Luke Cage (série télévisée)

Marvel's
Luke Cage
Titre original Marvel's Luke Cage
Genre super-héros
Création Cheo Hodari Coker
Production ABC Studios
Marvel Television
Acteurs principaux Mike Colter
Alfre Woodard
Rosario Dawson
Musique Ali Shaheed Muhammad
Adrian Younge
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 13
Durée 44–65 minutes
Diff. originale – en production

Marvel's Luke Cage, ou simplement Luke Cage, est une série télévisée américaine créée par Cheo Hodari Coker et diffusée depuis le sur Netflix.

Elle met en scène le personnage Luke Cage de Marvel Comics qui est interprété par l'acteur Mike Colter. La série est produite par Marvel Television et ABC Studios et fait partie, avec Daredevil, Jessica Jones et Iron Fist, des quatre séries de l'univers cinématographique Marvel qui se retrouveront en 2017 dans la mini-série The Defenders, toujours sur Netflix.

Cette série est diffusée sur Netflix dans tous les pays francophones depuis le 30 septembre 2016.

Synopsis

Suite à une expérience qui lui a donné une force surhumaine et une peau indestructible, Luke Cage (né Carl Lucas) s'est réfugié à Harlem où il multiplie les petits boulots. Il va devoir choisir d'utiliser ou non ses pouvoirs pour combattre le crime.

Fiche technique

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage

Distribution

Acteurs principaux

Acteurs récurrents

Invités

Invités venant des autres séries Marvel/Netflix

Daredevil
Jessica Jones

Artistes musicaux faisant un caméo


Classé R aux USA. Interdit aux moins de 12 ans en France.
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage

Production

Développement

En , la chaîne de vidéo à la demande Netflix annonce que, en partenariat avec Marvel Studios et ABC Studios, ceux-ci vont produire quatre séries télévisées sur les personnages de Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist ainsi que par la suite, une mini-série qui regroupera ces quatre super-héros qui s'intitulera The Defenders. Ainsi Alan Fine, le président de Marvel Entertainment déclare que « ce deal est incomparable à tout ce qui s'est fait en termes d'échelle, et renforce notre engagement auprès de la marque Marvel, de faire vivre de bonnes histoires sur toutes les plateformes et avec tous leurs personnages. Netflix propose d'énormes opportunités en matière de storytelling, la spécialité de Marvel. Ce genre de séries épiques offre des possibilités narratives incroyables grâce au système on-demand, et les fans auront la possibilité de choisir à quel moment rentrer dans des aventures que l'on vous promet excitantes et engageantes. »[12] et en , Marvel annonce que Cheo Hodari Coker sera le scénariste et le producteur de la série[13].

Marvel et Disney annoncent , en , que le tournage de toutes ces séries aura lieu essentiellement à New York, que cela permettrait de créer environ 400 emplois et qu'ils avaient l'intention d'investir 200 millions de dollars de budget sur trois ans pour produire celles-ci, ce qui représente le plus gros tournage new-yorkais aussi bien pour le cinéma que pour la télévision. De même, il est annoncé que Daredevil sera la première série à être tournée et elle sera ainsi suivi par Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist qui auront chacune treize épisodes et la mini-série The Defenders comprendrait, elle, quatre à huit épisodes. Il a également été annoncé que la diffusion sur Netflix était prévue pour 2015[14].

Joe Quesada, des studios Marvel, en fin , confirme qu'à l'instar des séries Marvel : Les Agents du SHIELD et Agent Carter ainsi que des films Marvel Studios, les futures séries Netflix se dérouleront également dans l'univers cinématographique Marvel mais que celle-ci auraient leur identité propre et qu'elles pourront être visionnées sans avoir au préalable les autres productions en tête[15].

Lors du TCA Press Tour en , il est annoncé que Netflix lancera une nouvelle série ou saison Marvel tous les six mois, Jessica Jones serait lancée fin 2015, la seconde saison de Daredevil début 2016, et Luke Cage serait donc lancé fin 2016. Il a également été annoncé que la mini-série The Defenders verrait le jour lorsque les quatre personnages principaux (Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist) auraient eu leur propre série[16].

Le , Netflix annonce qu'une seconde saison est en cours de production[17].

Distribution des rôles

Le , Marvel annonce officiellement que l'acteur Mike Colter interprétera le rôle de Luke Cage. Il sera également présent dans la série Jessica Jones où son personnage sera introduit[3]. Mike Colter était en compétition avec les acteurs Lance Gross et Cleo Anthony[18].

Il est annoncé, le , que l'actrice Alfre Woodard rejoint la distribution de Luke Cage pour y interpréter le personnage de Minetta, une femme de pouvoir qui évolue dans le milieu politique local[19].

Le , Marvel annonce que les acteurs Theo Rossi et Simone Missick ont chacun obtenu un rôle dans la série. Theo Rossi sera Alvarez, un ennemi de Luke Cage qui est impitoyable, menaçant et manipulateur. Simone Missick, quant à elle, jouera le rôle de Missy qui sera une alliée de Luke Cage et dont le personnage serait inspiré par celui de Misty Knight. Le retour de Rosario Dawson, dans le rôle de l'infirmière de nuit Claire Temple qu'elle tient déjà dans Daredevil et Jessica Jones, est également annoncé[20].

Le , il est annoncé que le personnage de Cottonmouth fera partie de la série et que celui-ci sera interprété par Mahershala Ali[21].

Netflix et Marvel annoncent, le , l'arrivée de l'acteur Frank Whaley dans la série. Il jouera le personnage du détective Rafael Scarfe[22].

Tournage

À la fin du mois de , le site internet Comingsoon publie une série de photos du tournage de la série dans lesquels on peut apercevoir les différents acteurs qui ont rejoint la série et qui permettent également d'affirmer que le tournage a officiellement débuté à New York[23].

Une nouvelle série de photos du tournage est mis en ligne, le , ce qui montre que celui-ci se poursuit et ces photos permettent également de confirmer la présence de Rosario Dawson dans la série[24].

Le , le tournage de la série semble être encore en cours au vu des nouvelles photos dévoilées[25].

Fiche technique

Épisodes

Première saison (2016)

Article détaillé : Saison 1 de Luke Cage.

Les titres des épisodes de la première saison sont des titres de chanson du groupe américain Gang Starr[26].

  1. Moment de vérité (Moment of Truth)
  2. Un salon de coiffure en guise de refuge (Code of the Streets)
  3. La Naissance d'un héros (Who’s Gonna Take the Weight?)
  4. Un sombre passé (Step in the Arena)
  5. Une partie d’échecs grandeur nature (Just to Get a Rep)
  6. Claire passe à l'action ! (Suckas Need Bodyguards)
  7. La Famille d'abord (Manifest)
  8. Une nouvelle menace (Blowin' Up the Spot)
  9. Misty reprend le contrôle (DWYCK)
  10. Une dure vérité (Take It Personal)
  11. Huis clos au Harlem's Paradise (Now You're Mine)
  12. Un jeu d'alliances fragiles (Soliloquy of Chaos)
  13. L'Affrontement final (You Know My Steez)

Deuxième saison (?)

Le , Netflix annonce qu'une seconde saison est en cours de production.

Insertion dans l'univers cinématographique Marvel

La série Luke Cage s'intègre dans l'univers cinématographique Marvel et fait de discrets mais nombreux renvois aux différents films. Dès l'épisode pilote, un jeune vend des vidéos de « l'Incident », c'est-à-dire la bataille de New York vue dans le film Avengers. Dans le troisième épisode, l'inspecteur Rafael Scarfe fait remarquer qu'il n'a pas de « marteau magique » (référence à Mjöllnir et Thor) et, dans le septième épisode, Luke Cage est appelé le « Captain America » de Harlem. Une référence à l'univers de Civil War apparaît en filigrane lors d'interlocutions radio dans lesquelles les auditeurs de Patsy « Trish » Walker (issue de la série Jessica Jones) précisent que Luke Cage est hors de contrôle et ne répond à aucune autorité.

En outre, la série s'inscrit aussi dans la continuité des précédentes séries Marvel/Netflix puisque le personnage de l'infirmière Claire Temple (interprétée par Rosario Dawson), présente dans Daredevil et Jessica Jones, réapparaît pour seconder le héros. Elle évoque dans une conversation avec sa mère l'attaque par des ninjas de l'hôpital dans lequel elle travaillait, événements relatés dans les épisodes 10 et 11 de la saison 2 de Daredevil. Dans le dixième épisode, la conclusion de la première saison de Jessica Jones est rappelée : une femme a brisé le cou d'un homme qui contrôlait son esprit. Par ailleurs, dans le treizième épisode, Claire Temple mentionne qu'elle connaît un bon avocat, référence probable à Matt Murdock, héros de la série Daredevil. Le Punisher est également mentionné lors de la prise d'otage dans le Harlem's Paradise.

Accueil

Audience

Accueil critique

Luke Cage

Score cumulé
Site Note
Metacritic 79%[28]
Rotten Tomatoes 95%[29]
Compilation des critiques
Périodique Note
Allociné 3.9/5
Imdb 8.7/10

Nicolas Robert du journal L'Express trouve que la série est « solidement réalisée (la séquence post-générique de l'épisode 2 est assez bluffante, comme la descente de l'épisode 3), superbement mise en lumière (Manuel Billeter, le directeur de la photographie, confirme le talent qu'il a montré dans Jessica Jones sans se parodier), cette nouvelle série Marvel s'appuie aussi et surtout sur une très belle distribution »[32]. En revanche, Pierre Sérisier du Monde souligne que la série « est un hommage au mouvement de la blaxploitation, à Shaft évidemment, mentionné dès le premier épisode mais c’est aussi une tentative de réflexion sur les conditions de vie de la communauté noire face à une intensification des violences »[33] et Pierre Langlais rassure que « grâce à son intensité et à son charisme, à la touche personnelle de la série, à la fois un poil rétro et résolument moderne, Luke Cage permet à Netflix de signer un joli triplé (avec Daredevil et Jessica Jones, NDLR), et de confirmer la réussite de son entreprise superhéroïque »[34], sinon Simon Riaux d'Écran large nous met en garde que « plutôt que de traiter trop frontalement des violences policières ou d’adresser la question du racisme sans la nuancer, Luke Cage aborde ces problématiques en questionnant les notions d’engagement et de vie de la cité (…) mais le format des épisodes (59 minutes et des brouettes) est beaucoup trop long pour le bien du sujet traité. Et quel que soit le soin apporté par les scénaristes à l’ensemble, les aventures musculeuses de Cage soutiennent très mal la structure imposée par cette durée »[35].

Distinction

Nomination

  • Hollywood Music In Media Awards 2016 : Meilleur titre principal de la série télévisée pour Ali Shaheed Muhammad et Adrian Younge

Notes et références

  1. a et b (en) « Marvel Confirms Mike Colter As Luke Cage In ‘Jessica Jones’ Netflix Series » [archive du 22 décembre 2014], sur deadline.com, (consulté le 22 décembre 2014)
  2. (en) Nellie Andreeva, « Marvel’s ‘Luke Cage’ Casts Simone Missick In Key Role », sur deadline.com,
  3. a et b (en) Nellie Andreeva, « Marvel’s ‘Luke Cage’: Theo Rossi Cast, Rosario Dawson To Reprise ‘Daredevil’ Role », sur deadline.com,
  4. (en) Michael Ausiello, « Marvel's Luke Cage: Alfre Woodard Eyes Pivotal Role in Netflix Series », sur tvline.com,
  5. (en) Lucas Siegel, « Mahershala Ali Joins Luke Cage as Villain Cottonmouth », sur comicbook.com,
  6. a et b (en) Marc Strom, « Mustafa Shakir & Gabrielle Dennis Join Netflix Original Series 'Marvel's Luke Cage' », sur Marvel.com,
  7. (en) « Luke Cage: Frank Whaley Cast as Detective Scarfe », Screen Rant,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Luke Cage Adds Sonia Braga as Claire Temple's Mom », ComingSoon.net,‎ (lire en ligne)
  9. « Marvel Television : Netflix annonce la production de 4 nouvelles séries TV Marvel et une mini-série The Defenders » [archive du 19 septembre 2013], (consulté le 28 mai 2013)
  10. « Cheo Hodari Coker sera le showrunner du Luke Cage de Netflix » [archive du 18 juillet 2015], sur comicsblog.fr, (consulté le 1er avril 2115)
  11. « Daredevil et les séries Marvel de Netflix tournées à New York » [archive du 28 mai 2014], sur allocine.fr, (consulté le 28 mai 2014)
  12. « Les séries Netflix Marvel se dérouleront bien dans le MCU » [archive du 28 mai 2014], sur journaldugeek.com, (consulté le 28 avril 2014)
  13. « Netflix lancera une série Marvel tous les six mois et Jessica Jones fin 2015 » [archive du 2 août 2015], sur allocine.fr, (consulté le 29 juillet 2015)
  14. « Luke Cage : Netflix commande une saison 2 ! », Les Toiles Héroïques,‎ (lire en ligne)
  15. « Jessica Jones : le casting a débuté » [archive du 22 novembre 2014], sur radiodisneyclub.fr, (consulté le 22 novembre 2014)
  16. « Luke Cage : Alfre Woodard en méchante » [archive du 22 août 2015], sur braindamaged.fr, (consulté le 22 août 2015)
  17. « Luke Cage recrute Theo Rossi, Simone Missick et Rosario Dawson » [archive du 3 septembre 2015], sur seriesaddict.fr, (consulté le 3 septembre 2015)
  18. « Luke Cage : Mahershala Ali sera Cottonmouth » [archive du 4 septembre 2015], sur actucine.com, (consulté le 4 septembre 2015)
  19. « Luke Cage : Un nouvel acteur rejoint le projet de Netflix ! » [archive du 10 septembre 2015], sur melty.fr, (consulté le 10 septembre 2015)
  20. « Luke Cage (Marvel) : Les premières photos du tournage » [archive du 28 février 2016], sur allocine.fr, (consulté le 25 septembre 2015)
  21. « Luke Cage : Les photos de tournage avec Rosario Dawson ! » [archive du 28 février 2016], sur melty.fr, (consulté le 5 décembre 2015)
  22. « De nouvelles images de tournage pour la série Luke Cage » [archive du 28 février 2016], sur comicsblog.fr, (consulté le 1er février 2016)
  23. (en) « 'Luke Cage's' Use of Gang Starr Proves Marvel Isn't Afraid of the Show's Blackness », sur uk.complex.com, (consulté le 10 août 2016)
  24. Metacritic Luke Cage
  25. Rotten Tomatoes Luke Cage
  26. Nicolas Robert, « Pour Netflix, ""Luke Cage" a rendez-vous en terrain connu », sur L'Express, (consulté le 27 novembre 2016).
  27. Pierre Sérisier, « Luke Cage – Héros afro-américain », sur Le Monde, (consulté le 27 novembre 2016).
  28. Pierre Langlais, « Avec "Luke Cage", c'est black power sur Netflix », sur Télérama, (consulté le 27 novembre 2016).
  29. Simon Riaux, « "Luke Cage" : on a vu les premiers épisodes de la série musclée de Netflix », sur Écran large, (consulté le 27 novembre 2016).

Liens externes