Luigi Lavitrano

Luigi Lavitrano
Image illustrative de l’article Luigi Lavitrano
Biographie
Naissance
Forio
Ordination sacerdotale
Décès
Villini
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Pie XI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Silvestro in Capite
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Évêque de Cavo et Sarno
Archevêque de Bénévent
Administrateur apostolique de Castellamare di Stabia
Archevêque de Palerme
Préfet de la "Congrégation des religieux"

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Luigi Lavitrano, né le à Forio en Campanie, Italie, et mort le à Villini, est un cardinal italien du XXe siècle.

Biographie

Luigi Lavitrano perd toute sa famille dans le tremblement de terre de 1883 qui frappe l'île d'Ischia. Il étudie au collège Urbano (aujourd'hui université pontificale urbanienne), à l'athénée pontifical romain Saint-Apollinaire (Athenaeum S. Apollinare) et au collège apostolique léonien fondé par les jésuites. Il est ordonné prêtre le , puis enseigne à l'institut léonien, jusqu'en 1910, date à laquelle il en devient le recteur. Il est élevé à la dignité honorifique de camérier privé de Sa Sainteté avec le titre de Monseigneur, le .

Mgr Lavitrano est nommé évêque de Cavo et Sarno en 1914. Il est promu archevêque de Bénévent en 1924, administrateur apostolique de Castellamare di Stabia en 1924-1925 et transféré à l'archevéché de Palerme en 1928.

Le pape Pie XI le créé cardinal au consistoire du . Le cardinal Lavitrano participe au conclave de 1939, à l'issue duquel Pie XII est élu. Il publie une lettre pastorale au début de l'année 1940 exhortant les catholiques de Palerme à plus de rigueur, pointant que « seulement » 44 % des catholiques assistent à la messe les jours de fête. L'esprit de cette lettre est repris par Pie XII le même jour dans une déclaration: il exhorte en ces temps de guerre les prêtres des paroisses de Rome à moins se livrer à des tâches administratives et à plus se mobiliser pour leurs fidèles[1]. Mgr Lavitrano résigne le gouvernement de son archidiocèse en et devient préfet de la congrégation des religieux à la curie en .

Il meurt cinq ans plus tard et il est inhumé à la basilique Santa Maria di Loreto de Forio d'Ischia.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes