M.I.A

M.I.A
Description de l'image MIA.jpg.
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français Anglais

Œuvres principales

  • Rémoras
  • La Trappe
  • La Faille (trilogie)
  • Max

M.I.A est un duo d’auteurs français créé fin 2010 et constitué d’Hélène Jacob et Sébastien Cerise.

Biographie

Le pseudo M.I.A (Missing In Action) concrétise la rencontre en 2007 de deux amis et associés professionnels (Hélène et Sébastien), passionnés de littérature, de cinéma et d’actualité politique, pour ne citer que quelques points communs évidents.

Leur méthode de travail est particulière, car près de 1 500 kilomètres les séparent : leurs livres sont tous intégralement préparés et rédigés à distance. Leur premier roman, Rémoras, publié en février 2012, s’est vendu à plus de 10 000 exemplaires, principalement en version numérique et ils publient en moyenne deux nouveaux titres par an depuis.

Les romans de M.I.A appartiennent à de multiples genres : politique-fiction pour Rémoras, anticipation pour La Trappe et science-fiction pour la trilogie La Faille, ces cinq livres constituant un grand cycle commun. Avec Max, en juin 2015, ils s’intéressent au thriller fantastique. Leur projet suivant est une trilogie de fantasy dont les trois tomes seront publiés entre décembre 2015 et décembre 2016. Les romans de M.I.A sont traduits progressivement en anglais.

Parallèlement, Hélène et Sébastien ont fondé en 2012 les Éditions Hélène Jacob, qui publient les ouvrages de plus de 50 auteurs au rythme moyen de 25 titres par an.

Romans

  • 2012 : Rémoras
  • 2012 : La Trappe
  • 2013 : La Faille – 1 : La quête d’Echo
  • 2013 : Remoras (version anglaise de Rémoras)
  • 2014 : La Faille – 2 : La traque de Romeo
  • 2014 : The Trapdoor (version anglaise de La Trappe)
  • 2014 : La Faille – 3 : L’espoir de Victor
  • 2015 : Max
  • 2015 : (À paraître) Les Affligés – 1 : Isolation
  • 2016 : (À paraître) Les Affligés – 2 : Désolation
  • 2016 : (À paraître) Les Affligés – 3 : Révélation

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.