Lucas Ocampos

Lucas Ocampos
Image illustrative de l'article Lucas Ocampos
Lucas Ocampos lors d'un match de Ligue des champions contre le Zenith.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique de Marseille
Numéro 5
Biographie
Nom Lucas Ariel Ocampos
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Naissance (23 ans)
Lieu Quilmes (Argentine)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Milieu offensif / Ailier
Pied fort Droitier
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : Argentine Quilmes AC
0 Drapeau : Argentine River Plate
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2011-2012 Drapeau : Argentine River Plate 040 0(7)
2012-2015 Drapeau : France AS Monaco 098 (15)
2015- Drapeau : France Olympique de Marseille 050 (11)
2016-2017 Drapeau : Italie Genoa CFC 017 0(3)
2017 Drapeau : Italie AC Milan 012 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009 Drapeau : Argentine Argentine -15 ans 004 0(2)
2011 Drapeau : Argentine Argentine -17 ans 008 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 octobre 2017

Lucas Ariel Ocampos, né le à Quilmes dans la province de Buenos Aires, est un footballeur argentin qui évolue au poste de milieu offensif à l'Olympique de Marseille.

Biographie

Carrière en club

River Plate (2011-2012)

Lucas Ocampos est né le à Quilmes, Buenos Aires. Il commence le football à l'âge de six ans, dans sa ville natale avant de rejoindre River Plate.

À la suite de la relégation de River Plate à l'issue du championnat 2011, il y signe son premier contrat professionnel[1]. Il est considéré comme le futur Cristiano Ronaldo selon la presse latino-américaine[2]. Avec l'arrivée de l'entraîneur Matías Almeyda, il obtient une place de titulaire indiscutable pour la saison 2011-2012[1]. Le , il fait ses débuts professionnels face au Chacarita Juniors. Lors de ce match et malgré son jeune âge (17 ans, 1 mois et 15 jours), il montre une grande maturité[3]. Le 20 août suivant, il marque son premier but sous les couleurs de River Plate face à l'Independiente Rivadavia.

Le , il inscrit un but splendide en pleine lucarne sur une frappe enroulée du pied droit face au Chacarita Juniors[4]. Lors de la saison 2011-2012, il est l'un des principaux artisans de la remontée de River Plate en Primera división grâce à ses sept buts et cinq passes décisives en trente-huit matchs[5].

Le , il réalise son dernier match sous les couleurs de River Plate avant de signer en faveur de l'AS Monaco[6].

AS Monaco (2012-2015)

Lucas Ocampos sous les couleurs monégasques en 2013

Le , il s'engage donc en faveur de l'AS Monaco pour une somme d’environ 11 millions € et pour une durée de 5 ans. Grâce à cette somme, il devient le joueur le plus cher de la Ligue 2, loin devant son coéquipier Nabil Dirar (5,5 M€ plus 2 M€ de bonus). Il fait sa première apparition avec le club princier lors du match au Havre où l'AS Monaco s'incline deux buts à un[7],[8]. Le 27 septembre, il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs lors du seizième de finale de Coupe de la Ligue face à Valenciennes FC. Il gagne sa place de titulaire en deuxième partie de saison, remporte la Ligue 2 et marque un total de cinq buts.

Celui que l'on surnomme Luquitas entame la saison 2013-2014 en étant un titulaire sur l'aile droite de l'AS Monaco, obligeant la recrue, James Rodriguez à rester sur le banc. Pour sa première saison en Ligue 1, Lucas Ocampos inscrit cinq buts en trente-quatre apparitions, contre l'AS Saint-Étienne, l'OGC Nice, le Toulouse FC, l'AC Ajaccio et les Girondins de Bordeaux. Fait plutôt inhabituel, chacun de ses cinq buts a été inscrit alors qu'il était remplaçant au coup d'envoi.

Olympique de Marseille (depuis 2015)

Banderole déployée pendant le match OM-Reims (2-2) afin d’accueillir Lucas Ocampos lors de son premier match au Stade Vélodrome sous les couleurs olympiennes.

Le dernier jour du mercato hivernal, Lucas Ocampos est prêté avec option d'achat jusqu'à la fin de la saison 2014-2015 à l'Olympique de Marseille[9]. Le prêt inclut une option d'achat de 11 millions d'euros, obligatoire en cas de qualification de l'OM en Ligue des champions à l'issue de la saison. Il prend le numéro 7 laissé vacant à la suite du départ de Benoit Cheyrou. Le , Ocampos inscrit son premier but sous les couleurs marseillaises dès son premier match lors de la 24e journée de Ligue 1 face au Stade rennais. Lors de la dernière journée de Ligue 1 contre le SC Bastia et malgré le fait qu'il ait marqué le troisième but du match, l'Olympique de Marseille termine le championnat à la quatrième place et ne se qualifie pas en Ligue des champions. L'option d'achat n'est donc pas levée.

Cependant le 30 juin 2015, l'Olympique de Marseille annonce avoir trouvé un accord avec l'AS Monaco pour le transfert du joueur estimé à 7 millions d'euros environ[10],[11]. Sa première moitié de saison est marquée par son irrégularité, ce qui lui vaut de ne pas être titulaire avec son club[11] avant de se blesser début janvier, qui le prive de terrain pendant plus de trois mois.

Prêts en Italie (2016-2017)

Le 29 juin 2016, il est prêté avec option d'achat au Genoa CFC[12]. L'option d'achat est évolutive suivant les performances du joueur et s'élève à 8 millions d'euros s'il marque sept buts et de 14 millions s'il marque douze buts et devient automatique à partir du septième but marqué[13]. Il est titulaire dès la première journée de championnat contre le Cagliari Calcio.

Le 30 janvier 2017, après un accord avec l'Olympique de Marseille et le Genoa, il est prêté à l'AC Milan pour six mois. Il prend part à douze matchs lors de la seconde partie de saison.

Retour de prêt (depuis 2017)

Il retourne à l'Olympique de Marseille durant l'été sous le rôle d'un remplaçant.

Son début de saison est en demi-teinte avec une prestation saluée face au FC Nantes de Claudio Ranieri où il inscrit le but de la victoire (0-1) et une prestation fustigée face à Angers où il rate une énorme occasion à la fin du match et reçoit un carton rouge. Cependant après le passage du 4-3-3 au 4-2-3-1, il trouve une place de titulaire et satisfait grandement. Ses efforts et sa grinta, couplé à un match sensationnel contre l'OGC Nice où il inscrit un doublé permettant l'OM de combler leur retard de 2 buts et décrocher la victoire (2-4) font de lui un nouveau héros du côté des supporter.

En sélection

Avec l'équipe d'Argentine des moins de 15 ans, il participe au championnat de la CONMEBOL de football des moins de 15 ans 2009, durant lequel il inscrit deux buts. Malgré ces deux buts, l'Argentine est éliminée dès le premier tour.

Avec l'équipe d'Argentine des moins de 17 ans, il participe au championnat de la CONMEBOL de football des moins de 17 ans 2011, lors duquel l'Argentine termine troisième. Il participe ensuite à la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2011 où il atteint les huitièmes de finale.

Statistiques

Statistiques de Lucas Ocampos au 20 octobre 2017[14],[15],[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2011-2012 Drapeau de l'Argentine River Plate B Nacional 38 7 5 1 0 0 - - - - - - - 39 7 5
2012-2013 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 1 0 0 - - - - - - - - - - 1 0 0
Sous-total 39 7 5 1 0 0 0 0 0 - 0 0 0 40 7 5
2012-2013 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 2 29 4 2 2 0 0 2 1 0 - - - - 33 5 2
2013-2014 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 34 5 1 4 2 1 1 0 0 - - - - 39 7 2
2014-2015 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 17 1 0 2 1 0 1 0 0 C1 6 1 0 26 3 0
Sous-total 80 10 3 8 3 1 4 1 0 - 6 1 0 98 15 4
2014-2015 Drapeau de la France Olympique de Marseille (prêt) Ligue 1 14 2 1 - - - - - - - - - - 14 2 1
2015-2016 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 17 1 1 1 0 0 1 1 0 C3 6 2 0 25 4 1
2017-2018 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 5 4 1 - - - - - - C3 4 1 1 9 5 2
Sous-total 36 7 2 1 0 0 1 1 0 - 10 3 1 48 11 3
2016-2017 Drapeau de l'Italie Genoa CFC (prêt) Série A 14 3 0 3 0 0 - - - - - - - 17 3 0
Sous-total 14 3 0 3 0 0 - - - - - - - 17 3 0
2016-2017 Drapeau de l'Italie AC Milan (prêt) Série A 12 0 2 - - - - - - - - - - 12 0 2
Sous-total 12 0 2 - - - - - - - - - - 12 0 2
Total sur la carrière 181 27 13 13 3 1 5 2 0 - 16 4 1 215 36 15

Palmarès

En club

Lucas Ocampos remporte la Primera B Nacional (2e division argentines) avec River Plate en 2012. La saison suivante, il permet au club de la Principauté de remporter la Ligue 2 2012-2013 avec l'AS Monaco avant d'être vice-champion de France la saison suivante en 2014 terminant derrière le Paris SG.

En équipe nationale

Avec l'équipe d'Argentine des moins de 17 ans, il termine à la troisième place du Championnat de la CONMEBOL de football des moins de 17 ans en 2011.

Style de Jeu

Lucas Ocampos est un joueur rapide, puissant, technique, à gros potentiel, fort des deux pieds et physique selon Néstor Fabbri[17].

Vie Privée

Depuis août 2012 le joueur est l'un des ambassadeurs d'Adidas[18]. Il porte les Adizeiro F50, notamment présentées lors du mondial au Brésil 2014, modèle très rarement porté dans le football professionnel[19] .

Son agent est Pablo Sabbag.

Citations

  • Tor-Kristian Karlsen (ex-directeur sportif de l'AS Monaco)  : « C'est un joueur que nous suivons depuis plusieurs mois, et je le connais depuis presque deux ans. Je l'avais notamment vu au Championnat d'Amérique du Sud des moins de 17 ans au printemps dernier en Équateur. Pour moi, dans sa catégorie d'âge, c'est un joueur remarquable. On est très heureux de l'avoir et on espère le rendre heureux à Monaco. Il a le profil et le caractère pour s'imposer en Europe. Après, c'est un investissement pour le futur, il a besoin de se développer prudemment. Son transfert entre dans notre stratégie, à savoir bâtir une équipe forte pour le futur, dans les deux, trois à quatre ans. Peut-être que nous ne pouvons pas nous battre pour des stars mondiales confirmées. Mais on peut au moins essayer de faire venir les prochaines, sachant qu'on a aussi la réputation de faire éclore des jeunes. »[20]
  • Claudio Ranieri (entraîneur) : « C'est un joueur que tous les grands clubs voulaient et je suis très content que l'AS Monaco FC ait réussi à le faire signer. On peut l'utiliser dans l'axe, à droite, à gauche. Lucas a déjà joué à tous ces postes. »[21]
  • Lucas Ocampos : « Je me sentais prêt pour venir en Europe après une saison pleine en Argentine. Je réalise un rêve. Je suis là pour jouer, je ne m'occupe pas des chiffres, cela regarde les managers et les clubs, moi c'est le terrain qui m'intéresse… Je souhaite montrer mon niveau avant que l'on me compare à d'autres joueurs argentins qui ont marqué le club. Je dois prouver.»[21]

Annexes

Références

  1. a et b Futur Crack : Ocampos la pépite de River Plate, article sur les-transferts.com
  2. Foot: Lucas Ocampos est à Monaco, article sur Le figaro.fr
  3. : Un prodige argentin dans le viseur de l’ASM, article sur footeo.com
  4. superbe lucarne de Lucas Ocampos !, vidéo sur Dailymotion.com.fr
  5. Ligue 2. Lucas Ocampos signe avec l'AS Monaco, article sur ouest-france.fr
  6. CHAMPIONNAT D'ARGENTINE 2012-2013 - RÉSULTAT : Ouverture - 1re journée, résultats sur lequipe.fr
  7. Lucas Ocampos nouveau joueur de l'AS Monaco FC Site officiel de l'AS Monaco
  8. Ocampos à Monaco (off.) lequipe.fr
  9. Lucas Ocampos prêté à l’OM Site officiel de l'Olympique de Marseille
  10. « Lucas Ocampos reste à l'OM », sur lequipe.fr,
  11. a et b A.-S.B, « Le flop 5 des gros transferts », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  12. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Lucas-ocampos-prete-au-genoa-par-l-om/700691
  13. « Les détails de l’option d’achat d’Ocampos ont été dévoilés ! », sur score.fr,
  14. Fiche de Lucas Ocampos sur transfermarkt
  15. Fiche de Lucas Ocampos sur lfp.fr
  16. « Statistiques de Lucas Ocampos », sur footballdatabase.eu
  17. AS Monaco : Ocampos, futur prince du Rocher ?, article sur Le 10 sport.com
  18. « Un ange plane sur la Ligue 1 », sur CouponAddict
  19. « Les chaussures de la Ligue 1 (5ème journée) », sur La première foulée
  20. Lucas Ocampos« j'espère progresser ici », article sur allezmonaco.football.fr
  21. a et b LUCAS OCAMPOS : "JE DOIS PROUVER...", article sur asm-fc.com

Liens Externes