldique de la maison royale de Belgique » in Lucien Fourez, Pierre Dubuisson, Louis Robyns de Schneidauer et Roger Harmignies, Recueil de l’Office généalogique et héraldique de Belgique, t. V, Bruxelles, Office généalogique et héraldique de Belgique, (OCLC 834798496)

Annexes

Articles connexes

Liens externes