Magenta (Italie)

Magenta
StemmaMagent.PNG
Magenta-piazza Liberazione.jpg
Place de la Libération, Magenta, juillet 2010
Nom officiel
(it) Magenta
Nom local
(it) Magenta
Géographie
Pays
Région
Cité métropolitaine
Chef-lieu
Magenta ()
Superficie
21 km2
Altitude
138 m
Coordonnées
45° 28′ 00″ N, 8° 53′ 00″ E
Map of comune of Magenta (province of Milan, region Lombardy, Italy).svg
Démographie
Population
23 513 hab.
Densité
1 119,7 hab./km2
Gentilé
magentini
Fonctionnement
Statut
Jumelage
Identifiants
Code postal
20013
ISTAT
015130
Indicatif téléphonique
02
Site web

Magenta est une commune italienne de la ville métropolitaine de Milan en Lombardie. Elle est principalement connue comme le site de la bataille de Magenta en 1859. La couleur Magenta, créée par un colorant de synthèse en 1858 a été nommée d'après la bataille, en faisant référence à la couleur portée par les zouaves français.

Géographie

La ville se trouve à une altitude de 138 m, à l'ouest de la Lombardie. Elle se trouve dans la vallée du Tessin qui la sépare du Piémont.

Climat

Relevé climatique de Magenta
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −3 −2 2 5 10 13 15 15 12 7 2 −2 6,16
Température maximale moyenne (°C) 5 8 13 17 21 26 28 28 24 18 11 6 16,25
Précipitations (mm) 59 73 95 104 127 82 55 85 72 110 83 50 994
Source : WP:IT
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
5
−3
59
 
 
 
8
−2
73
 
 
 
13
2
95
 
 
 
17
5
104
 
 
 
21
10
127
 
 
 
26
13
82
 
 
 
28
15
55
 
 
 
28
15
85
 
 
 
24
12
72
 
 
 
18
7
110
 
 
 
11
2
83
 
 
 
6
−2
50
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Démographie

Histoire

Magenta a été probablement fondée par les Insubres, une tribu celte, vers le Ve siècle av. J.-C. puis a été conquise par les romains en -222. Son nom est traditionnellement affilié au castrum Maxentiae, (le château de Maxence). Après la chute de l'Empire romain d'Occident, elle a été dirigée par les Lombards. Les origines celtiques de la ville ont été prouvées par de nombreuses découvertes archéologiques, notamment des objets et des armes dans une nécropole.

Au Moyen Âge la ville a été détruite deux fois, en 1162 par Frédéric Barberousse et en 1356 par les troupes s'opposant aux Visconti de Milan. En 1398, Jean Galéas Visconti donna le territoire de la ville aux moines de la chartreuse de Pavie.

Le 4 juin 1859, elle est le lieu d'affrontement d'une importante bataille de la Campagne d'Italie. Les franco-piémontais y vainquirent les autrichiens, prenant ainsi leur chance de conquérir la Lombardie.

Magenta a obtenu le titre honorifique de « citta » le 25 mai 1947 par décret présidentiel.

Lieux et monuments

Architecture religieuse

  • La basilique Saint-Martin : il s'agit de la plus grande église du diocèse après le dôme de Milan. La première pierre a été posée en 1893 et les travaux de construction de la structure furent terminés en 1901.
  • Le sanctuaire de la vierge bienheureuse  : sa date de construction est officiellement inconnue. Elle remonte vers le XIVe siècle.
  • L'église saint Rocco  : une église de la seconde moitié du XVe siècle.
  • L'église paroissiale San Giovanni Battista e San Girolamo

Emiliani.

  • L'église paroissiale de la Sainte-Famille
  • L'oratoire de San Biagio
  • La chapelle dell'Istituto delle Madri Canossiane

Architecture civile

  • Le palais Crivelli Pecchio Martinoni (l'hôtel de ville).
  • La Villa Crivelli Boisio Beretta.
  • Le palais Morandi.
  • La Villa Melzi
  • La Villa Naj-Oleari
  • La Casa Giacobbe 
  • La Casa Crivelli Redenaschi Brocca 

architecture militaire

  • L'ossuaire et le monument de la bataille de Magenta.
  • Le monument de Mac-Mahon.

Administration

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 mai 2002 29 mai 2007 Luca Del Gobbo    
29 mai 2007 En cours Luca Del Gobbo Centro-destra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux

Ponte Vecchio

Ponte Nuovo

Le hameau de Ponte Nuovo (en dialecte milanais : Punt Neouf) comprend près de 1 500 habitants. Il est géré en partie par la commune de Magenta et en partie par la commune de Boffalora sopra Ticino.

Il a été fondé en 1808, année de la construction du pont napoléonien sur le Tessin, lequel permettait une communication plus rapide entre Milan et le Piémont : l'intérêt pour ces communications rapides mène à construire un pont semblable sur le Naviglio Grande, justement dans la localité qui portera désormais le nom de Ponte Nuovo, par opposition à la frazione Ponte Vecchio, dans laquelle se trouvait un pont du XVIIe siècle sur le même canal.

En (1836), s'y installe la douane autrichienne, dans un bâtiment qui fut un des lieux d'affrontements de la Bataille de Magenta (4 juin 1859), pour ensuite être consacré aux établissements SAFFA (Società per Azioni Fabriche Riunite Fiammiferi 1871-2001 - une usine d'allumettes).

Édifices remarquables

Outre la douane autrichienne qui a abrité la SAFFA jusqu'en 2001, on note les deux églises :

  • Saint Joseph artisan, église paroissiale consacrée en 1963 par Giovanni Battista Montini, futur Paul VI
  • Notre Dame du bon conseil, chapelle édifiée pour les défunts de la bataille de Magenta, qui servait aux ouvriers de la SAFFA, et en particulier sainte Gianna Beretta Molla.

Communes limitrophes

Marcallo con Casone, Santo Stefano Ticino, Corbetta, Boffalora sopra Ticino, Robecco sul Naviglio, Cerano (NO)

Personnalités liées à la ville

Jumelage

Notes et références