Lucerne

Lucerne
Luzern
Blason de Lucerne
Héraldique
Vue sur Lucerne depuis le Pilatus.
Vue sur Lucerne depuis le Pilatus.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Lucerne
Arrondissement Lucerne-Ville
Localité(s) et Communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Lucerne, Littau
Communes limitrophes :
Horw, Kriens, Ebikon, Adligenswil, Meggen, Malters, Neuenkirch, Emmen
Maire Urs Studer
Code postal 6000 Lucerne
6014 Littau
N° OFS 1061
Démographie
Gentilé lucernois(e)
Population 77 491 hab. (31 décembre 2010)
Densité 2 667 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ nord, 8° 18′ est
Altitude 437 m
Superficie 2 906 ha = 29,06 km2
Divers
Nom officiel Luzern
Nom français Lucerne
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Lucerne

Voir sur la carte administrative du Canton de Lucerne
City locator 14.svg
Lucerne

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Lucerne

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Lucerne
Liens
Site web www.stadtluzern.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Lucerne (en allemand : Luzern ) est la septième ville de Suisse[3] et le chef-lieu du canton de Lucerne. La commune de Lucerne compte 77 491 habitants (en 2011), l'agglomération en compte 205 424 la même année. Elle possède aussi une enclave dans le canton de Nidwald, au pied du Bürgenstock.

La ville se situe d'une part au bord du lac des Quatre-Cantons et d'une autre en Reuss, au pied des Alpes suisses. Elle possède plusieurs ponts couverts, en bois, dont le Kapellbrücke, devenu indissociable de la cité.

Histoire

Sceau de Lucerne. Sceau extrait du traité de Fribourg signé en 1516
Article détaillé : Histoire de Lucerne.

La région de Lucerne a été habitée depuis les temps préhistoriques. Après la chute de l'Empire romain, les Alémans s'y installèrent, et quelques monastères apparurent avant l'an mille. La fondation de la ville de Lucerne se situe entre 1180 et 1200. En 1332, Lucerne est la première ville à rejoindre la Confédération des III cantons, bien qu'elle se soit battue aux côtés des Habsbourgs lors de la bataille de Morgarten.

Géographie

Lucerne se situe au milieu de la Suisse dans la région de la Suisse centrale. Selon l'Office fédéral de la statistique, Lucerne mesure 29,06 km²[2].

Le , la commune voisine de Littau a fusionné avec Lucerne.

Démographie

Selon l'Office fédéral de la statistique, Lucerne compte 77 491 habitants fin 2010[1]. Sa densité de population atteint 2 666,6 hab./km2.

Transport

La ville de Lucerne est un nœud ferroviaire important. Les compagnies de chemin de fer suivantes desservent la ville : les chemins de fer fédéraux suisses (CFF), le Zentralbahn (Lucerne, Interlaken, Engelberg) et le chemin de fer du Lötschberg (BLS). Le réseau régional, le S-Bahn-Zentralschweiz, couvre l'agglomération des villes de Lucerne et Zoug. La compagnie de navigation du lac des Quatre-Cantons assure la navigation sur le lac des Quatre-Cantons. Enfin, le réseau urbain est assuré par des lignes de bus et trolleybus de la compagnie VBL (Verhkersbetriebe Luzern).

Économie

L'économie lucernoise a une croissance qui s'internationalise de plus en plus. La connexion autoroutière menant vers Zurich est directe grâce aux nouvelles bretelles de Buchrain et Rothenburg. De nouvelles écoles se sont établies à Lucerne et l’impôt sur les sociétés sera le plus faible de Suisse à partir de 2012 : tout cela contribue à faire de Lucerne, un site de plus en plus prisé pour les petites et les grandes entreprises. En 2010, plus de 1'200 entreprises se sont établies à Lucerne. Les secteurs des soins de la santé, de la production de machines et l’industrie des bâtiments y sont particulièrement représentés[4].

Monuments

Le Pont de la Chapelle
Spreuerbrücke
Le palais des congrès de Lucerne
  • Les Ponts de bois couverts :
    • Le pont de la Chapelle et sa tour, appelé aussi « Kapellbrücke » est un pont fortifié de bois à toit de tuiles de 204 m construit en 1333, ce qui en fait le plus vieux pont en bois d'Europe. Sous son toit, on peut voir de nombreuses peintures de forme triangulaire reconstituant les hauts faits de la cité depuis le Moyen Âge. En 1993, le pont a été en grande partie détruit par le feu. Il a été reconstruit depuis.
    • Le Spreuerbrücke, pont en bois de la ville de Lucerne nommé aussi « pont de la Danse des Morts » par la nature des 67 panneaux de Kaspar Meglinger (1626-1635).
  • La vieille ville :

Églises

Architecture moderne

  • La gare, qui a brûlé le 5 février 1971[5] et a été reconstruite en 1991. L'ancienne façade, à l'avant de la gare, a été conservée.

Musées

  • Le musée suisse des transports :
    • Collection de locomotives, wagons, autos, bateaux, avions et capsules spatiales ;
    • Cinéma circulaire IMAX ;
    • Planétarium ;
  • Le Musée Hans Erni, dédié au peintre lucernois Hans Erni.
  • Le Panorama Bourbaki : long d'une centaine de mètres sur 360°, il montre l'armée du général français Charles Denis Bourbaki lors de son entrée en Suisse en 1870.
  • Le musée Richard Wagner, au bord du lac, est installé dans la maison où le compositeur a vécu entre 1866 et 1872. Il présente de nombreux documents le concernant, du mobilier, des objets personnels, ainsi qu'une collection d'instruments de musique anciens.
  • La fondation Rosengart, présentant entre autres des œuvres de Pablo Picasso et Paul Klee.
  • Le musée des beaux-arts.
  • Le musée des Alpes :
    • panorama des Alpes en 3 dimensions.
  • Le Jardin des Glaciers[6] :
  • Musée historique.
  • Musée d'histoire naturelle.

Manifestations

  • Le carnaval
  • Fumetto, festival de la bande dessinée
  • Festival de Lucerne (Lucerne Festival), festival de musique classique
  • Blue Balls Festival, festival de jazz
  • « Seenachtsfest », grands feux d'artifice sur le lac
  • Festival de la Rose d'Or, festival d'émissions de variété télévisée, précédemment à Montreux. Le prix décerné s'appelle « La rose d'or ».
  • En 1979, Lucerne a accueilli la septième édition du festival Europa Cantat

Jumelages

Lucerne dans le monde

Il existe une localité appelée Lucerne aux États-Unis, dans le Wyoming (comté de Hotsprings).

Personnalités

  • Le général Jean-Baptiste Maur Meyer (1768-1802), des armées de la République française est né à Lucerne;décédé au cours de l'Expédition de Saint-Domingue.
  • Le général Bernard Meinrad Meyer de Schauensée (1777-1860), des armées de la République française et de l'Empire est né à Lucerne.
  • C'est dans cette ville qu'est né et qu'a commencé sa carrière l'humoriste suisse Emil Steinberger (1933-), dit Emil.
  • Le grand compositeur allemand Richard Wagner (1813-1883) habita une maison situé au bord du lac (à Tribschen) entre 1866 et 1872. Cette maison abrite aujourd'hui un musée qui lui est consacré. C'est là qu'il composa sa célèbre Siegfried Idyll.
  • Le peintre Hans Erni (1909-2015)
  • La soprano Edith Mathis (1938-)
  • Le ténor Urs Bühler (1971-), membre du quatuor international Il Divo
  • Albert Ferber (1911-1987), pianiste né à Lucerne

Notes et références

  1. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://abcvoyage.com/les-20-plus-grandes-villes-de-suisse/avion-hotel-sejour-pas-cher/
  4. https://www.swisscommunity.org/fr/decouvrir-la-suisse/lucerne/economie
  5. Laurent WOLF, « Une peinture murale sauvée des flammes », sur letemps.ch,‎ (consulté le 9 décembre 2015)
  6. « Gletschergarten Luzern », sur http://www.gletschergarten.ch/ (consulté le 27 avril 2014)

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

  • (de) Site officiel de Lucerne
  • (de)(en) Portail régional de Lucerne
  • (fr) Lucerne Tourisme
  • (de) Verhkersbetriebe Luzern, transports en commun de Lucerne
  • Les stations d'été de la Suisse, 3 pages et 6 gravures sur Lucerne dans Le Temps du 16 juin 1894 sur Gallica