Luis Gámir

Luis Gámir

Luis Gámir
Illustration.
Fonctions
Député aux Cortes Generales

13 ans, 5 mois et 15 jours
Élection
Réélection

Législature Ve, VIe, VIIe, VIIIe
Groupe politique Populaire
Successeur Ismael Bardisa
Ministre des Transports, du Tourisme et des Communications

1 an
Président du gouvernement Leopoldo Calvo-Sotelo
Gouvernement Calvo-Sotelo
Prédécesseur José Luis Álvarez
Successeur Enrique Barón
Ministre du Commerce et du Tourisme

4 mois et 6 jours
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez III
Prédécesseur Juan Antonio García Díez
Successeur Juan Antonio García Díez
Député aux Cortes Generales

5 ans, 2 mois et 2 jours
Élection
Réélection
Législature Constituante, Ire
Groupe politique Centriste
Biographie
Nom de naissance Luis Gámir Casares
Date de naissance
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Madrid (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique PP
Diplômé de Complutense
Oxford
Profession Haut fonctionnaire

Luis Gámir
Ministres du Commerce d'Espagne
Ministres des Transports d'Espagne

Luis Gámir Casares est un universitaire, haut fonctionnaire et homme politique espagnol du Parti populaire, né le à Madrid et mort le dans la même ville [1].

Biographie

Luis Gámir a tout d'abord étudié le droit à l'Université complutense de Madrid, poursuivant ses études à Oxford où il fut diplômé en commerce extérieur et développement économique. Par la suite, il devint technicien commercial et économiste de l'État, avant d'obtenir la chaire de politique économique de l'université Complutense de Madrid.

Activité politique

Membre de l'Union du centre démocratique, Luis Gámir fut élu député pour Alicante lors des législatives constituantes du . Peu après la formation du deuxième gouvernement d'Adolfo Suárez, il fut nommé secrétaire général technique du ministère de l'Agriculture. Par la suite, il occupa la présidence de la Banque hypothécaire et le secrétariat général pour la Sécurité sociale.

Réélu aux élections générales du , il fut nommé, le ministre du Commerce et du Tourisme dans le troisième gouvernement Suárez en remplacement de Juan Antonio García Díez. L'expérience fut cependant de courte durée puisque son portefeuille fut supprimé lors du remaniement ministériel du 9 septembre suivant.

Le , il devint ministre des Transports et des Communications dans le gouvernement de Leopoldo Calvo-Sotelo et conserva ce poste jusqu'à l'entrée en fonction du nouveau gouvernement socialiste, le .

Après la dissolution de l'UCD, consécutive à son grave échec lors des législatives de 1982, Luis Gámir devient membre d'Alliance populaire puis, après sa complète rénovation, du Parti populaire, dont il fut coordinateur général pour l'Économie et membre de la direction à partir de 1991.

À l'occasion des législatives anticipées de 1993, il fit son retour au Congrès des députés en tant que représentant de Murcie. Il fut réélu lors des législatives de 1996 et 2000, puis comme député pour Madrid lors du scrutin de 2004.

Il démissionne de son mandat en 2006 pour devenir vice-président du Conseil de sécurité nucléaire (CSN).

Notes et références

  1. (es)« Fallece Luis Gámir, presidente del consejo consultivo de privatizaciones » sur El País, 15 janvier 2017 (consulté le 16 janvier 2017)