Maafa

Maafa
Maafa
Grottes et habitation troglodytes
Noms
Nom arabe معافة
Nom berbère ⵎⵄⴰⴼⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Aurès
Wilaya Batna
Daïra Aïn Touta
Code postal 05200
Code ONS 0503
Indicatif 033
Démographie
Gentilé Maafi
Population 2 880 hab. (2008[1])
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 16′ 00″ nord, 5° 54′ 00″ est
Altitude Min. 900 m
Max. 1 100 m
Superficie 154,28 km2
Divers
Saint patron Ayth sidi Yahia
Localisation
Localisation de Maafa
Localisation de la commune dans la wilaya de Batna.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Maafa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Maafa
Grottes de Maafa
Grottes troglodytes de Maafa avec vue sur la grotte ainsi que le reste de l'habitation construite à même la paroi
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Maafa est une commune de la wilaya de Batna en Algérie, située à environ 45 km au sud-ouest de Batna à environ 80 km au nord de Biskra.

Géographie

Relief et hydrographie

La ville de Maafa est construite au bord de la source Irf M'Souf. Maafa possède six sources d'eau froide dont deux coulent tout au long de l'année.

Débuté en 2009, le barrage de Maafa est en construction pour ramasser les fortes pluies que connait la région, afin de contenir les eaux et maximiser l'utilisation des eaux d'Irf M'Souf et des sources avoisinantes. Celui servirait ainsi à développer dans un premier temps l'oasis de Maafa mais également à développer l'irrigation des cultures des habitants de la commune. Le barrage permettrait en outre d'alimenter en eau potable les habitants de la commune[réf. nécessaire].

Situation

Le territoire de la commune de Maafa est situé au sud de la wilaya de Batna.

Localités de la commune

La commune de Maafa est composée de 5 localités[2] :

  • Barbat
  • Izmouren
  • Maafa
  • Moulia (Timhadjaret)
  • Tasserghinet

Histoire

Patrimoine

La commune de Maafa est d'abord connue pour ses vestiges d'habitations troglodytiques, ou grottes troglodytes qui, pour certaines, datent de 10 000 avant notre ère. D'autres habitations, sans doute plus récentes, disposent même d'annexes construites à même la paroi pourtant parfois vertigineuse. Typiques de l'habitat traditionnel berbère, ces maisons demeurent pour certaines encore bien conservées. Il est même possible de voir au sein des grottes les traces de fumée qui tapissent leur plafond.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. « Wilaya de Batna : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Batna, p. 1479.

Voir aussi

Articles connexes