Louis van Gaal

Louis van Gaal
Image illustrative de l'article Louis van Gaal
Louis van Gaal en 2014.
Biographie
Nom Aloysius Paulus Maria van Gaal
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandaise
Naissance (66 ans)
Lieu Amsterdam (Pays-Bas)
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1971-1973 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 010 0(9)
1973-1977 Drapeau : Belgique Royal Antwerp 043 0(7)
1977-1978 Drapeau : Pays-Bas Stormvogels Telstar 025 0(1)
1978-1986 Drapeau : Pays-Bas Sparta Rotterdam 248 (28)
1986-1987 Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar 017 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1991-1997 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 196v 49n 40d
1997-2000 Drapeau : Espagne FC Barcelone 095v 32n 44d
2000-2001 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 008v 04n 03d
2002-2003 Drapeau : Espagne FC Barcelone 016v 05n 09d
2005-2009 Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar 102v 38n 36d
2009-2011 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 059v 18n 19d
2012-2014 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 017v 09n 02d
2014-2016 Drapeau : Angleterre Manchester United 054v 25n 24d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Aloysius Paulus Maria van Gaal dit Louis van Gaal, né le à Amsterdam, est un footballeur néerlandais jouant au poste de milieu de terrain, renconverti entraîneur.

Surnommé « Le Pélican » ou « La Tulipe de Fer » en référence à ses méthodes strictes, il est également connu pour ses punchlines qui l'ont rendu mondialement célèbre[1]. Il entraîne notamment l'Ajax Amsterdam de 1991 à 1997, le FC Barcelone de 1997 à 2000 et de 2002 à 2003, les Pays-Bas de 2000 à 2001 et de 2012 à 2014, le Bayern Munich de 2009 à 2011, et Manchester United de 2014 à 2016. Il est l'un des entraîneurs les plus décorés du monde du football.

Biographie

Après des débuts jeunes dans le club amateur RKSV de Meer d'Amsterdam, il entame carrière de joueur au Royal Antwerp Football Club, au Sparta Rotterdam et à l'AZ Alkmaar. Il devient assistant-coach en 1986 pour l'AZ, puis rejoint ensuite l'Ajax Amsterdam où il sera l'assistant de Leo Beenhakker jusqu'en 1991.

Ajax Amsterdam

Spitz Kohn avec Van Gaal, en 1988.

Sa première expérience de coach à l'Ajax d'Amsterdam entre 1991 et 1997 sera couronnée de succès. Il remporte 3 titres de champions des Pays-Bas (1994, 1995, 1996) et une coupe des Pays-Bas en 1993.

Sur la scène européenne, il gagne la coupe UEFA en 1992 (contre Turin) et surtout la ligue des Champions en 1995 en battant le Milan AC en finale (1-0), (but du tout jeune Patrick Kluivert). La même année, il remporte la Coupe intercontinentale à Tokyo contre le Grêmio Porto Alegre. Enfin, en 1996, l'Ajax atteint à nouveau la finale de la ligue des Champions (défaite contre la Juventus aux tirs au but).

L'Ajax d'Amsterdam de Louis van Gaal révèle de nombreux internationaux néerlandais comme Patrick Kluivert, Marc Overmars, Frank et Ronald de Boer, Edgar Davids, Michael Reiziger, Clarence Seedorf et Edwin van der Sar.

FC Barcelone

En 1997, il devient coach du FC Barcelone qu'il aide à conquérir 2 titres de champions d'Espagne en 1998 et 1999. En dépit de ces succès, il sera très critiqué par la presse espagnole, mais également par Johan Cruyff et certains de ses joueurs (comme Rivaldo, Sonny Anderson ou Christophe Dugarry)[2], et quitte l'Espagne au bout de sa troisième saison.

Sélection néerlandaise

Il prend alors en charge la sélection néerlandaise avec pour mission la qualification pour la coupe du monde 2002.

À la surprise générale, les Pays-Bas échouent à se qualifier, et Van Gaal est remplacé par Dick Advocaat.

Directeur sportif à l'Ajax

Après un bref retour de 6 mois à Barcelone, il prend les fonctions de directeur technique à l'Ajax d'Amsterdam[3] de novembre 2003 à octobre 2004, mais démissionne à la suite d'un dur conflit avec l'entraîneur Ronald Koeman[2].

AZ Alkmaar

Il devient en 2005 l'entraîneur de AZ Alkmaar avec lequel il décroche à la surprise générale le titre de champion national en 2009.

Bayern Munich

Au terme de la saison, il s'engage avec le Bayern de Munich pour deux ans[4]. Avec ce club, il se qualifie lors de la saison 2009-2010 pour sa troisième finale de la Ligue des champions, perdue face à l'Inter de Milan, de son ancien adjoint José Mourinho. Cette même année, il remporte également la Bundesliga, ainsi que la coupe d'Allemagne, où ses joueurs écrasent en finale leurs rivaux du Werder Brême sur le score sans appel de (4-0) .

En 2009, il publie son autobiographie.

La saison 2010-2011 ne se déroule pas de manière aussi idéale : ainsi, en novembre, le Bayern Munich se traîne à la 9e place de la Bundesliga, et Van Gaal doit de plus composer avec une cohorte de blessés, et pas des moindres : Miroslav Klose, Franck Ribéry, Arjen Robben, Mark van Bommel ou encore Ivica Olić. En revanche, en C1, le club bavarois s'est d'ores et déjà qualifié pour les huitièmes de finale au terme de la quatrième journée, avec un record historique de quatre victoires en cinq matchs.

Après la trêve hivernale et la perte acquise du titre en Bundesliga, ainsi que celle de la Coupe d'Allemagne, conjuguées à l'élimination en huitième de finale de la C1 face à l'Inter Milan, les dirigeants décident de limoger Van Gaal. Son entraîneur adjoint, Andries Jonker, le remplace pour la fin de saison jusqu'à l'arrivée de Jupp Heynckes en provenance du Bayer Leverkusen[5].

Retour avec les Oranje

Le , soit 10 ans après son départ, il est rappelé par la Fédération néerlandaise de Football pour succéder à Bert van Marwijk à la tête de l'équipe nationale des Pays-Bas, qui reste sur un cuisant échec à l'Euro 2012 (3 défaites en autant de matchs).

Après avoir terminé premier de leur groupe de qualifications pour la Coupe du monde, les Pays-Bas feront une excellente coupe du monde en terminant à la troisième place. Van Gaal se sera notamment fait remarquer en faisant entrer Tim Krul, le troisième gardien, à la place de Jasper Cilessen en quarts de finale contre le Costa Rica exprès pour la séance de tirs aux buts. Krul fera deux arrêts en permettant aux Pays-Bas de se qualifier pour les demi-finales contre l'Argentine où ils s'inclineront aux tirs aux buts.

Manchester United

Van Gaal à une journée caritative sponsorisée par la KNVB et le Groupe ING, en 2013.

Le 19 mai 2014, il est désigné comme le futur manager du club anglais de Manchester United[6]. Il prend ses fonctions après la Coupe du monde, le 16 juillet 2014.

Pour son premier match de Premier League, son équipe perd à domicile face à Swansea (1-2). La semaine suivante, Manchester United fait match nul contre Sunderland (1-1). Mais, la désillusion arrive en coupe de la ligue où United perd 4-0 contre Milton Keynes Dons, équipe de troisième division au deuxième tour de la compétition. Van Gaal termine le championnat avec son équipe 4e. Pour sa deuxième saison l’entraîneur n'as pas perdu d'espoir et il a continué de progresser il a fait de son mieux pour arracher son premier titre anglais la FA CUP et il termine le championnat 5e .

Après un passage qui sera finalement mitigé, le 23 mai 2016, Manchester United met fin à son contrat[7].

Palmarès d'entraîneur

Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam
 
Drapeau : Espagne FC Barcelone
 
Drapeau : Pays-Bas AZ Alkmaar
 
Drapeau : Allemagne Bayern Munich
 
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
 
Drapeau : Angleterre Manchester United

Distinctions

Notes et références

  1. Van Gaal, trente ans de punchline, sofoot.com.
  2. a et b « Louis Van Gaal : je te hais moi non plus », L'Équipe Magazine, n°1424 du 31 octobre 2009, pages 54 à 58.
  3. « L'inoxydable Louis Van Gaal », Le Parisien.fr, .
  4. Louis van Gaal nouvel entraîneur du Bayern
  5. http://www.topmercato.com/28978,1/bayern-lahm-s-y-attendait-pour-van-gaal.html
  6. Van Gaal à Manchester United
  7. « Football : Manchester United renvoie son entraîneur Louis van Gaal », sur lemonde.fr, (consulté le 27 mai 2016).

Liens externes