Médecine traditionnelle

Selon la définition officielle de l'OMS, la médecine traditionnelle « se rapporte aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui impliquent l’usage à des fins médicales de plantes, de parties d’animaux et de minéraux, de thérapies spirituelles, de techniques et d’exercices manuels – séparément ou en association – pour soigner, diagnostiquer et prévenir les maladies ou préserver la santé ».

Dans les pays industrialisés, les adaptations de la médecine traditionnelle sont nommées « complémentaires », « alternatives », « non conventionnelles », ou encore « parallèles ».

Importance de la médecine traditionnelle

En Afrique, Asie, Océanie et Amérique latine, différents pays font appel à la médecine traditionnelle :

  • En Chine, les préparations traditionnelles à base de plantes représentent entre 30 et 50 % de la consommation totale de médicaments (voir Médecine traditionnelle chinoise).

Stratégie des médecines traditionnelles 2002-2005

L'OMS a initié ce programme pour faciliter l'intégration des médecines traditionnelles dans le système de santé des pays (cela concerne surtout les pays du Sud), pour renforcer la fiabilité et l'usage correct des médecines traditionnelles.

Ce programme, démarré en janvier 2002, avait notamment pour objectifs concrets de développer des guides d'utilisation, développer des systèmes de standardisation et des méthodologies pour la recherche et l'évaluation des méthodes traditionnelles. (à compléter éventuellement avec l'évaluation du programme, à paraître)

En France

La loi Grenelle II de 2010, dans sa partie consacrée à l'Agriculture (art 97), prévoit que le Gouvernement rende au Parlement un rapport sur les « méthodes d’encouragement et de développement de la recherche en matière de valorisation et d’exploitation de la pharmacopée des territoires ultramarins ».

Les tradipraticiens

Article connexe : Tradipraticien.

Débats

  • Enjeux de société
    • Enjeux de santé, enjeux économiques
      • "Le marché mondial des plantes médicinales, en expansion rapide, représente actuellement plus de 60 milliards de $US par an" (source OMS).
  • Questions méthodologiques
  • Statut épistémologique

Références


Voir aussi

Articles connexes


Liens externes

  • le GNOMA
  • OMS, partie du site consacrée aux médecines traditionnelles
  • (en) guide général de méthodologie pour la recherche et l'évaluation des médecines traditionnelles (// trad. à reviser //)
  • Parce que majorité des habitants de notre planète recourent aux médecines traditionnelles pour se soigner.
  • Yves Lemaire, Terminologie et théorie médicales tahitiennes, bulletin d'ethnomédecine, octobre 1985
  • Epelboin A. 2002 La médecine traditionnelle dans les politiques de santé et de coopération avec les pays en développement, Haut Conseil de la coopération international
  • 1994 Epelboin A. & Haby M. Médecines traditionnelles, cultures et sida Actes vidéographiques du Colloque Médecine traditionnelles et sida organisé par l'OPALS à Bamako en février 1994. Coproduction OPALS, CNRS, Le Chant des pistes, 90 minutes.