Lucien Mayrargue

Lucien Mayrargue
Nom de naissance Lucien Jonas Mayrargue
Naissance
Nice
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 68 ans)
Paris
Profession Réalisateur
Dramaturge
Directeur de théâtre
Films notables Illusions
Neuf de trèfle

Lucien Mayrargue est un dramaturge et réalisateur français né à Nice le , mort le en son domicile dans le 17e arrondissement de Paris[1].

Biographie

Connu d'abord pour son activité de dramaturge, également directeur du théâtre parisien La Comédie royale[2] de 1901 à 1923, Lucien Mayrargue s'oriente vers le cinéma à la fin des années 1920[3].

Sa production restera toutefois limitée à six films, dont deux longs métrages.

Lucien Mayrargue était l'époux de l'actrice Mary Serta.

Filmographie

Courts métrages

  • 1931 : Pour la voir de plus près
  • 1932 : En vadrouille
  • 1932 : Un monsieur qui suit les dames
  • 1934 : Nous marions Solange

Longs métrages

Théâtre

  • 1899 : Le Joug
  • 1901 : Un sauvetage
  • 1901 : Modern-styl !
  • 1903 : Fille
  • 1907 : Cette rosse de Fanny
  • 1907 : Le Chien du jardinier
  • 1909 : Nuit sicilienne
  • 1911 : Il y a une suite
  • 1917 : En beauté (avec Maxime Carel)
  • 1920 : Ma femme et son mari (avec Maxime Carel)
  • 1924 : Bob et moi (avec André Barde)
  • 1928 : L'Amant conjugal

Publication

  • Les Heures profanes, Bernard Grasset, 1911 (recueil de poèmes)

Notes et références

  1. Archives de Paris 17e, acte de décès no 1045, année 1946 (page 5/31)
  2. Henri Gidel, Georges Feydeau, Flammarion, 1991, p. 214
  3. Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les Oubliés du cinéma français, Cerf, 1999, p. 114
  4. « Mayrargue sera encore, en 1939, le dialoguiste d'une curiosité pour cinéphiles, réalisée par Jacques Séverac : La Boutique aux illusions », notent Claude Beylie et Philippe d'Hugues dans Les Oubliés du cinéma français (p. 115)

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes